AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

melody of soul

Mer 16 Nov - 12:54


SCARS.


Une semaine s’était écoulée depuis son dernier rendez-vous avec la psychologue de cette foutue prison. Cette foutue prison où elle n’avait rien à faire, elle qui n’avait jamais commis le moindre crime. Midona poussa un léger soupir, avant de traîner les pieds jusqu’au bureau de Hana Mura. Cette femme était étrange, elle semblait cacher quelque chose. Enfin, sur ce point, vous n’étiez pas si différentes. Une fois arrivée à destination, la blondinette frappa à la porte, puis entra lorsque l'on lui donna la permission, avant de s’installer dans le siège face à la psychologue.

Elle te sourit, doucement, malicieusement, mystérieusement, d’un air confiant, angélique, provocateur ou insouciant. Il y’a tant de mot pour qualifier un simple étirement des lèvres. Et celui de Midona est indéchiffrable. Parce qu’elle porte tellement de masques, qu’il est difficile de savoir quelle est sa véritable personnalité, quelles sont ses véritables émotions. Mais personne ne peut rien y faire, pas même toi Hana. Au premier abord, elle semble si forte et ambitieuse. Si douce lorsqu’elle évoque ses souvenirs, en pleurant et sanglotant Toutefois, tout n’est que mensonge. En réalité, cette jeune femme ne fait que manquer de confiance en elle, et surtout : elle se déteste. En vérité, la blonde est si fragile, son équilibre mental menace de s’écrouler d’un moment à  un autre. C’est un rire nerveux qui s’échappe lorsqu’elle aperçoit son reflet, qui est si dégoûtant, qui inspire tellement de pitié. Ses nuits sont écourtées par le passé, qui vient la terroriser, par cette voix qui lui murmure à quel point elle est misérable. Et c’est pour ça que Midona se blesse autant, pour que son corps soit marqué de toutes ses souffrances, pour ne jamais reproduire les mêmes erreurs que dans le passé : faire confiance.

Midona ne prendra aucune initiative, et tu le sais, Hana. Cette gamine est incapable de parler de son passé d’elle-même. Comme toujours, il va falloir lui poser des questions, sans quoi ce rendez-vous n’aura aucun intérêt.

- De quoi allons-nous parler aujourd’hui ?

Beaucoup de personnes craignaient la psychologue. D’après les rumeurs, c’était une véritable psychopathe qui aimait torturer ses patients. Cependant, la blonde n’avait pas peur. Si la jeune femme voulait s’amuser à lui faire du mal, qu’elle le fasse. La douleur, ça forge la personnalité. Tout en jouant avec zèle avec l’une de ses mèches de cheveux, la damoiselle plongea ses iris dans celles de sa voisine, attendant la moindre manifestation de sa part.

- J'ai déjà quelques idées. De ma stupidité, pour avoir encaisser les erreurs de mon frère ? De ma débilité pour me détruire à petit feu ? Allez-y, dites moi tout. J'ai hâte de tout vous raconter.

Ironie à peine dissimulée. Ce n'est pas que la jouvencelle détestait son médecin, cette dernière n'avait jamais été douée avec les relations sociales. Elle ne savait donc pas comment s'adresser convenablement à son entourage. De plus, celle-ci se montrait froide afin que personne ne daigne lui accorder de l'attention.
Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: