AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dossier N. 1

Lun 25 Avr - 19:25
Dossier N. 1.

25.04.2016

Feat December


C'était calme en ce moment. Trop calme.
Comme à chaque entrée de nouveau prisonnier (détenu, disait-on pour adoucir le mot qui sonnait comme une sentence), Leïd se hâtait d'établir un nouveau dossier. Son code était plutôt simple. Dès à présent, il classait par groupe: C, pour les carnivors, R, pour les redweaks, O, pour les ordinaries et N, pour les nobodies, nouveau groupe crée il y a peut. Depuis quelques temps, le rouquin pensait également à établir les dossiers de ses collègues, et gardiens. Après tout, il était là pour collecter le plus d'informations possible.

Et ces temps ci, quelques détenus faisaient du grabuge, et attiraient son attention. De quoi refaire de bons dossiers, oui. Par exemple, ce voleur, nommé "December" par son propriétaire. Etant considéré comme le plus grand voleur actuel (dixit lui-même), le nobodies avait été convoqué dans son bureau à... 19h40 précise. Malheureusement, Leïd sentait bien que celui-ci allait être en retard. Après tout, ce n'est pas la ponctualité qui fait la grandeur de Ciguèstraz. Lui non plus n'était pas des plus ponctuels. Mais il prenait son travail au sérieux, et quand il s'agissait de taffer, le roux dragueur et décontracté avait tendance à... être furieusement sérieux.
Bien que détendu en présence de "patient" comme il se plaisait à les appeler, le 'psy' gardait cette distance mentale pour éviter de se faire happer par un trop pleins d'émotions.

Bien calé dans son siège, l'oeil fermé, un bruit lui fit comprendre qu'on attendait devant la porte en métal de son bureau.

- C'est ouvert.

"Tout vert". Non, franchement, le moment était mal venu pour faire ce genre de blague ridicule.


HRP : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Psychologue
Date d'inscription : 17/04/2016
Lun 25 Avr - 20:18
19h40. C'était l'heure inscrite sur sa convocation. December était assis dans la grande cour, sur le dossier d'un banc, à regarder le ciel. Le temps était plutôt agréable. Jusqu'à ce que cette gardienne déboule devant lui...

Oh, t'attends le déluge? Les convocations sont obligatoires je te rappelle! Alors bouge ton cul...!


Un coup de matraque sur le banc. December soupire et se lève, il glisse les mains dans les poches et avance vers les salles du bloc B. Après tout, il n'avait rien à faire ce soir. Pourquoi ne pas discuter avec quelqu'un...? En plus, il paraît que c'est un nouveau.
Quelques minutes plus tard seulement, December se tenait devant la porte du bureau.


C'est ouvert.


J'entre, et je découvre une pièce totalement différente du reste de la prison. Des tons chauds, des rideaux doux, on dirait que tout est fait pour que les détenus se sentent à l'aise, et en confiance. Moi, perso, ca me fout des frissons, on dirait un décor artificiel.

Salut.


Je sais pas quoi dire d'autre. C'est la première fois que je suis en face d'un psy. J'ai toujours eu beaucoup de curiosité pour ce métier... Je trouverais formidable qu'ils puissent réellement m'aider à me comprendre, mais je n'y ai jamais cru. Du coup, j'ai toujours cherché à les comprendre, eux. Il est plutôt pas mal. C'est vrai que c'est bizarre, comme première pensée, mais c'est ce qui me vient à l'esprit. J'ai toujours eu un truc avec les cheveux roux, je sais pas pourquoi. Et puis, il a l'air plus vieux que moi. C'est assez rare, dans cette taule.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/02/2016
Jeu 28 Avr - 21:49
Dossier N. 1.

25.04.2016

Feat December


December Thirsteen entra. Son regard de voleur glissa sur les murs, alors que son visage semblait exprimé une légère once de dégoût.
Le roux fit rapidement le tour de la pièce. En effet, la déco' avait besoin d'une petite retouche, voir d'un changement complet.

- Salut.

Leïd releva la tête. Désormais, le blond le fixait avec intérêt, et curiosité, ce qui ne manqua pas de le faire sourire.
Lui adressant un faciès advenant, le psychologue fit un geste assuré de la main, en poussant le fauteuil en face vers le nouveau venu.

- Yo December. Ca te dérange si j't'appelle par ton prénom?

Le roux n'aimait pas spécialement les formalités. Il trouvait qu'être direct et décontracté mettait ses patients plus en confiance. D'ailleurs, il préférait passer du temps en agréable compagnie, qu'aux côtés de porte close et taciturne.
Il leva la tête vers la caméra accroché au mur, et appuya sur une touche de la télécommande posée sur le bureau pour en éteindre les hauts-parleurs. Pas de dérangement possible, et en plus de ça, le son ne filtrerait pas de l'autre côté non plus. Tout bénéf'.

- Tu veux boire quelque chose? J'ai pas mal de machins que j'aime pas, autant que t'en profites.


HRP : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Psychologue
Date d'inscription : 17/04/2016
Sam 30 Avr - 19:07
Loin de l'idée que je me faisais d'un psy, il répond à mon salut d'un "Yo" bien senti, me gratifiant d'un signe de la main.

Ca te dérange si j't'appelle par ton prénom?


C'est pas mon prénom... Mais, nan, ça me dérange pas.


Un peu froid, peut-être. Je n'essayais pas particulièrement de l'être, on m'a juste habitué à des embrouilles sur ce nom dans cette prison. C'est un surnom, pas un prénom. Mais c'est le seul auquel je répond. Donc, non, ça ne me dérange pas... Pas plus que Thirteen. A vrai dire, c'est tout ce qu'ils avaient à noter sur ma fiche, mais je ne considère pas que ce soit un nom de famille. Je n'ai plus de famille...

Ceci dit, je sens bien qu'il essaye de me mettre en confiance. Pas forcément à un but mauvais d'ailleurs, mais j'ai toujours été hermétique à toute forme de... modélisation sociale? J'ai aucune idée de comment les autres gens appellent ça.

Il lève la tête, je suis son regard. Une caméra. La seule de la pièce. Il lève une télécommande, la pointe, appuie. Le voyant reste allumé, elle fonctionne toujours; il a simplement dû éteindre le son.


Tu veux boire quelque chose? J'ai pas mal de machins que j'aime, autant que t'en profites.


Ca me va. J'ai pas l'habitude de boire pendant les années de détention, mais ça serait stupide de dire non à un verre offert. C'est de toi, la déco...? Ça craint un peu...


Leïd avait cherché à être familier, et December répondait à ses attentes. Tutoiement, franchise un peu sèche et pas vraiment de scrupules, il s'installe sur le fauteuil qu'on lui a poussé.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/02/2016
Mer 15 Juin - 12:16
Dossier N. 1.

25.04.2016

Feat December


December s'installa sans trop de remords dans le siège qu'on lui tendait, fixant son regard expert sur les murs de la pièce, un certain dégoût visible sur son faciès.

- Ca me va. J'ai pas l'habitude de boire pendant les années de détention, mais ça serait stupide de dire non à un verre offert. C'est de toi, la déco...? Ça craint un peu...

Leïd fit la grimace et sortit plusieurs canettes différentes. Ice tea, Coca, Sprite et autres, et les disposa à la portée du blond. Par la suite, il s'affala dans son fauteuil en cuir et tourna un peu, avant de s'ouvrir un canette de bierre.

- Serre toi, j't'en prie. Et non, la déco' n'est pas de moi. Mais je suis d'accord avec toi, c'est... foncièrement crade comme couleur. J'ai beau me plaindre à la direction, ils font la sourde oreille ces salauds.

C'est vrai que cette couleur hésitait entre le blanc hospice, et le crème chiasse de pigeon. Miam, c'était râgoutant tout cela. Leïd se mettait à l'aise, tournant de temps à autre sur sa chaise alors qu'il portait la canette à ses lèvres. Néanmoins, son regard ne cessait de fixer le jeune homme en face de lui. Plutôt détendu, celui-ci avait laissé entendre que son vrai nom n'était pas celui du dossier. Alors avec une once de curiosité, le rouquin lâcha à tout hasard.

- Tu sais, j'ai trouvé ton dossier particulièrement intéressant. Mais je préfère ne pas me baser sur de la paperasse rédigée à la va vite par des flics alarmistes.

Il fit tourner sa canette, vaguement intéressé par son contenu avant de reprendre.

- Et j'ai retenu que December n'était pas ton vrai prénom. En fait, je pense plutôt qu'il s'agit d'une date. Bien sur je dis ça à tout hasard, mais cela me paraîtrait logique.

Que c'était-il passé le treize décember? Cela aiguisait sa curiosité. Les autres prisonniers qu'il avait pour le moment vu ne présentait aucun intérêt particulier, aussi, Leïd sentait qu'il allait se faire plaisir dans cet entretien aux allures peu conventionnelles.


HRP : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Psychologue
Date d'inscription : 17/04/2016
Jeu 7 Juil - 18:10
Serre toi, j't'en prie. Et non, la déco' n'est pas de moi. Mais je suis d'accord avec toi, c'est... foncièrement crade comme couleur. J'ai beau me plaindre à la direction, ils font la sourde oreille ces salauds.


Ice tea, Coca, Sprite... Et une bière pour lui. Logique, j'imagine que c'est mal venu de filer de l'alcool à un détenu, comme ça, sans raison... Mais, y'a pas de petits profits. Une canette dans la poche gauche, une autre dans la droite, et j'ouvre la dernière alors que le bonhomme pivote sur sa chaise en me fixant du regard. On dirait un peu un prof ou un proviseur qui sait que quelqu'un de sa classe a fait une connerie, mais qui sait pas qui et qui tente de cuisiner tout le monde. En tout cas, il n'a rien à voir avec les habituels flics qui interrogent plus pour la forme qu'autre chose, alors qu'ils ont déjà décidé de ce qu'ils allaient écrire sur leur rapport.

Tu sais, j'ai trouvé ton dossier particulièrement intéressant. Mais je préfère ne pas me baser sur de la paperasse rédigée à la va vite par des flics alarmistes.


Tiens, qu'est-ce que je disais. Bon, remarquez, c'est pas son taf, à lui, de m'atrapper; je comprends qu'il soit un peu moins sur les nerfs que le fonctionnaire moyen qui a passé son temps à me courir après et qui finit par ne rien trouver de concluant pour me mettre derrière les barreaux...

Et j'ai retenu que December n'était pas ton vrai prénom. En fait, je pense plutôt qu'il s'agit d'une date. Bien sur je dis ça à tout hasard, mais cela me paraîtrait logique.


Haha, effectivement. Si je m'attendais à tomber sur le Sherlock Holmes de la prison dans un bureau pareil... Enfin, je me moque, mais t'es un des premiers à avoir percuté au lieu de m'accuser de "cacher quelque chose". Cette date, c'est le "premier jour du reste de ma vie", comme on dit; le reste n'était plus important. Alors, pouf... Passé à la trappe.


Il y avait peut-être un lointain ressentiment derrière le ton blagueur du détenu, mais difficile de dire s'il l'avait forcé ou s'il avait au contraire cherché à le camoufler.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/02/2016
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: