AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Rencontre peu amicale PV: Lexy *FINI*

Mar 25 Oct - 4:28
ft.
NOM Prénom
« Titre »
sous-titre
L'air était chaud dans cette partie de la prison, bien trop chaud pour certains. Bien trop chaud pour un certain mercenaire qui lui, avait toujours été habitué aux airs froids du Canada. Mais silencieux comme une tombe, assis sur un banc dans une sorte de petite salle commune qui était occupée par des prisonniers, il ne se plaignit point. Autrefois, cette salle avait du servir à l'entreposage de nombreux équipement vu la taille de la salle, aussi grande qu'une salle de classe, mais maintenant, elle servait de petit point de rendez-vous aux détenus en tous genre. Tant que vous restiez sympathique, vous pouviez rester, mais autrement, hors de la salle avec un coup de pied au cul.
 
Le brun continuait d'observer les autres silencieusement, mains sur les cuisses, le dos adossé contre le mur froid de béton de la salle, profitant de la fraîcheur de celle-ci tandis que les discussions allaient bon train entre les détenus qui se partageaient les derniers ragots ou quelques cigarettes, monnaies d'échanges principales de la prison, avec la drogue et les armes. Le mercenaire ne savait pas pourquoi il était venu ici, mais il avait présumé qu'encore une fois, il s'était tellement ennuyé qu'il avait erré au hasard dans les couloirs de la prison avant de trouver refuge ici.

Un bruit étrange attira son attention et tourna son regard vers un homme qui venait d'entrer dans la salle qui avait l'air concentrer, tenant quelque chose en main. Cet homme, il le connaissait, l'ayant déjà vu plusieurs fois... mais cette fois-ci, il avait quelque chose d'anormal. Se levant, il s'approcha ensuite a pas long vers l'homme qui s'était assis sur une table, jambes croisés, toujours aussi concentré. Le mercenaire se faisait ignorer des autres. Arriver devant lui, il vit enfin ce qu'il tenait entre les mains : une console portable de jeux vidéo.  

''Oi, tu l'as pris où ?''

''Hein? Mec, je l'ai depuis toujours, cette console. Tu dois être paranoïaque...''


Les sourcils de Kristopher se froncèrent. Il savait qu'il mentait. Il lui arracha donc des mains la console des mains et ignorant ses protestations accompagnés d'insultes, le brun sortit de la salle rapidement et après s'être assuré qu'il n'était plus suivi, son regard analysa les recoins de la console. Aucun nom. Il haussa les épaules.
 
Il décida donc d'errer dans la prison. Le propriétaire reconnaitra peut-être sa console... ou la propriétaire.  
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 23/04/2016
Mer 26 Oct - 22:54
L’eau coule le long de mon corps nu. Malgré la fraicheur qu’elle émane, ma tête reste en ébullition. Je repense encore à toutes ces merdes qui s’accumulent les unes après les autres et viennent embrumer mon esprit. Je dois arrêter de penser, je me prends vraiment trop la tête en ce moment, mon cerveau doit prendre une pause. Je stoppe la douche, attrapant ma serviette pour essuyer mon corps. Il n’est pas l’heure de prendre sa douche ? Je m’en fous, les gardiens ne verront rien, ils sont bien trop occupés à stopper la bagarre dans la cour intérieure. Une fois séchée, j’enfile mes vêtements un à un et lorsque le tout est mis, je sens qu’il manque un poids dans mes poches. Je fouille à l’intérieur et…la panique me prend. MA CONSOLE ! PUTAIN MAIS ELLE EST OU ?! QUEL EST LE CON QUI ME L’A VOLE !!! Ouai, dans ma tête c’est hiroshima. Putain d’enculé de merde qui vient me faire les poches quand je suis dans la douche ! Je suis énervée, et pas qu’un peu. J’ai juste envie de faire un génocide dans la prison complète. Que le coupable se dénonce et qu’on lui coupe la tête ! Ma console c’est mon bébé, on ne touche pas à mon bébé, la personne qui a commis ce crime va s’en mordre les doigts.

Je déambule dans chaque lieu de la prison dans l’espoir d’entendre une parole concernant ma chère et tendre console, cependant, rien de rien. Je vais péter les plombs, je vais décapiter des têtes, ma console c’est mon remède à tout dans ce trou à rat ! Franchement, après une bonne heure de recherche, je commence à désespérer. Il va falloir que j’aille voir un gardien de merde pour lui en soutirer une nouvelle… La flemme commence à m’envahir et mon jeu vidéo n’est pas là pour l’empêcher de remplir mon être.

Trainant des pieds par terre, mon regard fini par se poser sur une silhouette masculine. Non je ne matte pas, ou en tout cas pas lui, je fixe seulement l’objet qu’il a dans les mains. J’arque un sourcil, mes poings se resserrent. Sale petit enfoiré ! Je me dirige immédiatement vers l’individu, collant mon front au sien, mes émeraudes menaçantes fixées dans son acier.

-Comme ça tu t’introduis dans les douches pour me voler ma console ? Tu t’en es pris à la mauvaise personne mon coco.

Là, je ne réfléchis plus vraiment. Il a ma console dans les mains, il va regretter d’être sorti de sa mère.


HRP:
 


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Jeu 27 Oct - 4:47
ft.
NOM Prénom
« Titre »
sous-titre
En regardant la console portable tout en se promenant, Kristopher ne pouvait s'empêcher de penser aux nombreuses fois ou, dans son ancien appartement de luxe, il avait dû prendre dans ses bras sa petite sœur endormi pour la ramener dans sa chambre après avoir passé de nombreuses heures à jouer, même dans la nuit. Quelque chose se forma sur son visage, de très petit. Un petit sourire triste. Elle était une ange, pour lui, quelque chose de merveilleux a protéger contre la brutalité de ce monde. Même si au début, il n'était pas à l'aise avec le fait qu'elle jouait beaucoup, il avait fini par s'y faire en remarquant que ses notes n'en ont pas été affectées. Elle était toujours la meilleure de son école avant qu'il ne parte en prison. Une vraie ange. Quand ils partaient pour l'épicerie dans un Wal-Mart, elle le suppliait toujours de lui en acheter un nouveau jeu vidéo et quand il avait le malheur de dire non, il devait subir son regard adorable de chiot battu. Au final, il lui en achetait toujours un.

Son sourire disparut quand il entendit des bruits de pas et tourna son regard grisé vers la figure féminine qui s'approchait de lui, l'air menaçant. Une femme aux cheveux blonds à première vue et a l'air carrément en colère, comme au bord de l'explosion, mais il ne fléchit point. Il en avait vu des gens effrayants et elle n'était certainement pas l'un d'entre eux. Il ne fléchit toujours pas, même lorsqu'elle colla son front contre le sien en le regardant dans les yeux et en parlant d'une voix très amicale. Conservant son visage de marbre, il répondit d'une voix monotone :

''Oooooh. J'ai peur. Je dois crier comme une gamine de dix ans ou quelque chose, là? Tu ressembles à un enfant où on aurait volé son goûter. Enfin bon...''

Il agita la console devant ses yeux doucement, comme une manière de dire regarde fils de pute.

''Je n'ai pas volé ta console, je peux te l'assurer. Je n'en ai rien à battre que tu joues a My Little Pony ou Léa Passion Prison, tu peux la récupérer. À moins bien sûr, si tu veux me la donner...''

Il fit mine de l'éloigner d'elle doucement...

HRP:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 23/04/2016
Jeu 27 Oct - 23:50
Il ne recule pas, il n’a pas peur de moi. L’expression qu’il arbore semble identique à celle que je porte d’habitude. Sauf qu’aujourd’hui, ce n’est pas la routine habituelle, un crime a été commis !

-Oooooh. J'ai peur. Je dois crier comme une gamine de dix ans ou quelque chose, là? Tu ressembles à un enfant où on aurait volé son goûter. Enfin bon...

What ? Une gamine de 10 ans ? Tsss, sur quoi je suis encore tombée comme énergumène. On m’a volé mon goûter ? Bien sûr qu’on me l’a volé, tu l’as dans la main connard ! En plus monsieur s’amuse à faire mumuse avec ? Il veut me faire rager ? Sérieux c’est quoi ce type…

-Je n'ai pas volé ta console, je peux te l'assurer. Je n'en ai rien à battre que tu joues a My Little Pony ou Léa Passion Prison, tu peux la récupérer. À moins bien sûr, si tu veux me la donner...

My Little pony ? Mais il m’a pris pour qui celui-là ?! C’est quoi ce stéréotype qu’il me sort ?! Parce que je suis une fille, je joue aux jeux de fillette ?! Il temps d’immerger gamin, la société a évolué. J’attrape le poignet de monsieur avant qu’il emmène ma console encore plus loin. Monsieur Iceberg veut ma console ? Qu’il aille en enfer, si ce n’est déjà pas le cas. Je soupire.

-C’est quoi ces vieux clichés que tu sors ?! Tu fais pitié mon pauvre. Tu dis ne pas avoir volé ma console ? Alors pourquoi elle est en ta possession en ce moment même ?

Je ne connais pas ce gars alors pas question de lui faire confiance. S’il ne me donne aucune bonne raison, je vais le pourrir.

-T’attends quoi pour la rendre enfaite ? Que je te donne la fessé ?

Ma voix reste calme malgré que je soit énervée. La mauvaise habitude de porter des masques ?


HRP:
 


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Ven 28 Oct - 4:42
ft.
NOM Prénom
« Titre »
sous-titre
Il affrontait toujours son regard en silence, la main tenant toujours la console, l'autre fourrée dans sa poche, en attendant une réaction de la part de la blonde en silence. Était-elle une de ses accros aux jeux vidéos prête a tout pour satisfaire leur soif dévorante de jeux vidéo ou était-ce seulement son seul moyen de se distraire dans cette prison ? Pourtant, il y avait une bibliothèque ou peu de prisonniers allaient. Elle avait la paix et elle pourrait s'amuser des heures durant en lisant. Mais enfin, peu lui importait. Ce n'était pas de ses affaires que de se mêler dans la vie privée de quelqu'un.

Elle respirait la colère dans tout son être, comme une certaine blonde qu'il avait déjà rencontrée, sauf que sa colère était tout bonnement... Ridicule. Pour le mercenaire au visage de marbre en tout cas. D'une main ferme, elle attrapa le poignet du brun qui tenait la console et finit enfin parler. Il se retint de sourire avec facilité tandis qu'elle soupirait.

''De un, ce n'était pas des clichés, mais du sarcasme''. Seules les gens cons ne savent pas faire la différence entre le sarcasme et de vraies paroles, pensait le prisonnier avant de continuer. ''De deux, peut-être que, au lieu de péter les câbles comme une harpie en furie, tu devrais penser un peu plus. Je l'ai trouvée dans les mains d'un prisonnier qui se trouve actuellement dans une des salles inutilisées de la prison. Je peux t'y mener si tu veux et te le présenter.'' Il mit l'accent sur le dernier mot, comme s'il voulait dire qu'il allait la laisser s'occuper de lui comme bon elle lui semblerait.

Il répondit ensuite à sa deuxième question, mais cette fois, avec une pointe de sarcasme non dissimulée.

''Non. J'attends que la maîtresse vienne me punir en me donnant la fessée pour que je te donne ensuite la console.'' Il secoua la tête légèrement. ''Sur une note plus sérieuse, je pensais que tu allais simplement me la prendre de mes mains...'' D'un mouvement brusque de son autre main, il libéra son poignet de la prise et lui tendit la console. ''Tiens. La voilà. Et veille mieux sur tes affaires. Dans cette prison, on peut tout se faire voler. Même une misérable brosse a dent. Tout objet peut avoir de la valeur quand on sait a qui s'adresser, même si je suis sur que le mec qui l'a prise voulait se la garder pour lui-même. ''

HRP:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 23/04/2016
Ven 28 Oct - 16:49
-De un, ce n'était pas des clichés, mais du sarcasme. De deux, peut-être que, au lieu de péter les câbles comme une harpie en furie, tu devrais penser un peu plus. Je l'ai trouvée dans les mains d'un prisonnier qui se trouve actuellement dans une des salles inutilisées de la prison. Je peux t'y mener si tu veux et te le présenter.

« Penser un peu plus » ? Ouai, ces mots ont eu un impact plus important que les autres. C’est bien la première fois que je ne réfléchis pas et franchement, ça fait du bien. Mon cerveau est une usine qui tourne matin et soir, il n’a aucun répit alors qu’il ne me reproche pas le fait de me relâcher un peu !

-Non. J'attends que la maîtresse vienne me punir en me donnant la fessée pour que je te donne ensuite la console.

Je soupire. Bon dieu sur quel spécimen je suis encore tombée bordel de cul…

-Sur une note plus sérieuse, je pensais que tu allais simplement me la prendre de mes mains...

La violence m’a quitté depuis bien longtemps, je ne suis pas le genre de personne à donner un coup de boule au premier venu. Je relâche peu à peu mon étreinte sur son membre avant qu’il ne ballait ma main d’un coup rapide. Calmos l’Iceberg.

- Tiens. La voilà. Et veille mieux sur tes affaires. Dans cette prison, on peut tout se faire voler. Même une misérable brosse a dent. Tout objet peut avoir de la valeur quand on sait a qui s'adresser, même si je suis sur que le mec qui l'a prise voulait se la garder pour lui-même.

Il n’a pas l’air de plaisanter, il va vraiment me rendre ma console sans rien en retour. Les gens comme lui se font rare de nos jours. Je redresse la mèche venant de tomber sur mon visage avant de reprendre doucement ma console de ses mains. Ça y est, je suis calmée, je crois. Une expression blasée sur le visage, je lui dis toujours aussi calmement que mes précédentes paroles.

-Bon okay, je me suis emballée, désolée. Mais bon, cette console j’y tiens.

Je range cette dernière dans ma poche avant de m’étirer longuement.

-Et sache que je fais attention à mes affaires.

Combien il avait de chance qu’un individu mal intentionné viendrait fouiller mes affaires pendant que je prenais ma douche ? Surtout que ce n’était même pas l’heure des douches ? Un énième soupire s’échappe d’entre mes lèvres. Quel enfoiré de pickpocket.

-Du coup…je t’en dois une ! Si t’as besoin d’informations sur quoi que ce soit ou sur qui que ce soit, fais appel à moi. Ne juge pas un livre à sa couverture, tu crois que je ne pense pas assez, dis-toi que c’est tout le contraire.

Un sourire rempli de malice anime mon visage avant de disparaitre son un masque de neutralité. Je sors un clope de mon paquet, la portant à ma bouche pour l’allumant directement. Evacuant les premières fumées, je finis par tourner le dos à mon « sauveur » après lui avoir donné une gentille fessé. Ça c'est cadeau.

-Pour le voleur, s’il continu ses coups bas, il ne restera pas longtemps à Ciguèstraz.

Ouai, il risque de s’en mordre les doigts avec les fous furieux peuplant la prison. C’est pas moi qui irait lui taper dessus, mais il y d’autres moyens pour détruire une personne, même si ça n’ira pas jusque-là, enfin… Je m’éloigne peu à peu de monsieur Iceberg en me demandant ce que je vais faire ma journée. J’irai bien me renseigner un peu sur lui…

HRP:
 


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Sam 29 Oct - 4:42
ft.
NOM Prénom
« Titre »
sous-titre
Elle pouvait se juger chanceuse qu'il n'ait pas laissé libre cours à ses émotions. Il aurait pu simplement, au dernier moment, prendre sa console et la casser en deux ou il aurait pu la jeter au sol avant d'y donner plusieurs coups de pieds puissant pour la briser en quelques morceaux. Il aurait fallu qu'elle ne se montre qu'un brin plus agaçante et le tout aurait été joué, elle aurait peut-être perdu la notion de la raison en voyant ce qui semblait être son trésor se faire briser et se serait jetée sur le brun pour lui régler le portrait, chose qu'il n'aurait pas laissé faire. Mais il se sentit heureux et soulagé qu'il n'aurait pas a user de ses poings, car, juste avant le moment où il s'était dégagé le poignet de la main de la blonde, elle avait commencé à le relâcher.

Il était un être violent et redoutable, mais son tempérament n'était pas forcément aussi brûlant et ardent que la plupart des Carnivors. Au fond, le brun préférait d'abord et avant tout en finir de manière diplomatique sauf exceptions, comme s'en prendre à ses proches amis ou a sa seule famille ou une autre raison assez importante pour le mettre en rogne. Elle réajusta ses cheveux avant de reprendre doucement la console de ses mains et cette fois, elle parla d'un ton calme, l'écoutant et haussa un sourcil.

''Si tu y tenais tant, tu aurais pu au moins le mettre à un endroit plus sécuritaire que dans ta poche pendant que tu te douchais. Ce que tu as fait, c'est littéralement donné une invitation aux voleurs... Enfin, cessons de tergiverser là-dessus, ça n'attiserait que des mauvaises émotions, j'imagine. ''

Les gens avaient-ils, ici dans cette prison, une idée de ce qu'était le sens commun ? Il secoua la tête légèrement, mais l'écouta au moins encore. Elle avait une dette envers lui en quelque sorte, en effet... Il pourrait donc lui demander des informations sur quelque chose ou quelqu'un si jamais il en a besoin. Ce qui était utile dans cette prison. Ce qui était utile dans chaque prison. Une information avait plus de valeur que de l'argent, quand on savait bien en faire usage. Il nota dans sa mémoire l'apparence de la jeune femme qui sourit malicieusement pendant un moment avant de reprendre un air blasé et de fumée une cigarette pour ensuite s'éloigner peu à peu, le dos tourné au brun.

Kristopher lui tourna le dos aussi et entreprit de s'éloigner silencieusement, les pensées vagabondant...

HRP:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 23/04/2016
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: