AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un coup de main?

Mer 9 Mar - 19:29
Après plusieurs heures de réflexion, j'en suis arrivée à la conclusion suivante : Je m'emmerde dans cet endroit, seule, avec rien d'autre à faire que de lire des livres qui, pour la plupart ne m'intéresse même pas. En fixant le plafond de ma cellule, je me suis soudainement rappelée de cette réunion à laquelle je suis allée par pur ennui, encore une fois. Et l'image de cette gamine brune n'a pas quitté mon esprit depuis ce jour. Étrangement, il y a quelque chose avec cette fille. Quelque chose qui m'attire et qui semble même m'obséder. Une impression de déjà vu?

Les rumeurs vont vite, tellement, et j'en ai appris bien plus que nécessaire sur cette fille. Une mafieuse. Pas une petite frappe, justement tout le contraire. Allongée sur ce lit, j'essaye de peser le pour et le contre. Qu'ai je a perdre dans cette histoire? Pas grand chose, effectivement. Je suis là pour trois ans. Il est temps que je me bouge, que je m'occupe l'esprit, que je me divertisse.

Je me décide enfin à me redresser, sentant tout mon corps se révolter au moindre de mes mouvements. Raison de plus pour reprendre une activité physique plus poussée, mon corps de sportive commence à se désagréger petit à petit. J'hésite encore et encore, est-ce que c'est vraiment ce que je veux? Il faut que j'arrête de me prendre la tête de la sorte. Je me lève donc rapidement, sortant de la cellule pour rejoindre les couloirs, bondés de monde à cette heure.

Je laisse trainer mes yeux sur les visages, les corps des autres détenus. Je découvre de nouveaux visages, j'en revois certains. D'un pas lent mais déterminé, je me dirige donc aléatoirement vers celle qui me sortira sans doute de ma prison de solitude. Je la cherche du regard dans les quelques groupes qui sont ici et là. Peut-être qu'elle n'est pas aussi solitaire que moi, et peut être qu'elle est déjà en train de reprendre sa "divine" parole un peu partout, cherchant des fidèles. Après de longues minutes de recherche dans toute la prison, je suis presque découragée de trouver cette fille, il ne reste plus qu'un endroit où elle peut-être. Sa cellule. De retour dans le bloc D, je me dirige directement dans la cellule numéro 3, sachant pertinemment qu'elle ne pouvait être que là.

Je m'arrête devant la grille, soufflant calmement. Quelle attitude adoptée avec cette fille? Dois-je me jouer d'elle et agir comme une fille banale ? Non, ça ne servira à rien de lui mentir. Je me remets donc en marche, entrant tranquillement dans la cellule. Mes yeux se posent directement sur elle, j'affiche un léger sourire dont j'ignore la provenance puis je m'approche d'un pas tranquille, allant m'asseoir sur ce qui doit être son bureau vu l'emplacement de son lit. Putain, être sans gêne, c'est quand même plus évident pour aborder les gens, mais ce n'est peut-être pas une bonne chose pour aborder ce genre de "gens". Je me racle la gorge légèrement, croisant les bras et plongeant mon regard azuré dans le sien, qui il faut l'avouer et particulier. Particulièrement beau, du moins à mon sens.

- J'ai assisté à ta petite réunion l'autre jour, et je pense que je peux t'être utile. Alors, prend ma venue comme un dépôt de candidature.

Je marque une pause, continuant de l'observer, et cette sensation de déjà vue me reprend. Cette fille m'intrigue au plus haut point, est-ce que j'ai déjà croisé cette fille ? Sûrement pas. D'un geste lent et précis, je glisse ma main à l'intérieur de ma chevelure brune, replaçant rapidement ceux ci.

- Oh et, je m'appelle Kristen, mais appelle moi Kris', du moins, si ça te tente.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/12/2015
Mar 15 Mar - 20:14
Un coup de main.

09.03.2016

Feat Kris


Dormir. Enfin, essayer, vu le boucan que faisait le reste du monde dans cette taule.
Allongée sur le dos sur la couchette, les bras repliés sous son crâne et les paupières closes, la mafieuse tentait vainement d'entrer dans une méditation assez profonde pour ne plus être dérangée par le bruit environnant. A croire qu'elle tentait de se fondre dans le lit, tellement ses muscles s'étaient détendus, et sa respiration s'était allégée.

Jusqu'à ce que le grincement de la porte de sa cellule la ramène à la réalité, sans pour autant qu'elle ne le montre. Ce n'était pas le pas hésitant et léger de sa victime. C'était un pas déterminé, plus rapide, emplit d'une fausse tranquillité. N'y avait-il pas moyen d'être pénard dans cette prison? On entrait et on sortait des cellules comme des chiottes, c'était assez incroyable. Autant tuer tout le monde, ça ira plus vite et ça fera de la place. Tch.
Elle perçut vaguement le frottement d'un jean contre du bois, près d'elle, sans que la distance ne l'oblige à se tendre dans le but de se préparer à une éventuelle attaque. C'est que cette taule puait le lâche, autant que le crevard.

- J'ai assisté à ta petite réunion l'autre jour, et je pense que je peux t'être utile. Alors, prends ma venue comme un dépôt de candidature.

... Ah. Ca l'intéressait davantage.
Prenant le temps qu'il lui fallait pour se redresser sans risquer de s'étourdir, la louve tourna lentement la tête vers la nouvelle venue, avant de se tourner vers elle, les pieds à plat sur le sol écoutant le reste de ses paroles.

- Oh et, je m'appelle Kristen, mais appelle moi Kris', du moins, si ça te tente.

A croire qu'il fallait se justifier pour... si. Il fallait se justifier pour entrer dans son espace vital. Au moins, cette approche directe lui plaisait bien. Elle n'aimait pas y allez par quatre chemins, Jeni n'était ni politicienne, ni diplomate, sauf quand les circonstances... enfin ce n'était pas dans ses habitudes. Un geste de la tête, montrant qu'elle entendait bien et la mafieuse posa ses coudes sur ses genoux, le dos courbé alors que son visage pâle se levait vers Kristen.
Détails de la personne: brune, plus grande qu'elle, certainement plus vieille. Bien foutu. Un corps d'athlète, rapide et fort, une tignasse brune, un regard azur où elle lisait un ennui certain, et une pointe d'intérêt. Et de l'intelligence. Tant mieux, c'était ça qu'il lui manquait le plus.

N'ayant pas cherché à cacher son regard méticuleux, elle se doutait bien que l'ambiance pesante de mal-aise qui régnait dans la pièce était de sa faute. Mais, n'en ayant cure, la louve accorda à Kristen le droit d'entendre encore une fois sa voix. Sa bouche était sèche, comme si elle n'avait pas parlé depuis des semaines, mais ses mots sûr d'eux, respiraient la droiture, et la précision d'esprit.

-En quoi me seras-tu utile? Et pourquoi tu veux intégrer les BloodT? Lâcha-t-elle d'un ton froid, mais néanmoins intéressé.


HRP : Pardon du retard puce :c
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Dim 20 Mar - 16:46
Au moins, elle semble attentive. C'est déjà un bon point. J'attends juste une réponse, ou quelque chose qui puisse m'indiquer qu'elle est plus qu'attentive, j'aimerais sentir une pointe d'intérêt. Ce n'est pas dans mon genre de faire le premier pas, mon ego en prendrait un sacré coup si elle me refoulait.
En la voyant bouger, je me redresse à mon tour, me mettant droite et continuant de la toiser de mon regard vert qui, dans certaines situations pouvait être très perturbant. Le silence est de plus en plus lourd tandis que son regard m'examine méticuleusement.

Et je me mets à sourire en voyant ce regard si pointilleux. Certaines personnes seraient gênées, moi non, j'aime qu'on me regarde peu importe les circonstances. Je la laisse donc faire, détournant le regard par ennui. Et je laisse mes yeux glissaient sur les objets qui sont là. Sûrement, les siennes, et d'autre, qui doivent appartenir à sa "colocataire". Je me demande bien comment est la vie avec une mafieuse telle qu'elle...

-En quoi me seras-tu utile ? Et pourquoi tu veux intégrer les BloodT?

Soudainement, sa voix retentit, et mon visage retourne vers le sien. J'arque un sourcil après ses questions, un sourire aux lèvres.

- Eh bien... Je pourrais te servir de moyen de pression, d'homme de main, garde du corps, et, je pense que tu ne seras pas contre le fait, d'avoir quelqu'un sur qui compter, et qui pourra... éventuellement te soutenir, en cas de besoin.

Je marque une pause, quittant le bureau pour me lever. Je m'approche du lit, ne quittant pas la jeune fille des yeux. Nous ne sommes pas ci différentes que ça, c'est presque amusant. J'ai l'impression de me reconnaître au fond de ses yeux, et dans sa façon d'agir.

- Par ennui, et aussi pour exprimer mon art ; La boxe.

J'écarte les bras, les tendant à hauteur de mes épaules et je me mets à rire doucement, comme ci j'étais amusée.

- J'ai pas mal de possibilité avec ce corps, je suis loin d'être idiote, je pourrais aussi te servir de bras droit. T'es la seule que je vois capable de prendre le contrôle ici, alors, c'est vers toi que je viens. T'es libre de ton choix, acceptes ma proposition, ou déclines la, mais tu manquerais une belle occas'. J'ai les bras et la tête, et peu de tes membres ont ces deux choses.

Je laisse retomber mes membres, dans un soupir puis je prends appuie sur le pied du lit, posant mes deux bras, croisés sur celui ci, toujours ce léger sourire aux lèvres. Je sens que je vais m'amuser avec cette gamine.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/12/2015
Mer 23 Mar - 17:42
Un coup de main.

09.03.2016

Feat Kris


- Eh bien... Je pourrais te servir de moyen de pression, d'homme de main, garde du corps, et, je pense que tu ne seras pas contre le fait, d'avoir quelqu'un sur qui compter, et qui pourra... éventuellement te soutenir, en cas de besoin.


La brune marqua une pause avant de s'approcher d'elle. Par réflexe, la mafieuse se redressa de toute sa hauteur. La domination quelle qu'elle soit, et qu'elle soit faite par inadvertance ou non ne lui plaisait guère.

- Par ennui, et aussi pour exprimer mon art ; La boxe. J'ai pas mal de possibilité avec ce corps, je suis loin d'être idiote, je pourrais aussi te servir de bras droit. T'es la seule que je vois capable de prendre le contrôle ici, alors, c'est vers toi que je viens. T'es libre de ton choix, acceptes ma proposition, ou déclines la, mais tu manquerais une belle occas'. J'ai les bras et la tête, et peu de tes membres ont ces deux choses.

Au moins, ça avait le mérite d'être clair. C'est vrai que la nouvelle venue avait une allure d'athlète, sans compter de son regard vivant qui lui plaisait de plus en plus. Et -avantage certain- elle semblait posséder une once d'intelligence. Un point de plus. La nouvelle visait juste, et frappait fort.
Et la louve ne put empêcher la commissure de ses lèvres de se relever de quelques millimètres.

Finalement, Jeni avança de quelques pas simples dans la pièce, s'étirant en gardant un oeil sur l'intruse. Pas question de faire confiance ainsi. Celle-ci est si dure à attraper et tellement facile à perdre. Un peu l'image du château de cartes à six étages... la perfection.

-Pourquoi pas après tout. Tu n'as pas l'air mauvaise. Mais il faudra montrer ce que tu vaux en temps réel.

Pour cela, la brune avait une petite idée. Mais leur discussion devrait se continuer dans un lieu plus approprié... plus tard... ailleurs.


HRP : Pardon du retard puce :c
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Mer 30 Mar - 16:20
Un silence, de nouveau. J'espère intérieurement qu'elle ne prenne pas mal mes faits et gestes, après tout, c'est pas mon but. Je reste là, presque accoudée contre le lit, mon regard bloquait dans le sien. Puis je perçois le léger mouvement de ses lèvres. On ne peut pas vraiment appeler ça un sourire, mais, je m'en contenterais. Puis elle bouge, enfin. Se levant avant de faire quelques pas. J'entends des craquements d'os, des bruits de ligament qui se délient, et je sens toujours son regard sur moi, même si je ne cherche pas a croiser celui-ci, je laisse l'émeraude de mes pupilles se perdent sur le mur grisâtre et froid de la cellule.

-Pourquoi pas après tout. Tu n'as pas l'air mauvaise. Mais il faudra montrer ce que tu vaux en temps réel.

Pas l'air mauvaise? Je suis justement la meilleure. Le meilleur profil que tu puisses trouver ici, puissance et intelligence en un seul corps. Je connais un bon nombre de techniques de combat, des stratégies, imparables pour certaines, destructrices pour d'autre. J'hoche silencieusement la tête, décidant d'arrêter de me lancer des fleurs toutes seules, il est grand temps que je parte d'ici. Elle compte me tester, mais pas aujourd'hui. Ça me laissera le temps de me remettre un peu en forme. Je finis donc par me retourner un large sourire aux lèvres, je passe à côté d'elle, laissant toujours mon regard sur cette fille si intrigante et spéciale.

- Oh, par contre...

Dis-je en attrapant l'imposante porte de la cellule, comme pour m'y tenir.

- Je n'ai jamais tué qui que ce soit, et ça n'arrivera pas. Je ne rallongerais pas ma peine ici.

Peut-être qu'elle le prendra mal, peut être même qu'elle ne voudra plus de moi après cette phrase, mais je ne compte pas la laisser me dicter ma conduite. Je ne serais en aucun cas l'une de ses larbins, je ferais ce que je veux, quand j'en aurai envie.

Personne ne m'a jamais ordonné quoi que ce soit, et ce n'est pas maintenant que je suis entre ces quatre murs que ça va commencer. Je ne serais jamais bête et disciplinée.


- Si tu me cherches, tu sais où me trouver de toute façon.


Je quitte donc enfin la pièce, disparaissant dans les couloirs de la prison. Je ne sais pas exactement ce qu'est ce sentiment qui grandit au fond de moi, peut être de l'excitation, ou de l'impatience à l'idée que les taulards entendent enfin parler de moi, je sens que je vais bien m'amuser, le round final peut enfin commencer.


Signa':
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/12/2015
Mer 30 Mar - 16:34
Un coup de main.

09.03.2016

Feat Kris


- Oh, par contre... Je n'ai jamais tué qui que ce soit, et ça n'arrivera pas. Je ne rallongerais pas ma peine ici. Si tu me cherches, tu sais où me trouver de toute façon.


La brune marqua une pause avant de s'écarter puis de sortir. Le sourire de Jeni finit de s'agrandir. Elle lança:

-Finalement oublie la preuve.

Elle se retourna et s'assit sur son lit de nouveau. Son comportement lui plaisait.

-Tu es engagée Kristen Oweens.


HRP : Fiiiiiin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 27/02/2016
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: