AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Je veux pas faire des bulles - Feat Jeni

Jeu 31 Mar - 21:24
7h00

Le réveil est rude, j’entends à peine ceux de ma cellule, ils doivent encore dormir. Je me réveille toujours plus tôt qu’eux, pas que j’aime me lever tôt. Juste que je n’ai pas envie de les croiser au réveil. J’attrape un uniforme à l’aveugle encore endormis. J’essaye de faire un minimum de bruit pendant que je m’habille. Je n’ose pas regarder vers la fenêtre, je ne veux pas voir la pluie à l’extérieur. Je l’ai entendu toute la nuit contre la fenêtre en plus des ronflements d’un de mes collègues détenus. Une fois habillé, je sors rapidement pour me rendre à la bouffe comme on dit.

Un petit repas, un rapide passage à l’infirmerie pour mon traitement et me voilà désormais obligé à aller à la laverie pour nettoyer et trier. Lâchant un léger grognement, je traine des pieds jusqu’à l’endroit me perdant encore au passage. Jamais je n’arriverais à faire un trajet sans me perdre définitivement. J’entre dans celle-ci, des paniers pleins au moins quatre ou cinq à vus d’œil. Remontant mes manches, je commence à tirer rapidement, envoyer certains draps à coups de pied dans un coin ne voulant pas toucher. Sérieusement, on est des prisonniers mais nettoyé la saleté des autres c’est quand même dégueulasse…Et puis…faut-il qu’on tri par couleurs ? Par texture ? Je n’en savais strictement rien, je commençais donc à remplir un bac avec le linge blanc. J’entends vaguement un gardien passer dans le couloir en sifflotant avant de repartir je ne sais où.

Le silence revint, au bout de plusieurs minutes je me mis à siffloter sur un air inconnu. Continuant mon travail de chien. Le gardien s’anima en gueulant sur quelqu’un. Ce n’est pas la première fois que je l’ai entends crier comme ça. Beaucoup ici prenne leurs aise et font des gardiens des … chiens ? Ouais, de brave toutou. La porte de la laverie s’ouvrit en fracas, mais quand arrêterons t-ils de maltraiter ces pauvres portes ?

Tournant la tête je fis face à une jeune femme à l’air peu commode, un froid se glisse le long de ma nuque. Je déglutis avant de retourner rapidement à mon travail, ne pas se faire remarquer…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/02/2016
Ven 1 Avr - 17:54
Je veux pas faire des bulles.

06.03.2016

Feat Daemon


Mal au crâne.
La brune avait eu le droit à un sermon pour être rentrée tard, mais tant pis. Elle faisait ce qu'elle voulait après tout, Kris n'avait pas à lui dicter sa conduite. C'était elle le boss quand même.

En grognant, elle s'était redressée de son matelas dur, ignorant le regard prudent de Callie pour sortir de la cellule, se dirigeant vers la lingerie sans manger son petit-déjeuner. La mafieuse avait ignoré le glât de la casserole, préférant largement sa tranquillité nocturne, quit à envoyer un regard plutôt glacial au gêneur. Entrant avec fracas dans la lingerie, elle balança un sac de linge à terre et regarda autour d'elle. Quelques regards s'étaient tournés en grognant, d'autres baissaient la tête. Quand aux trois des membres de son clan qui étaient, ils se contentèrent d'un grognement appréciateur à la vue de leur chef de mauvais poil.

D'un coup de pied brutal, elle fit rouler le panier jusqu'au premier venu, un homme plus grand qu'elle avait des cheveux bruns mis-longs et un air timide et renfermé. Sans faire plus attention que ça, elle s'adossa aux machines, ne se bougeant pas pour faire son boulot. Quelqu'un le ferait pour elle, fallait pas rêver. Peut-être le gamin à tête basse là.
Mais quelque chose frappa son regard perfectionniste, quelque chose qui la fit grogner en coin.

-C'du gris ça. Lâcha-t-elle en désignant d'un geste du menton une chaussette qui dépassait du bac à linge blanc.

Bande de daltoniens.

HRP : /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Mer 11 Mai - 10:58
Un bruit de fracas me fit sursauter pendant mon travail. Relevant les yeux, je me retrouver face à une rouge...oh non sont-ils tous sérieux dans cette prison ? Je me fige sur place en l'observant, elle avait un regard de chasseuse qui cherche une proie. C'est...flippant.
Baissant de nouveau la tête, je continuais mon tri rapidement, ne voulant pas avoir à faire à elle. Comment pouvait-elle réagir ?

-C'du gris ça. Lâcha-t-elle.

Tournant mon regard vers le bac à linge, je vis évidemment une chaussette grise dans le bac à linge blanc. Je n'avais pas spécialement fait attention, l'esprit ailleurs sûrement. Attrapant celle-ci du bout des doigts, je l'envoyais du premier coup dans le second panier. Heureusement que mon frère m'a appris à faire du basket...

Merci...

Que dire d'autre, je ne savais pas si elle était apte à vouloir faire la conversation avec moi, soit je me prend un retour direct verbal ou physique, soit elle est apte d'avoir un minimum de cerveau et un tant soit peu de politesse pour me répondre. Je n'étais pas sûr de vouloir prendre mais je me voyais mal faire le boulot dans un silence de mort et de surcroît surveillé par elle.

- Tu es donc toi aussi collé à devoir trier la saleté des autres...

Pour je me suis lancé, plus qu'à attendre sa réaction...attrapant le panier, je l'amène près du lave-linge pour le verser dedans. Cherchant la lessive des yeux, je l'a vis sur une étagère assez haute. Il pense un peu aux gens de petite taille ? Ce n'est pas mon cas mais sérieusement....
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/02/2016
Mer 1 Juin - 14:38
Je veux pas faire des bulles.

06.03.2016

Feat Daemon


Sérieusement, elle s'attendait à une réponse dure, et sèche. Autant dire qu'elle fut surprise du ton de l'homme, même si cette expression ne vint pas repeindre les traits de son faciès gravé dans le marbre.
Un remerciement fusa tel un souffle d'air, et la carnivore fit un mouvement de la tête. Elle n'avait certainement pas envie de parler, bien que la réaction de l'inconnu l'ait prise au dépourvu.

Assise sur un bac retourné, la mafieuse vit la laverie se vider du coin de l'oeil, alors que l'autre daltonien restait à tenter d'attraper la lessive. Encore heureux qu'elle n'ait pas eu à le faire, vu sa taille... bien qu'honorable pour une demoiselle.

- Tu es donc toi aussi collé à devoir trier la saleté des autres...

Jeni haussa les épaules. Question débile. Mais collé, c'était le mot. Après, comme on pouvait le voir, la meneuse des bloodT n'avait pas l'intention de se salir les mains à des tâches aussi..pittoresque. Prétentieux, amour propre, ou flemme? Qui donc le savait, à par elle même.

- J'me fais chier surtout.

Ses cheveux virevoltèrent dans son dos, alors que la mafieuse secouait la tête comme pour l'aérer. Sérieusement, la brune n'avait pas envie de mettre ses doigts dans la saleté des autres. Qui sait ce qu'on pouvait y trouver. Sachant que les deux tiers de cette prison était occupée par des hommes - pas forcément plus criminels, mais bien moins habile pour dissimuler leur larcin -, les vêtements réglementaire avaient la chance de se voir recouvert d'un tas de substances désagréables. Nourriture, boisson, alcool, cendre, sperme, sang pour certain. La dégueulassité dans toute sa splendeur. Non, franchement, cela ne l'inspirait pas.


HRP : Je m'excuse du retard en léchant le sol
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Mar 28 Juin - 22:49
'tit up?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: