AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Isolement vengeur

Lun 12 Sep - 20:38

ISOLEMENT VENGEUR




De longs mois se sont écoulés depuis la dernière rencontre entre le gardien et la détenue. Il ne la voyait plus que sur ses écrans ou il en entendait parler au détour d'une conversation. Apparemment elle repartait sur la voie de la délinquance. Quelle connerie. On se fait refuser une sortie et on démolit son avenir ? Qu'importe. Ce n'était plus le problème de Road. Qu'elle se démerde ! Finissant sa tasse de café, il se consultât avec ses collègues pour la ronde du soir. C'était son tour. Le regard vide, il attendit le soir pour s'apprêter comme à son habitude : Lampe de torche, matraque, taser, gros paquet de clopes et petite flasque de scotch. Le gardien quitta sa salle une fois paré.

Ce début de ronde fut bien plat, pas un détenu sur qui taper ou passer ses nerfs. Quelque part c'était plutôt relaxant de profiter du calme. Il n'y avait que le bruit de ses pas pour lui tenir compagnie. Son esprit vagabonda mais très vite il fut alerté par quelques bruits. L'homme se concentra dessus et laissa les éclats de voix le guider. Malheureusement pour lui il reconnut rapidement une des interlocutrices.

« Arrêtez vos débats amoureux et sortez de là, immédiatement. » ordonna t'il en visant les deux silhouettes avec sa lampe torche






Code proposé par Arche Alpha



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Lun 12 Sep - 20:58
Des mois s'étaient écoulés sans que ni Road ni toi ne reveniez sur vos paroles. Impossible pour vous d'avouer avoir merdé. Ou pas, qui savait? Malheureusement, la déception ressentie ce jour-là ne partait pas, et bientôt, il te devint impossible d'avoir confiance en qui que ce soit. Galaad, Daemon... Tu prenais peu à peu tes distances. Ils étaient tous pareils. Tous des connards. Ils n'avaient jamais voulu comprendre. Pourtant, tu avais été honnête avec eux. Pourquoi t'avoir planté un couteau pareil?
Tu avais peu à peu recommencé à faire ta loi, dans l'ombre, causant toujours plus de tord à Zak, plus de boulot aux gardiens. Jamais tu n'avais croisé Road ou Galaad, prenant attention à ce qu'ils ne puissent pas venir te faire la morale.

Mais plus les mois passaient et plus tu comprenais que ce n'était pas le bon choix. Sauf qu'il t'était impossible de compter sur qui que ce soit, alors comment pourrais-tu te défendre si ce n'était par la violence?
Un soir d'ailleurs, tu surpris une ordinarie avec ton dossier entre les mains. Sauf que c'était ton dossier médicale. Elle l'avait lu. Elle savait pour les coups. Elle savait pour ta souffrance et ta faiblesse passées. Elle savait. Et elle voulait te faire chanter. Sauf que ça, ce n'était pas acceptable. Pas pour toi.
Avant même qu'elle ne puisse entrer dans sa cellule, tu la subtilisas au regard des gardiens et tu la retins contre son gré jusqu'à ce que le silence ne règne. Là, avec toute la rage dont tu étais capable, tu la balanças dans un couloir isolé. Elle gémit en se heurtant à la paroi avant de te flinguer du regard. Tu l'attrapas par le col, la soulevant du sol. C'était une brindille. Tu vins lui asséner un coup dans l'estomac, mais elle répliqua. Elle se défendait? Tant mieux. Un sourire sadique plus tard, tu avais attaqué, cette fois, sans retenue aucune.

Vous n'aviez pas entendu le gardien se rapprocher. Vous n'aviez pas pensé à regarder. Et comme souvent quand on joue, il arrive qu'on perde.

« Arrêtez vos débats amoureux et sortez de là, immédiatement. »

Tu étais aveuglée par la lampe torche, mais tu aurais reconnu cette voix entre mille. Le choc te figea un instant, et l'ordinarie en profita pour t'asséner un coups magistrale. Tu répliquas aussi sec mais elle s'enfuie tout de suite après, bousculant le gardien sans qu'il ne puisse l'attraper.
Tu te redressas, quelques contusions sur le corps, quoique rien d'inquiétant. Tu approchas doucement de l'homme, sans te presser, le regard haineux. Tu étais redevenue celle d'avant. Celle qui n'avait personne.

- Un problema Road?

Comme la première fois où tu l'avais rencontré, tu le provoquas. Parce que vous étiez redevenu l'un pour l'autre des étrangers. Et quelque part en toi, ça te faisait mal de voir à quel point vous étiez redevenus des inconnus. Toute trace de confiance ou d'une quelconque affection avait disparu de vos visage, et vous ne vous souveniez que d'une chose: votre dispute, et la gifle magistrale qui en avait résultée.



Merci à Road pour le kit ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Mar 13 Sep - 22:35

ISOLEMENT VENGEUR




La distraction qu'il occasionna permit à l'autre détenue de se défendre de manière remarquable avant de fuir. Elle pouvait bien courir, Road connaissait presque chaque visage de la prison, il s'en occupera plus tard. A vrai dire pour l'instant, elle le l’intéressait pas. Il était focalisé sur la mexicaine. La voir dans un état si minable... il aurait presque pitié. Mais très vite son comportement provocateur et insupportable chassa cette idée de sa tête. Nous y revoilà : elle avait choisi de régresser. Si elle ne voulait pas se calmer et bien soit, il allait devoir lui faire passer l'envie de jouer les dures. Profitant de leur promiscuité, il lui sourit en coin avant de lui asséner un coup de poing magistral au visage. Rien de mortel, juste de quoi lui remettre les idées en place en laissant une belle marque sur sa joue pour plusieurs jours. Elle n'était plus à une marque près sur son corps. Il la fixa reculer sous le choc avec jubilation.


« Rien à battre que tu sois une nana, je rends les coups.»


Il la jaugea de haut, avec mépris. Il ne la pensait pas capable d'agir comme la dernière des idiotes pour juste un refus de sortie comme le ferait une adolescente en pleine crise. Peut etre c'était-il finalement trompé sur sa personne ? Ce qui était assez rare pour le souligner. Il continua de l'éblouir avec sa torche.


« Maintenant tu vas sagement me suivre en salle d'isolement et je te déconseille fortement de faire la moindre connerie. » déclara t-il d'un ton calme derrière lequel on devinait son énervement.






Code proposé par Arche Alpha



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Mar 13 Sep - 23:10
Tu ne vis pas le coups arriver, mais tu le sentis. La frappe fût si forte que tu reculas, t'appuyant contre le mur pour ne pas tomber. Ta joue te brûlait, et un instant, ton regard parut désolé. Craintive. Pourquoi Road avait tant changé? Pourquoi t'avait-il tourné le dos de la sorte? Pourquoi être si violent? Si ivre de colère? Pourquoi s'en prenait-il à toi? Tu étais prête à parier que ça n'avait presque rien à voir avec ta déchéance.

« Rien à battre que tu sois une nana, je rends les coups.»

- Eres loco!

Tu le haïssais pour ce qu'il t'avait fait. Dans l'histoire, si tu savais que tu avais tord de redevenir ce que cette prison avait vu en toi, tu savais aussi que Road avait sa part de responsabilité. Il t'avait abandonné.
Tu vins vers lui, t'avançant lentement, le regard dur et la joue commençant déjà à tirer sur le violet. Quel enfoiré!

« Maintenant tu vas sagement me suivre en salle d'isolement et je te déconseille fortement de faire la moindre connerie. »


- Va te faire foutre Spencer. Je vais pas m'incliner devant un connard pareil. Pas après que j'ai vu ce dont t'es capable pour t'amuser.


Tu lui en voulais tellement! Pas pour t'avoir refuser une sortie, non, tu n'étais plus une enfant, mais pour t'avoir fait croire que tu pouvais compter sur lui. Tu avais toujours été seule et Road s'en était amusé.

- Laisse moi rentrer dans ma cellule ou appelle un otro gardien. Je ne te suivrai pas, pas même si tu me frappes.


C'était aussi simple que ça. Tu venais de signer ton arrêt de mort, et t'en avais rien à foutre. Prendre des coups, tu savais faire, ce n'était pas Road qui te ferait peur. Il ne te ferait jamais plier. Nunca!



Merci à Road pour le kit ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Lun 28 Aoû - 7:39

ISOLEMENT VENGEUR




Ce dont il était capable pour s'amuser ? Il ne savait pas ce que Keysha avait vu de lui mais elle ne devait même pas effleurer l'idée de son véritable potentiel dans le domaine. L'ennui du gardien était sa principale muse. Road mima une expression peinée à l'entente des doux mots de la jeune femme. Des insultes. Quelle originalité. Très vite, son hypocrisie de mua en un sourire mauvais. Il se délectait de la rage dans les yeux de la mexicaine. Elle le détestait ? Tant mieux c'était réciproque. La situation avait rapidement dégringolée entre eux. En voulant la protéger il avait réussi à se faire détester et sa patience n'avait pas suivit. Maintenant ils s'entendaient comme chien et chat.


« T'as pas à t'incliner, juste à ramper là où je te dis d'aller. »


Elle ne voulait pas le suivre ? Dommage pour elle, Road n'avait pas dit qu'elle avait le choix. Il n'allait pas passer sa soirée à frapper une ado, il avait autre chose à faire. Il n'eut aucun mal à se saisir de la détenue qui devait faire la moitié de son poids et à la foutre en sac à patate sur son épaule.


« Si tu te débats, je te laisse tomber et je te tire par les cheveux. »


Il ignora toutes ses tentatives vaines de sortir de son emprise. Il eut vite fait de descendre les escaliers jusqu'au sous sol où il rejoignit sa salle préférée. 5m² avec un lit inconfortable, des toilettes bouchées, une douche cassée, un évier sale et des murs lépreux. Il y poussa la mexicaine et ferma la porte à double tour juste derrière.


« Tu vas pouvoir réfléchir à ton train de vie pathétique. »




Code proposé par Arche Alpha



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Lun 28 Aoû - 14:04
« T'as pas à t'incliner, juste à ramper là où je te dis d'aller. »

- Espèce de...! ROAD REPOSE-MOI! Cabron! Repose-moi par terre!

Mais il t'avait déjà jeter en travers de son épaule, sans te demander ton avis. Non mais pour qui il se prenait celui-là?! T'avais une envie de meurtre. Tu allais craquer, tu allais le... Trop tard. Tu te débattis, et ce malgré son avertissement, frappant de toutes tes forces dans ses flancs.
Tu étais furieuse corazon, tu enrageais. Et pire, tu ne comprenais pas pourquoi Road avait tant changé. Pourquoi, après que tu te sois confiée à lui, après que tu ais perdu le masque. Pourquoi te trahir à ce point? Étais-tu tant un monstre que ça?

Il te jeta plus qu'il ne te posa dans une pièce ridiculement petite. A coups sûr, la pièce ne devait pas être aux normes. Sauf que ce crétin t'y enfermas à double tour. Tu vins te coller aux barreaux, énervée comme rarement tu l'avais été.

« Tu vas pouvoir réfléchir à ton train de vie pathétique. »

- Es una broma?! Non mais qu'est ce que je t'ai fais Road! Qu'est-ce-qu'il te prend!

Tu voulais comprendre. Tu avais besoin de comprendre. Mais tu connaissais Road. Il allait se comporter comme un enfoiré et n'allait jamais t'expliquer le pourquoi du comment. Jamais il n'avouerai, parce qu'il avait sa fierté. Vous vous ressembliez un peu sur ce point. Sauf que toi, tu arrivai visiblement à la mettre de côté.

- On est plus dans ton gang Spencer, on est dans une prison! Tu ne peux pas faire selon ton humeur. Alors laisse-moi pourrir ici si ça te chante, mais arrête de me traiter comme de la mierda. Je suis détenue ici pas souffre-douleur pauvre con! Ne crois pas que je vais me laisser faire par un gardien en manque de sa dose d'adrénaline. Alors vas-y prends ton pieds, frappe, cogne, exerce ton autorité, mais arrête de me prendre de haut alors que tu vaux pas mieux que moi pendejo!



Merci à Road pour le kit ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Mar 29 Aoû - 17:10

ISOLEMENT VENGEUR




Toujours plus d'insultes mais Road s'en foutait royalement. Elle pouvait bien le traiter de tous les noms, d'essayer de jouer la corde sensible avec son gang, crier à l'injustice. Rien ne marcherait. Entre ses murs c'est le gardien qui avait tout le pouvoir et il comptait bien en abuser autant qu'il le faudra. Cependant elle commença à l'ennuyer. Si elle voulait tant que ça qu'ils se confrontent alors il lui donnera ce qu'elle voudra. Un rictus aux lèvres, il lui ouvrit sa petite fenêtre puis s'adossa au mur derrière lui les bras croisés. Il la fixait avec une étrange lueur dans le regard.


« J'aime pas me salir les mains, ça laisse des traces. J'ai bien d'autres moyens de te faire souffrir si c'est ce que tu veux... et en toute légalité.»


Ouais il ne valait pas mieux qu'elle, il était sûrement pire. En attendant il savait comment se sortir de la merde alors qu'elle ne faisait que s'y enfoncer. C'était un comportement qui lui tapait sur les nerfs. Qu'avait elle à se prouver ? En agissant comme une ado en crise rien ne s'arrangera, au contraire. Il avait du mal à mettre du plomb dans la tête de ces gosses... littéralement bien. Enfin pour l'instant. Sa patience avait ses limites. Mais il ne lâcherait pas. C'était à celui qui sera le plus fort entre eux.


« Alors ? Pourquoi tu t'en prenais à Thompson ? Tu ne risques pas de sortir d'ici avant un moment donc on a tout le temps du monde. A moins que tu préfères que je te laisse ? »






Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Mar 29 Aoû - 17:27
Tu l'avais fais réagir Key'. Il te donnait une chance de t'expliquer, probablement juste pour t'enfoncer mais tout de même. Il était redevenu celui que tu avais rencontré, bien des mois plus tôt. Tu soupiras. Il te fatiguait à jouer les gros durs alors qu'il avait du cœur. Ouais. Il pourrait dire ce qu'il voulait, la vérité était qu'il t'avait aidé, il n'y avait pas si longtemps. Il n'était pas obligé et il l'avait fait.

« J'aime pas me salir les mains, ça laisse des traces. J'ai bien d'autres moyens de te faire souffrir si c'est ce que tu veux... et en toute légalité.»

Tu ne voyais pas comment il pourrait faire de ta vie plus un enfer que ce qu'elle était déjà mise à part en révélant ton secret. Sauf qu'il ne le ferait pas. Road était peut-être con et chiant, mais il n'était pas cruel. Il ne le serait jamais. Pas gratuitement en tout cas.
Tu choisis de ne pas lui répondre, affichant uniquement un sourire amusé et provocateur. Il croyait vraiment te faire peur?

« Alors ? Pourquoi tu t'en prenais à Thompson ? Tu ne risques pas de sortir d'ici avant un moment donc on a tout le temps du monde. A moins que tu préfères que je te laisse ? »

Tu te mordis la langue pour ne pas lui dire d'aller se faire foutre. Une fois, vous aviez réussi à établir une relation de confiance entre vous. Ça n'avait pas duré longtemps mais ça avait été vrai. Tu voulais comprendre pourquoi ce n'était plus le cas hoy dia. Et pour ça, tu devais jouer franc jeu. Tu te rapprochas de lui pour lui prouver ta bonne foi.

- C'est elle qui s'en est pris à moi en premier. Elle voulait me faire chanter avec mon passé. Tu sais de quoi il en retourne, alors je vais pas me fatiguer à te l'expliquer ça nous ferait perdre du temps. Toujours est-il qu'elle a piqué mon dossier médical dans lequel il est recensé les maltraitances que j'ai subis. Elle voulait s'en servir contre moi.


Tu marques une petite pause, tentant de te souvenir le déroulement des choses.

- J'ai essayé de régler ça de façon calme en lui demandant de me restituer le dossier en échange d'un oubli complet de l’événement. Elle a refusé. Alors j'ai voulu le prendre par la force. Esta todo.

Tu plongeas ton regard dans le sien, sincère. Tu n'avais pas mentis, tu avais été honnête. Tu avais tenté de raisonner la détenue mais elle n'avait rien voulu savoir. Elle voulait que tu sois à ses bottes. Et en premier, elle voulait que tu maltraites sa camarades de cellule sans raison. Tu étais peut-être carnivors corazon, mais tu n'étais pas cruelle. Tu n'étais pas comme ton père.



Merci à Road pour le kit ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Jeu 31 Aoû - 2:50

ISOLEMENT VENGEUR




Toujours adossé contre le mur de béton froid, Road observa la captive d'un air pensif. Il n'était pas stupide. Son expression sincère était criante de vérité. Elle ne mentait pas. Malgré ça il ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir. L'aimant à emmerde ne s'arrêtait jamais de creuser. Elle lui rappelait sa jeunesse. Lui aussi se mettait toujours dans des situations improbables... mais il arrivait toujours à s'en sortir. Ce n'était pas son cas et il faudrait qu'elle le comprenne une bonne fois pour toute. Le gardien joua pensivement avec la chaîne de son pantalon qui émit un claquement métallique. Il resta un instant impassible face à la mexicaine. La situation était ridicule. Sa gorge se fit sèche tandis qu'il cherchait ses mots.


« C'est toujours plus facile de rendre justice sois même. Ne t'avais-je pas dis de m’appeler ? Ou un autre gardien si tu insistes. Arrêtes d'agir seule. C'est stupide et tu ne l'es pas. »



Le gardien laissa flotter ses derniers mots en la jaugeant. Elle n'apprendrait jamais. Elle est bien trop bornée. Quoiqu'il en soit il s'occuperait personnellement de l'ordinarie. Après tout elle avait un dossier à lui. Il se demandait comment elle avait pu se le procurer dans son dos. La sécurité laissait vraiment à désirer ici. Il respira une bouffé d'air humide avant de soupirer. Cette histoire l'emmerdait. Il décida de s'en griller une en attendant. La flamme fragile du briquet les illumina un instant avant de les replonger dans la faible lueur d'un néon lointain. La nicotine l'aida à se détendre un peu.


« Tu resteras et reviendras ici autant de fois qu'il le faudra jusqu'à se que tu comprennes que tes poings ne servent pas qu'à frapper. »



Il souffla un nuage de fumée avant de reprendre d'un air plus grave.


« Si tu continues j'aurai certainement des... choses à révéler. A propos de toi. Alors ne m'y pousses pas. »







Code proposé par Arche Alpha



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Jeu 31 Aoû - 12:32
Il est resté un instant interdit face à ta sincérité. Il devait probablement s'attendre à ce que tu l'envoies chier. Mais non. Tu étais quelqu'un d'entier Key' et tu avais été honnête avec Road depuis la salle d'entraînement et ça n'allait pas changer hoy dia.

« C'est toujours plus facile de rendre justice sois même. Ne t'avais-je pas dis de m’appeler ? Ou un autre gardien si tu insistes. Arrêtes d'agir seule. C'est stupide et tu ne l'es pas. »

- Et qui veux-tu que j'appelle Spencer? Tu sais tout comme moi qu'ici, plus des trois quart du personnel sont aussi pourris que les détenus. Quant aux gardiens que je connais... L'un je ne peux pas. Et toi... Vu notre dernière... altercado... Je doutais pouvoir compter sur toi.


Tu le vis s'en fumer une, et tu sortie ton propre paquet. S'il croyait que t'allait te laisser abattre!
Tu sentis ton cœur se comprimer à l'évocation de Gal'. Depuis que Road t'avais tourné le dos, tu fuyais le gardien. Tu avais peur de continuer à l'aimer dans la situation actuelle. Un jour peut-être le mériterais-tu?
Il paraissait agacé par la situation, et si vous aviez été en meilleurs termes, ça t'aurait sûrement fait rire. Après tout, il était flagrant que la sécurité était vraiment de la mierda dans cette prison.

« Tu resteras et reviendras ici autant de fois qu'il le faudra jusqu'à se que tu comprennes que tes poings ne servent pas qu'à frapper. »

Ben tiens! Por l'amor de Dios, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité! Tu eus un petit sourire, un brin amusée. Il n'avait donc pas compris?
Il reprit, cette fois plus grave. Il te menaçait presque de révéler ton passé. Tu fus prise d'un rire mauvais.

- No entiendo. Pourquoi tu fais comme si t'en avais quelque chose à foutre? Pourquoi tu fais comme si tu voulais m'éviter tout ça?

Pourquoi faisait-il comme s'il voulait t'éviter de souffrir en te demandant de calmer le jeu? Pourquoi, après votre dernière discussion, se sentait-il obligé de redevenir furtivement l'homme qui t'avait permit de souffle dans une salle pas si loin de celle où vous étiez à présent? C'était injuste. Tu n'arrivais pas à le haïr de cette manière. Et tu ne comprenais pas.



Merci à Road pour le kit ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: