AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Over the laws #Road

Lun 28 Mar - 16:32
Over the laws.

28.03.2016

Feat Road


Un sac sur le dos, et l'oreille attentive, une brune se faufilait hors de la forteresse sous le silence d'un gardien tenant dans sa main quelques maigres billets vert. Cette prison était une véritable passoire, et Jeni avait même réussi à baisser son prix de sortie.
Ce n'était pas la première fois, et certainement pas la dernière qu'elle se faufilait hors de ces murs grisâtres respirant l'eau croupie et l'homme en cage.

Une fois dehors, ses pas se firent précis et rapides, jusqu'à ce qu'elle gagne une foule trop dense pour qu'on la reconnaisse immédiatement. Elle avait bien pris le temps de se changer, l'uniforme de la prison étant trop...reconnaissable. Un jean troué, un débardeur simple et une veste en cuir. Toute sa tenue respirait l'invisibilité, et collait à sa peau comme une carapace.
Il ne lui fallut pas très longtemps pour atteindre l'endroit de ses pensées. Un vieux garage à l'abandon, coincé entre une maison close et d'autres endroits pas franchement fréquentables. A l'aide d'un système de levier durement réfléchi, elle pénétra dans le lieu sombre, qu'elle éclaira d'un simple clic. L'ampoule du plafond grésilla faiblement, et une lumière opaline feutrée emplit la pièce. Se serait suffisant.

La détenue largua son sac à terre, qui en cognant contre le sol laissa échapper un "glong" caractéristique de pièces en métal. La main délicate de la mafieuse vint traîner sur une bâche sale et usée, avant qu'elle ne la retire d'un coup sec. L'objet caché se révéla, et un mince sourire vint étirer les lèvres de la jeune femme. Il y avait encore du boulot, mais la suzuki était en bien meilleure état que lorsqu'elle l'avait découverte.
Le model de base devait très certainement être une suzuki GSX1250FA. Une routière, plutôt bonne dans son genre, laissé à l'abandon par un incapable. Quel gâchis. Jeni n'allait pas laisser un aussi joli bébé prendre tranquillement la rouille.


HRP : /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Sam 2 Avr - 20:00


MÉCANO IMPROVISÉ


Vers la fin de la journée le gardien, las de sa journée, s'étira allègrement en baillant à s'en décrocher la mâchoire. Les pieds sur son bureau, il fixa le plafond en soupirant. On ne peut pas dire qu'il aura été très productif aujourd'hui et pour un homme d'action c'était un comble. Il n'y avait rien eut de spécial aujourd'hui à Ciguèstraz et qu'importe ce qu'on en dise : même si ça avait été reposant, il s'était bien fait chier. Penaud, il enfila son manteau avant de se diriger vers la sortie de la prison. Il était temps de rentrer chez lui et de retrouver son appartement en ville qu'il partageait à présent avec deux colocataires. Ça mettait un peu de vie dans son quotidien.

En passant par le quartier qu'il aimait tant, il entendit un bruit sourd inhabituel venant de ce qui semblait être un vieux garage. L'homme aurait très bien pu passer son chemin mais pour une raison inconnue, il fut pris de curiosité. Sans se presser, il observa la porte qui s'était très certainement faite forcée. Que peut-il bien se trouver dans ce lieu censé être vide ? Sans plus attendre il entra dans le garage. Il découvrit une jeune femme et une moto qui ne semblait pas vraiment en état de marche. Réalisant qu'il venait sûrement d'entrer par effraction chez quelqu'un qui venait d'acquérir ce lieu, il préféra calmer la situation et se montrer poli même si en réalité ce n'était pas comme s'il en avait vraiment quelque chose à faire.


« Oh... hum... Désolé de vous déranger. Je ne savais pas que c'était occupé. »


Sans qu'il ne comprit vraiment pourquoi, il se mit à fixer la jeune femme en face de lui. Son visage lui rappelait quelque chose mais impossible de mettre le doigt dessus. Après 5 secondes assez gênantes, il détourna le regard pour finalement s’intéresser à la moto. C'était impossible pour lui de résister : ces petites bêtes avaient toujours été une passion pour lui. Il n'en avait toujours possédé qu'une mais il en avait tellement prit soin qu'il pourrait la démonter et la remonter entièrement sans problème. Sans y être invité, il intéressa à l'engin devant lui.


« On dirait que ça fait un moment qu'elle a été abandonné. Vu son état, il va falloir beaucoup de travail pour la rendre de nouveau fonctionnelle. »


A y regarder de près, il allait falloir changer pas mal de pièce, huiler et passer de l'anti-rouille sur quelques mécanismes, … En bref c'était pas prêt de se réparer comme ça ! Après une courte réflexion, il décida de faire sa BA de la journée. Ca mettra un peu d'action dans sa vie morose et puis, si on peut rendre service à une jeune femme, c'est toujours ça.


« Bon... Si je vous dis que le type bizarre qui vient de rentrer dans votre garage veut également vous aider à réparer cette pauvre suzuki, vous répondriez quoi ? »


Codage fait par Corpse²



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Lun 4 Avr - 20:07
Over the laws.

28.03.2016

Feat Road


La porte du garage grinça, et Jeni lâcha sa clef en se retournant d'un coup, sur la défensive. L'homme qui venait d'entrer lui disait vaguement quelque chose, mais impossible de remettre un nom sur ce visage, ou même un lieu.

- Oh... hum... Désolé de vous déranger. Je ne savais pas que c'était occupé.

Ouais, j'ai vu ça...
Enfin, si ce n'était pas intentionnel, il pouvait faire demi-tour.
Elle ne tenta même pas de répondre, les mots lui paraissaient trop importants pour les gaspiller en formules de politesse. Mais derrière elle, la roux ne semblait pas vouloir quitter les lieux. Il s'avança, le regard emplit de curiosité, ce qui commença à sérieusement agacer la brune. On s'approche pas d'elle et de ses affaires comme ça, il se croyait où lui?

- On dirait que ça fait un moment qu'elle a été abandonné. Vu son état, il va falloir beaucoup de travail pour la rendre de nouveau fonctionnelle.

C'était ce qu'elle s'était dit en la trouvant là. Mais la détenue ne s'autorisait toujours pas à ouvrir la bouche, se contentant de suivre de son regard vairon le chemin de nouveau venu. Son oeil écarlate était caché par ses cheveux, empêchant l'inconnu de le voir. Tant mieux. Il était vraiment trop reconnaissable, elle devrait porter des lentilles. Mais bon, le souvenir de la dernière fois où elle avait tenter d'en mettre lui revint en tête. Beurk.
Il y eut une pause, et dans un soupir, l'homme sembla prendre une pause plus... décontractée. Allons bon, qu'allait-il dire à présent?

-Bon... Si je vous dis que le type bizarre qui vient de rentrer dans votre garage veut également vous aider à réparer cette pauvre suzuki, vous répondriez quoi ?

Ah, il s'y connaissait apparemment. Et franchement... même si Jeni préférait tout faire seule, elle n'allait pas cracher sur de l'aide. Ses mains s'essuyèrent sur un chiffon sale, et son regard se planta sur la moto. Ouais... elle avait besoin de changer un bon nombre de pièces, de passer de l'anti-rouille, de l'huile, de refaire la peinture. En plus, le moteur était très certainement HS pour le moment, et il n'y avait plus de pot de carburant... une vrai ruine.

- J'en connais des plus étranges.

La brune releva la tête, dévoilant son oeil rouge sans franchement y penser. De toute manière, elle ne le connaissait pas. Machinalement, elle enleva le gant qui lui servait à ne pas se salir, essuya sa main et la tendit avec un air franc à l'homme.

- Delta.


HRP : /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Mar 26 Avr - 1:13


MÉCANO IMPROVISÉ

Comme il s'y attendait, sa venue inopinée avait effrayé la jeune femme. Pour une fois qu'il ne voulait de mal à personne, il y avait de quoi rire. Voulant faire preuve de bonne foi, il proposa son aide. La femme devint subitement pensive. Comme si elle pesait le pour et le contre. Bah si elle ne voulait pas tant pis, Road trouvera bien autre chose à faire pour terminer sa journée. Après mure réflexion, elle concéda à accepter son aide en révélant son nom : Delta. Sur le moment le nom ne lui dit rien mais à la vue de son œil écarlate il en était sûr, il l'avait déjà vu ! Il était prêt à parier d'avoir déjà vu cet œil rouge récemment chez quelqu’un mais qui bordel ?


« Road. » se présenta t-il à son tour en lui serrant la main.


Après des présentations en bonne et due forme, il retira sa veste pour être plus libre de ses mouvements et examiner de plus près la moto. Pourtant sa tête était ailleurs. Le fait de ne pas réussir à savoir d’où venait son impression de déjà-vu le titillait lourdement si bien qu’il n’arrivait quasiment pas à se concentrer sur cette fichue épave. Décidant que la délicatesse n’est pas faite pour lui, il la dévisagea un moment avant de tenter ce qui lui parut le plus probable.


« Tu ne serais pas actrice de boule par hasard ? »

Codage fait par Corpse²


H-RP:
 



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Mar 26 Avr - 17:16
Over the laws.

28.03.2016

Feat Road


Road hein?
Cela ne lui disait rien, vraiment. Enfin, apparemment le fait de s'appeler "route" ne semblait pas franchement le déranger. Mais bon, chacun ses choix hein.

- Tu ne serais pas actrice de boule par hasard ?

La brune cligna des yeux, alors que le rouquin la dévisageait. Ah ouais, c'était classe ça.
Faisant mine de réfléchir, elle enfila de nouveau ses gants. C'était une manière de lui dire qu'elle était 'bonne', ou simplement qu'il pensait la connaître et ne se souvenait pas où? Bof, cela lui importait peu.

- Si, d'ailleurs j'prépare un gang bang avec ma moto et tous les outils dans la boîte là-bas.

Blague mise à part, la brune prit soin de laisser ses cheveux mal attachés tomber du côté droit de son visage. L'oeil avait tendance à en interpeller certain... c'était le problème. Trop reconnaissable. En mission, elle en venait à mettre des lentilles de couleurs brunes. Qu'est-ce qu'elle détestait ces trucs visqueux qu'on lui foutait dans les yeux... rien de plus désagréable au monde, à part peut-être les suppositoires.


HRP : Pas de problème pour moi.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Mer 1 Juin - 3:16


MÉCANO IMPROVISÉ


A l'entente de la réponse de la jeune femme, il ne put retenir un rictus. Ok il avait compris le message, Sainte-Nitouche n'avait rien à voir avec ses films pour adultes préférés. En fouillant dans les outils à disposition à la recherche d'un jeu de clé pour désosser la bête de métal, il continua de réfléchir. Peut être que... Non elle n'oserait pas. Et pourtant si, sa mémoire venait enfin de faire son taff. Cette nana c'était la boss des BloodT à Ciguèstraz : Jeni D. Yumi. Il en était certain. Merde, qu'est ce qu'elle foutait là ? Ces collègues ne pouvaient pas faire leur boulot correctement ?! Et l'autre qui devait certainement déjà l'avoir reconnu mais qui se le gardait bien pour elle. La carni voulait de la liberté ? Il était du devoir de Road de l'en dégoûter à tout jamais. Réprimant un petit frisson de jubilation à la simple idée de ce qu'il allait lui faire subir, il décida de la torturer un peu en retirant la carrosserie de la moto.


« Et tu vas me dire que si la bécane est aussi déglinguée c'est parce que tu reviens d'un tournage ? Pour être honnête, ton visage me semble étrangement familier mais impossible de me rappeler d'où. Je me fais surement des idées... Après tout, je suis gardien à Ciguèstraz. Je vois des milliers de visages par jour, surement quelqu'un qui te ressemble... » lâcha t-il innocemment.


Si elle n'était pas trop stupide, elle venait de faire le calcul. Le gardien avait hâte de voir comment sa future victime allait se démener pour cacher son identité, ça promettait d’être amusant. Très amusant.


« Et toi tu bosses où ? » demanda t-il pour enfoncer le clou, non sans un petit sourire.

Codage fait par Corpse²



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Mer 1 Juin - 14:49
Over the laws.

28.03.2016

Feat Road


Mauvaise pioche.
Le ton de Road lui revint rapidement en tête. Ainsi que son physique, plutôt voyant. Ouais, ce mec là traînait à Ciguestraz, dans la prison même, et pas seulement dans l'île. Pourquoi? Un gardien il paraissait, et pas le plus sympathique. Bof, tant qu'il ne la reconnaissait pas, elle ne risquait rien. Mais il fallait avouer que la mafieuse ne comptait pas trop là-dessus; à sa prochaine sortie, les lentilles seront de mise.
Elle vit du coin de l'oeil le rictus amusé du roux à sa réponse, mais sans y faire plus attention que ça, elle commença à enlever la carrosserie. C'était pas du toque, la vache.
Bon finalement, elle était presque contente qu'un mec vienne lui tenir compagnie. Parce que se démerder avec ça n'allait pas être aussi facile que prévu.

- Et tu vas me dire que si la bécane est aussi déglinguée c'est parce que tu reviens d'un tournage ? Pour être honnête, ton visage me semble étrangement familier mais impossible de me rappeler d'où. Je me fais surement des idées... Après tout, je suis gardien à Ciguèstraz. Je vois des milliers de visages par jour, surement quelqu'un qui te ressemble...

Et merde. Confirmation de ses doutes. Et puis surtout, vu le ton qu'il arborait, plus fier que jamais, la meneuse des bloodT se doutait bien qu'il savait... ou en tout cas se doutait de son identité.

- Ouais c'est ça. Répondit-elle pour la moto, ça doit être bien chiant comme taff.

Le roux ne prit pas la peine de répondre, finissant d'enlever la carosserie alors qu'elle attrapait un premier tournevis. Le moteur n'était peut-être pas totalement HS, mais il allait falloir vérifier ça. De manière brutale.

- Et toi tu bosses où ?

Alahlah. S'il avait remis son visage sur son identité, le gardien s'amusait à bien se foutre d'elle. Elle n'était pas plus stressée que ça pourtant. Ce qui lui importait le plus, c'est ce qu'il allait faire de ce pauvre bébé après l'avoir rebalancé dans sa cellule.

- J'suis tatoueuse.

Ouais, ça ne répondait pas à "où" mais plutôt à "quoi". Mais il allait devoir se contenter de ça. Et puis de toute manière, Jeni n'avait pas menti. Elle possédait bien une formation de tatoueuse, et l'aurait très certainement été si sa famiglia n'avait pas existé. Bon... Mensonge. Si elle n'avait pas existé, la louve n'aurait pas dépassé son douzième anniversaire.


HRP : /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Mar 2 Aoû - 14:51


MÉCANO IMPROVISÉ


Road était presque déçu de la voir garder une expression neutre. Il allait devoir la faire stresser. Une tatoueuse n'est ce pas ? Il ne savait pas si c'était un mensonge ou pas. Si elle ne mentait pas et qu'elle était douée, il pourrait sûrement profité d'elle pour s'encrer le corps pour pas un rond. Finalement il ne regrettait pas sa sortie, il avait tout à y gagner. Il allait pouvoir malmener une détenue tout en faisant un peu de mécanique. Pour le passionné de moto qu'il était, c'était un bonheur. Une par une, il retira les pièces oxydées du moteur avec attention. Il ne savait pas où finirait cette moto plus tard. Peut être aller t'il la garder ?


« C'est vrai ? Si t'as un book sous la main pour me montrer ton travail ça m’intéresse. Tu y gagnerais sûrement un client. »


Un client forcé certes mais ça, c'était une autre histoire.


«  Je ne savais pas qu'il y avait des tatoueurs sur cette île, ça m'arrange. J'aurai pas besoin de repartir sur le continent pour rafraîchir mon tatouage ou m'en faire d'autre. Enfin... Encore faut il que tu sois expérimentée. »


Décidant de la laisser tranquille un moment, il se concentra sur le moteur et nota sur un calepin toutes les pièces à racheter. S'ils en voulaient des neuves ça allait coûter une blinde mais qu'importe, c'était pas à lui de payer après tout.



« Tu gagnes bien ta vie ici ? J'ai jamais vu ton salon de tatouage. »
dit-il histoire d'en rajouter une couche.


Que voulez vous ? On ne change pas ses mauvaises habitudes.

Codage fait par Corpse²



Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Jeu 27 Oct - 19:37
Over the laws.

28.03.2016

Feat Road


C'est vrai ? Si t'as un book sous la main pour me montrer ton travail ça m’intéresse. Tu y gagnerais sûrement un client.

Tatata.
La brune redressa un peu la moto par le guidon alors que Road s'occupait des pièces rouillées du moteur. Bon, il allait être bon pour la casse. Elle n'était pas mécanicienne de spécialisation, mais elle pensait être capable de retaper un peu cette bécane. Avec du matériel. Qu'elle n'arriverait certainement pas à se procurer. Tss, quelle belle merde.
A sa question, elle hocha négativement la tête. C'était pas dans son style d'étaler son art à la vision de tous, alors elle ne gardait pas de traces. Jeni faisait seulement attention à ce qu'on lui demandait de faire. Une pièce se devait d'être unique. Les quelques débiles qui avaient voulu se faire encrer une pièce d'un acteur ou d'un chanteur s'était pris la porte dans la gueule, et un juron en prime; rien de mieux pour la mettre à cran.

Je ne savais pas qu'il y avait des tatoueurs sur cette île, ça m'arrange. J'aurai pas besoin de repartir sur le continent pour rafraîchir mon tatouage ou m'en faire d'autre. Enfin... Encore faut il que tu sois expérimentée.

Ouais, encore fallait-il qu'elle retrouve du matos pour ça. Sa boîte était restée sur le continent européen comme... tout le reste d'ailleurs. Pas cool pour elle tout ça.
Elle prit un instant pour lever la tête, et jeter un coup d'oeil à ce que marquait le roux. Une grimace fendit son visage. Ca allait coûter une blinde, et elle n'avait certainement pas la tune pour tout ça. Du troque allait s'imposer. Et beaucoup de temps à vrai dire.
Les minutes passèrent, pendant lesquelles la brune s'intéressa à des parties facilement réparables: les phares, le fonctionnement de la boîte de vitesse, le tuyaux à carbu'. Plutôt en bon état ce dernier d'ailleurs. Le phare gauche avait été brisé, et elle était quasiment sûre que les feux arrières ne fonctionnaient plus. Tss, celui qui l'avait laissé là n'avait pas fait dans la finesse.

Tu gagnes bien ta vie ici ? J'ai jamais vu ton salon de tatouage.

C'est à ce moment là que l'alarme commença à s'allumer dans sa tête. Cela n'avait été qu'une idée auparavant, mais maintenant elle en était presque sûre: il savait.
Tch, l'idée de jouer au chat et à la souris avec un gardien qui s'amusait certainement follement en s'attendant à la voir galérer à s'en sortir la mettait amplement sur les nerfs. Mais avait-elle vraiment le choix? Après tout, depuis le début elle n'avait pas menti.
Son deuxième prénom était Delta. Elle avait une formation de tatoueuse.

- J'suis arrivée y a pas longtemps. J'ai pas encore mon matos.

Et ceci était vrai aussi. Elle ne s'était pas cachée, elle n'avait juste pas tout dévoilé d'elle.
La louve tourna toutes les possibilités dans sa tête. Pas d'armes à disposition, donc mettre un terme à sa vie était exclu. Continuer à ne pas tout dire, était certainement la meilleure solution. Si elle avouait ouvertement être la prisonnière qu'elle était, il la renverrait en taule. Et pour la bécane c'était mort. En plus, d'un séjour dans la chambre d'isolement, et d'une surveillance accrue. Pas génial pour les affaires du clan.

- Quand j'aurais, j'pourrais t'le rafraîchir s'tu veux. Pour m'aider avec elle. Elle fit un mouvement de la tête en direction de la Suzuki. C'est une grosse pièce?

Quoiqu'elle pourrait peut-être négocier sa sortie...


HRP : /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: