AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Comment bien s'entre-tuer.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Ven 8 Jan - 22:57
T'attends Roxanne patiemment ton joint à la bouche. Tu faisais pitié avachie comme tu l'étais au mur. Les cheveux sales, le corps presque nu, ton odeur répugnante. M'enfin, qu'est ce que tu pouvais y faire ? Rien, strictement rien, alors autant fumer pour oublier un peu cette soirée merdique. Un mdj connard et des joueurs bien étrange et salop mais tu l'étais aussi avec eux, fin genre une seule fois avec Lukas.

M'enfin, la petite Roxanne te tire de tes songes morbides. Elle te regarde sans trop te regarder, ce que tu félicites mentalement à Rox, c'est son nouveau surnom. Et elle est accroupie devant toi, ouais je crois qu'elle a bien ton état minable. C'est pour ça qu'elle te dit ça :« Ton gage, c’est juste de me dire « Je t’aime ». Je n’ai pas envie d’être mauvaise avec toi. T’as pas l’air d’être si méchante, et en plus tu as déjà dû prendre bien cher auparavant. Pis, autant s’entre aider entre compagnes de cellule, non ? » Tu lui réponds d'un sourire carnassier, en mode, je suis pas si gentille que ça. Et que oui en effet tu rages intérieurement des gages qui t'ont donné. Mais là elle te demande de lui dire je t'aime. Or ça fait plus de trois ans que tu ne l'as plus dit. Ouais quand t'as pris conscience que la vie était une chienne.

Tu murmures un "je t'aime" écorchée, sacadée, faux comme je ne sais quoi, mais à la fois touchant, chez pas pourquoi.

Et après qu'elle se soit en allé, tu tires plus fort sur ton join. Bordel, t'as dit à Roxanne que tu l'aimais chose que tu n'as jamais dite depuis plus de trois ans. Un mot qui t’effraie. Bien que tu ne le pensais pas, c'était quand même un choc. Tu te sentais coupable de je ne sais quoi. Peut-être que tu ne pourras plus jamais le re dire sincèrement. Ouais et ça, ça te fout le bad. Parce que ça veut dire que tu n'aimeras personne, et que tu ne t'aimes pas toi même, ou va tu mettre tout ton amour ? Et c'est pour ça que tu contrôles tout. C'est triste.

Tu décides alors, de baisser les armes, dégageant d'un coup de pied ton arme. T'as plus envie de jouer, t'as compris certaine choses en venant ici. Oui, qu'il y a quelqu'un comme toi, le mdj. Le mdj, te ressemble de trop. Et tu ne veux pas être ce dernier. Tu te prends en gros la vérité dans ta gueule. Alors tu continues de fumer.




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice fantomatique
Date d'inscription : 24/08/2014
Sam 9 Jan - 11:54
Je ne suis visiblement pas doué à ce jeu ; toujours pas de tir correct et je suis encore touché. En plus, c'est quoi ce truc de me faire parler comme une fille ? Il va pas bien ce maitre du jeu, ma parole. Ai-je passé un tour sans gage ? Bon, Lukas Roy. J'espère que c'est pas un petit con. Je décide de m'arrêter pour l'attendre. Au bout d'un moment, j'entends un bruit de course se rapprocher. Sans que j'ai le temps de le saluer, je sens mon pantalon glisser le long de mes jambes. Ça commence bien.

« Salut, merci, dis-je avec une voix de femme ou ce qui s'en rapproche
- HELLOOOOO. Alors, salut, Lukas, enchanté. Bon, je commence à être à cours d’idée là, donc tu vas profiter du fait que t’aies plus de froc pour mettre ton calbut sur ta tête. ET TU REMETS TON PANTALON APRÈS HEIN, GROS DEGUEULASSE. Allez, j’suis sympa j’me retourne pendant que tu fais ça. »

Ben le voilà, le genre de gage que je redoutais. Non mais quelle idée de faire des trucs pareil ? Heureusement que c'est pas tous les jours comme ça à la prison.

Il se tourne et je m’exécute sans rien lui répondre, histoire de retrouver une allure normale au plus vite. Putain, j'espère que personne ne passera à côté de nous à ce moment, elle comprendrait rien de ce qui est en train de se passer.

Il manquerait plus que cette partie soit filmée. Le maitre du jeu serait assez taré pour le faire je pense. Il regarderait sa vidéo de sadique en boucle comme le sadique qu'il est avec un bon vieux sourire de sadique. C'est carrément glauque.

« MAGNIFICA. »

Il s'approche de moi et m'écrase les joues avec ses mains. Ouais, comme les grands-mère, parfaitement. Attends que je choppe, mon mignon. Il s'éloigne enfin de moi et repars jouer. Je n'attends pas pour me rhabiller le plus vite possible. Putain ce que c'était gênant.

« Allez, bon jeuuuuu ! »

Je repars à mon tour en lui adressant un signe de la main qu'il n'a surement pas vu. Après un moment qui me semble très long, je vois enfin une lumière et tire.
Invité
Invité
Sam 9 Jan - 13:43

Lazer Game


Une voix résonne dans tout le labyrinthe.

" Vous pouvez baisser vos armes, vos derniers tires ont servi à rien. J'ai décidé d’arrêter le jeu. Je me suis assez amusé ou plutot nous nous sommes beaucoup amusés. Qui sait ? En tout cas, -on- a beaucoup de dossier sur vous ce qui va nous permettre de vous foutre la honte surement dans les prochains jours qui sait ? Vous devez vraiment rager.
-Hahaha-

Bref, le grand gagnant est Lukas Roys avec un total de 4 tires. Je le félicite parce qu'il a vraiment eu des gages de ouf un peu comme Lexy Sanders. Ou la sadique Ina B. Swatch maintenant totalement morte. Lottie la folle avec ce Galaad beaucoup moins coincé qu'avant. Roxanne s'est pas mal débrouillée aussi, c'est une vraie chaudasse. Et Logan, le parfait mauvais joueur. Ne parlons pas de cette minable Cassiopée, qui a pris bien bien chère ce qui me réjouis et qui n'a réussi à tirer sur quelqu'un qu'une seule fois. La merde, vraiment. Je lui donne un lot de consolation, du shampoing et gel douche parce qu'elle pue vraiment, elle aura aussi une serviette.

Ah j'oubliais, vous pouvez rêver pour vos vêtements, ils sont directement transférés à la lingerie. Oh et bien évidemment vous devez laisser vos armes à la fin de votre trajet. Trajet ? Oui, comme vous pouvez le voir, des flèches fluorescentes sont marqués au sol pour sortir de ce labyrinthe. Une autre surprise vous attend. En espérant que ce petit jeu vous a plus. Méfiez- vous des prochains jours mes petits."


Ce qui vous attend après :

Vous êtes dans le sous-sol. Un genre de bar à été mis en place. Différent alcool sont disposés, des toast, des gâteaux, des bonbons. De la musique de toute variétés. Il y a des vestiaires et des toilettes je précise, si quelques uns ont envie de se doucher ou allez tout simplement au toilette pleurer sur sa vie.

Bien évidemment vous pouvez partir directement après hein. Bien évidemment, faut au moins faire un post après le post du mdj. Histoire de dire si vous partez, si vous restez et papoter avec quelqu'un d'autre etc. Faites ce que vous voulez, vous partez quand vous voulez.

Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du jeu
Date d'inscription : 16/03/2015
Sam 9 Jan - 21:12
Je me mets sur le dos, observant le plafond sans couleur. Putain, je vais le niquer ce type ! J’étais trop à fond là ! Ramper sur le sol c’est trop bien, on se prend pour un serpent ! Pfff, vas-y, ce jeu m’a épuisée. Je me relève, m’étirant et sachant que je récupérerai ni mon haut, ni mes pompes. J’irai les chercher à la laverie une fois rentrée du coup. Je suis alors les flèches apparues sur le sol, jusqu’à voir la lumière d’une pièce au loin. Je rends les armes, mon gilet, le gâteau qui sent Cassiopée, et hop, j’avance dans la suivante salle. Bonne ou mauvaise surprise ? Je découvre une espèce de bar avec plein de bouffes. Ce mdj s’est donné tant de mal pour nourrir son bétail ? Ouai, on n’est que ses putains d’animaux, ses poupées qu’il s’amuse à torturer… Ouai bon j’ai grave la dalle, je ne vais pas cracher sur tout ça. Première arrivée, première servie ! J’attrape un verre, le remplissant de vodka et le diluant avec de la Redbull. Bah quoi ? J’ai rien bu dans ce foutu labyrinthe moi ! J’ai faim et j’ai soif MERDE ! M’asseyant sur l’un des tabouret, verre dans une main et dans l’autre quelques chips, j’attends les survivants de ce jeu à la con. Il s’est bien foutu de notre gueule ce bâtard. « Nous nous sommes beaucoup amusés », « on a beaucoup de dossier sur vous ce qui va nous permettre »… Ces phrases me reviennent en tête. Qu’est-ce que ça signifie ? Le mdj est en réalité plusieurs personnes ? A quoi est-ce qu’il joue en nous dévoilant ça ? Tout ça est louche. Si c’est bien le cas, je vais TOUS leur casser les dents. J’aime pas la violence, mais faut pas me chercher.


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Sam 9 Jan - 23:43
T'avais baissé les armes, encore une fois, mais pour une chose bien banale, un foutu jeu à la con, animé par des mdj fils de chiens. M'enfin bref, dans tout les cas le jeu était terminé et tu captais que tu ne pouvais pas reprendre tes vêtements, donc en soit, que tu allais être vu par tous en sous vêtement. Et que t'avais même un lot de consolation tellement tu en baver. A cause de ces foutus mdj. Fin ouais, je dis ces. Parce qu'à ce qu'il parait ils sont deux. Va falloir que t'aille enquêter, tu vas utiliser ton clan pour ça. De toute façon, vous savez toujours tout un jour ou l'autre. Y'a un grosse base d'information que vous détenez, c'est impressionnant, tout ça pour vouloir fuir. Encore une fois. Cassiopée que vas-tu faire une fois dehors ? Avoir un travail, faire comme si tout allait bien ? Non, c'est plus te tirer une balle dans la tête ouais !

M'enfin bref, tu vas fouiner pour trouver c'est qui derrière tout ça. Mais là, faut que tu te lèves et sortes d'ici au plus vite. Tu suis les flèches fluo qui te bousille la rétine, parce que t'es trop défoncée, et en plus tu marches en ocsillant de gauche à droite. T'as trop bu. mais là, t'as juste envie de re boire quand tu vois tout ces alcools, là éparpiller avec de la bouffe ce qui te donne la chair de poule, tu n'y avais pas repensé depuis le commencement du jeu. Et en plus t'as la foncedalle.

Et tu t'attardes sur Lexy. Ah ouais, elle t'a donné un gage de crevarde mais bon c'est pas pire que Lukas. Du coup, tu la zappes poliment, et t'en va te prendre une vodka redbull et piquer quelques toast au passage et de découvrir ton lot de consolation. Bordel, c'est vrai que tu dois allez prendre une douche. Tu pues la mort. Et allez la prendre avant que Lukas te voit. Histoire de lui foutre dans le cul. Tu prends le lot de consolation que tu fais tomber parterre parce que là, le verre que t'as pris t'as ravagé le cerveau.

T'écoutes la musique et chante brièvement d'une voix pleines d'émotions, une voix cassée, une voix douce et perçante. Tu passes à côter de Lexy. Tu lui souris et sort "Je suis morte et je pue du cul. Bordel." Tu ris, fin tu t'auto flagelles plutot. Tu convulses limite en riant. Et tu reprends ton sérieux un moment pour allez prendre ta douche en lui sortant d'une voix assez mystérieuse. "Ne te perds pas derrière tes masques" et tu t'en vas. Pourquoi tu lui as dit ça au juste ? Tu lui donne un conseil alors qu'elle t'a fait gage humiliant mais assez drôle quand même quand on y repense. Mais tu sais pas pourquoi, elle te fait penser à toi. T'as récolté assez d'informations sur elle, grace aux caméras que t'as pu voir, ou autre. ça fait vraiment vicieuse quand je dis ça bordel. Mais bref, t'as été une vraie fouine, une vraie maniaque du contrôle à rechercher tout sur elle, grace à ton tel, des gens que tu peux appeller pour qu'il te dise énormément d'informations après tu déduis avec les caméras. Et cette fille, c'était toi avant tout ça. Tu riais mais tu pleurais au fond. T'avais pas mal de masque. Et puis, maintenant tu ne portes plus aucun masque, est-ce mieux ? J'en doute.

Bref, tu cherches la douche, tu te cognes dans tout les murs passant. Y'a des boules disco qui t'éclates. Et tu trouves en fin. Tu te plaques contre l'eau chaude tout habillée, bah quoi t'es morte donc bon. Tu prends vites fait le gel douche et t'enfout partout, et pareille pour le schampoing, tu t'en fourres même dans l'oeil, ce qui te fait horriblement mal et t'insinues malheureusement à mettre l'eau froide. Tu passes une sale douche en plus. Du coup, tu galères à remettre l'eau chaude. Une voix retentit "Y'a plus d'eau chaude" Tu gueules. "Putain, t'es vraiment un putain de connard. Je vais te niquer ton cul de bamboula, là!" Bon, ça t'a remis les idées en place cette douche froide, lol. Gros LOL. Une fois que t'as fini, tu t'essuies et retournes discrètement vers la soirée. Bon, tu sais pas ce que tu fous là, mais bon, y'a de la bouffe et de l'alcool. Donc bon. Et t'as encore pleins de joint. A croire que t'avais cette soirée!

Tu allumes avec énormément de mal le joint, t'as fait tombé 3 fois ton briquet d'affilée, tellement que tu es raides. Une fois que tu inspires la première bouffée tu sens un bien être te submerger tu t'en vas penaude vers le buffet, te reservir un autre verre, cette fois tu prends un jagger, et tu grignotes tout en bougeant le pototins parce que t'aimes bien la musique qui passe, c'est Lonely Day, une chanson qui ne passe jamais en soirée parce qu'elle peut être déprimante mais bordel, elle fait évacuer! Tu la chantes aussi, faisant un cover en live. Entre chaque bouchée.

Et oui, tu oublies totalement le monde extérieur, t'es dans ta bulle.




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice fantomatique
Date d'inscription : 24/08/2014
Dim 10 Jan - 0:41
Galaad, il est malade, c'est ce que je me répète dans la tête. Et moi, je suis totalement défoncée et bourée. Je tire partout sans regarder et paf, on vient de me stopper dans le jeu. Ouais, c'est fini, et ce mdj là est chelou. Fin, genre, il dit nous et tout. Genre ils sont deux ? C'est quoi ce bordel en plus de dossier sur nous ? Il veut dire qu'il a filmé ? Je grogne. Putain, je suis dans la merde. Fin, je veux dire que je m'en fou que je sois affichée morte, défoncée, faut juste pas qu'il passe le moment avec Galaad, et ma réponse pour la vérité. Sinon, je le tue sur place, ou je les tues sur place.

J"ai horreur qu'on s'immisse dans ma vie, qu'on vienne foutre en l'air ce que j'ai longuement appris à faire, c'est à dire me cacher derrière ce masque joyeux qui aime la vie et ces conneries. Je suis pas dépressive hein, c'est juste que je vais pas forcément bien non plus. J'ai pas envie de me donner la mort, mais je suis pas non plus présente pour parler de ma vie et chialer cette dernière. Je ne veux plus pleurer pour elle, je ne veux plus gaspiller mon temps à regarder derrière le passé. Je fais ma vie et je fuis ouais, mais je vous emmerde, je suis tenace.

On me prévient aussi que mes vetements sont partis à la lingerie. Oh le fils de pute. T'as que le t-shirt de Galaad sur toi. Et il te fait une tunique, si bien qu'on voit presque pas que tu portes un short. Bah quoi en même temps, je suis trop à l'aise en short, dehors à la belle étoile avec mon grand pancho que je pouvais utiliser comme couverture. En plus il est tout doux, fait main et hyper chaud. C'est génial. m'enfin bref, je m'égare. Tant pis, on me verra presque dézapper et je pense pas être la seule.

Je suis les flèches mon joint en bouche, je sautille, j'oscille, je cours en mode maison dans la petite prairie vers Lexy. Putain, y'a des chips! Bordel, pleins de bouffe, j'ai la foncedalle en plus ! Et puis, j'ai soif à force de faire la conne. "Lexy la bouffe m'appelle là." Et je m'en vais rapidement au buffet, je vois Cassiopée, bordel elle est dans un piteux état, mais elle chante bien. Je lui fais d'ailleurs la remarque en prenant une assiette de bouffe mélangée pour en ramener à Lexy et prends un verre. Vodka tagada. C'est tellement bon ! Je me délecte à boire ce truc, mais c'est vachement traître. Je l'enfile d'une traite et en prends un deuxième. "Y'a pas que toi, qui est minable, je te rassure !" et je m'en vais avec ma bouffe, mon verre et bouteille de jagger que j'ai pris.

Je pose tout devant Lexy. "Toi t'as presque pas bu ! J'ai ramené de quoi. T'en as besoin je crois là" dis-je en riant. Et la musiques vient de me capter. J'entends un remix de You and Me de Disclosure et m'en vait danser en criant "Allez Lexy ON EST BIEN ICI" Et je pouffes. Je suis red. Je danse, je tourbillonne sur moi même. Je suis dans mon élément. Juste une pensée me vient. Où est Galaad, que lui fasse la fête!?

Invité
Invité
Dim 10 Jan - 1:10

LASER GAME ! EVENEMENT
Terminé ?! Comment ça, terminé ? Moi qui m’amusait enfin pour de bon dans c’te prison à la con. Dites moi que c’est une blague. Monsieur (ou madame) a décidé d’arrêter le jeu ? Ah bon ? Ça se passe comme ça ? Tu me diras, il contrôle tout cet enfoiré, depuis le début, il peut se permettre de faire ce qu’il veut quand il veut, hein, c’est pas comme s’il s’était gêné depuis le début. Enfin, quand je repense aux aveux qu’ont du faire certains, c’est bien dégueulasse par rapport à ce que j’ai été forcé de dire ou faire. Je suppose que le jeu a été une vraie partie de plaisir pour moi comparé à d’autres. Attendez, « on » ? Comment ça « on » ? Ils sont plusieurs en plus ? Bon, ben, ça fera plus de personnes à qui péter la gueule, c’est cool, ça sera plus drôle.

Je commençais à m’énerver quand j’ai entendu que j’étais le gagnant. D’un côté j’étais content, mais bizarrement, j’étais suspicieux. Je gagne quoi au juste, un ticket pour l’enfer ? Ça m’étonnerait que ces foutus MDJ aient quelque chose de très intéressant à me filer. Si c’est eux qui décident des prix, je préfère encore me contenter du simple fait d’être vainqueur. Apparemment pas mal de personnes ont été désapées pendant le jeu. Moi j’ai encore tous mes vêtements sur moi, seulement ils sont pas à la bonne place. Je vois des flèches apparaître sur le sol alors je commence à les suivre même si je sens bien que je marche pas droit. Enfin en fait, c’est le mur que j’ai bien senti contre mon épaule. Pourquoi j’suis aussi brute, bordel. Lorsque je suis arrivé devant la porte, j’me suis dis un truc. Si le jeu est fini, y a pas de raison que je reste sapé comme un con.

En quelques secondes j’avais de nouveau mon pantalon sur les jambes et mon sweatshirt sur le dos. Quant aux chaussettes, j’avais la flemme de les remettre, donc je les ai juste balancées au sol sans me soucier du fait qu’elles soient envoyées en lingerie ou pas. J’m’en passerai, j’avais encore mes chaussures. Bien évidemment, j’ai pris soin de descendre sur mes yeux mes lunettes que j’avais gardé pendant tout le jeu sur le front histoire de pas être gêné par la couleur verte des verres puis j’ai poussé la porte de la salle d’un geste brute en hurlant.

_ EEEEET, J’AI GAGNÉ ! Merci, merc…

Mes paroles s’étaient mêlées à la musique qui tambourinait dans mes oreilles, me faisant presque mal au crâne. Eh, je m’étais quand même pris un coup sur la tête et un mur dans la tronche, hein. J’me suis stoppé quand j’ai vu toute la bouffe et l’alccol qu’on avait a disposition. Putain, mais voilà qu’on nous offre le paradis sur un plateau. Ils se foutent de nous ?! Enfin, j’ai pas trop ronchonné et j’ai filé me servir le premier truc qui me tombait sous la main avant de commencer à taper dans tous les plats. J’avais la dalle, comme d’hab’, mais là en pire. Ça changeait du self de la prison. Enfin j’ai aperçu Lexy et Lottie puis Cass’ en coup de vent se diriger vers ce que je devinais être les douches. Je lui aurais bien couru après pour la charrier gentiment parce qu’elle avait l’air d’en avoir bavé mais vu son état, j’ai préféré pas enfoncer le couteau dans la plaie. Du coup je me suis dirigée vers Lexy en courant avant serrer mon bras autour de ses épaules.

_ Alors, t’es fière de moi, LEXY ?

J’avais insisté sur son prénom sachant qu’elle m’avait menti sur son identité, la sournoise. Je lui en voulais pas, elle avait été forte sur ce coup. Ça m’apprendra à croire ce qu’on me dit. Enfin, si je dois même me méfier des gens quand ils se présentent. J’me vois mal demander une carte d’identité à tous les gens qui viennent à moi (même si en général c’est moi qui viens à eux). Je l’ai lâchée puis j’ai commencé à faire une sorte de danse de la victoire, mon verre à la main.

_ Lukas, Lukas, Lukas !

J’sais pas si c’est la bouffe qui m’avait redonnée ma bonne humeur, mais je m’en foutais de ce que les MDJ allaient faire par la suite. Là, j’avais juste gagné. 
Pride pour Epicode
Invité
Invité
Mar 12 Jan - 0:07
Ça y est, c'est enfin terminé. Ce foutu jeu prend fin et mon je suis mort, déchiré, je sais même plus où je suis.. Je reprends mes esprits et m'assoit contre un mur 5 minutes histoire de me remettre les idées en place. Je pose ma main sur ma tête et respire un grand coup. Je souris puis me dit qu'il faudrait que je rentre à l'appart vu l'état dans lequel je suis mais au final, bourré, je fais pas trop ce qui est censé être le meilleur pour moi. Alors je décide, pas trop conscient, d'aller à l'alter qui est organisé pour terminer cette soirée des enfers.
Et puis au final ce qui me fait le plus tinter c'est le mot "douche". Il fallait que j'en prenne une histoire de dessaouler un petit peu au moins et de retrouver un peu ma cervelle.

J'arrive devant la douche, je pose mon froc et je saute sous celle-ci directement. Ça faisait tellement du bien bordel ! Une douche comme ça, pour se remettre les idées en place, il y a rien de mieux. Je prend mon temps, tranquille, je me dis que personne m'attend de toute façon alors je peux bien rester autant de temps que je veux. Je reste environ un quart d'heure là dessous, la tête sous le jet, les yeux fermés et je respire tranquillement, ça me fait du bien. Je repense à ce que disais le MdJ. Ils sont donc plusieurs à ses dires. Je me pose vraiment la question de qui cela peut-il bien être. Ils auraient tout enregistré apparemment et en saurait beaucoup à notre sujet. Le fait est que ce soir, ça allait, j'étais pas méchant. Mais je pense qu'ils ne savent pas ce que c'est quand je m'énerve vraiment. Et s'ils décident de faire des crasses, je jure qu'ils devraient se rappeler de la sentence pour un long moment. Bref, je sens que je dessaoule pas mal, même si je sens aussi que le Galaad dévergondé n'est pas parti et n'a pas envie de partir pour l'instant. Sur le coup, je me dis que c'est pas grave et je sors de la douche. Je me dépêche de me sécher et remet mon futal qui, par chance, n'a pas été sali pendant cette courte épopée.
Après m'être rhabillé je me rend compte que mon t-shirt manque à l'appel et je me souviens que c'est Lotie qui l'a gardé.. Eh merde, je vais être obligé d'aller à l'after torse poil tranquille. Ça donne une super image de gardien ça dis donc. Enfin, c'est ce que je me dis maintenant hein.. Ce que je me suis plutôt dit au moment où je m'en suis rendu compte c'était que je m'en foutais pas mal.
J'arrive devant la salle, torse nu, ayant gardé la serviette autour du cou. Je pousse la porte et là, la musique m'arrache les tympans. Mais c'est pas grave, je m'en fous, c'est la fête et je me disais qu'il fallait en profiter.
Je vais chercher à manger parce que c'était vrai que, pour le coup, j'avais quand même une sacrée fringale.
J'écoute la musique, ça me fait sourire, ça me rappelle les soirées étudiantes, quand on se foutait encore de notre avenir.

Puis, à un moment, je tourne la tête et voit Lottie au loin, dansant n'importe comment sur la piste. D'abord je rigole un bon coup puis je souris machiavéliquement. Je m'approche doucement derrière elle, puis la chope par les hanches pour la faire sursauter. Je m'approche de son oreille et lui dit :

" Tu sais que c'est pas bien de voler les t-shirts des gens. "

Je souris puis attend sa réponse, les mains dans les poches, toujours torse nu, à me demander si j'arriverais à retrouver mes fringues un jour..


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/05/2015
Sam 16 Jan - 13:29

Événement

Assourdissant

Je ... j'en peux plus je me bats pour rester debout appuyer contre un mur. La voix retentit une nouvelle fois. De tout ce qu'elle a dit je n'ai retenu que les infos principales, fin - flèche - partir - enfin ! J'avais envie de crier ma joie mais mon ventre était devenue une gigantesque crampe. J'essaie d'avancer en me tenant du mieux possible mais je chute et me retrouve cul à terre. Je renonce à me relever et commence à marcher à quatre pattes. Heureusement je n'ai pas à lever la tête pour savoir où je vais. Je suis incapable de savoir combien de temps j'ai mis pour arriver jusqu'ici, entre mes genoux qui me faisaient mal et les longues pauses que je prenais tous les mètres. Je me dirige vers la lumière, j'entends des voix, des rires, des lamentations.

La tête toujours vers le sol, mon visage caché par mes cheveux. Pas besoin de voir mon visage pour savoir que je suis en piteux état. Les sons s'entremêlent et je n'arrive plus à les distinguer. J'ai tellement mal à la tête. Soudain je sens que la douleur de mon ventre remonte jusqu'à mon œsophage, étonnamment cette réalisation ma donner un coup de fouet. je saute sur mes deux pieds et court maladroitement vers une porte qui semblait mener aux toilettes. Coup de chance c'est bien ça. Je saute sur le premier W. C trouver sans prendre la peine de fermer la porte. Je vide mes tripes puis tout parti dès un tourbillon.

Je reste accouder là pendant quelques minutes, la tête toujours dans les trous sans fond. Une véritable loque, toutes mes forces m'avait quitté. Finalement je suis quand même parvenue à rejoindre un évier à me rincer à l'eau froide le visage, le cerveau engourdi. J'ai repris quelques forces. Je marche vers la porte, j'ouvre la porte, fait quelques pas. BOUM. Je m'écroule par terre. Ah bah non.

Ce coin de sol n'est pas si mal en fin de compte. Même si ma joue est complètement écrasée, mon ventre ne me tiraille plus. Je me bouche les oreilles, les gens parlent trop fort. J'essaye tant bien que mal de rester éveiller. Être une gardienne neutralisé au milieu du prisonnier est bien l'une des pires choses qui pourraient m'arriver. Espérons qu'aucun d'entre eux ont une dent contre moi et que quelques gardiens sont là aussi. Bon sang, j'ai horreur de ça, être complètement faible. Je n'ai aucune idée de si je peux faire confiance à quelqu'un ici, alors compter sur les autres ... Faite qu'il ne m'arrive rien.






   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Lun 18 Jan - 17:25
Et si le mdj se trouvait dans le labyrinthe avec nous ?  Enfin, si une personne parmi celles qui sont le mdj se trouvait avec nous dans le laser game ? Raaah, il faut vraiment que j’arrête de penser à ce(s) type(s), pour le moment, je devrais prendre un peu de bon temps. Ça me fait quand même chier que cet(s) espèce(s) d’enfoiré(s) joue(nt) avec nous. Comment connaissai(en)t-il(s) toutes nos failles ? Les moindres petits détails de nos vies ? Tsss, tellement de questions sur ce(s) mystérieux individu(s). Ouai, je ne suis pas encore persuadée qu’il s’agisse de plusieurs personnes, je mènerai une enquête plus tard. Une douce voix me sort de mes pensées, attirant mon attention sur sa silhouette. Cassiopée. Etonnant qu’elle ait réussi à sortir de ce foutu jeu après tout ce qu’elle a subit. Je la suis du regard, souriant en voyant l’étant dans lequel elle est.

-Je suis morte et je pue du cul. Bordel.

Elle rigole à sa propre vanne. Enfin, c’est plus un constat à ce niveau car tout est vrai dans ses mots. Je sirote mon verre tout en l’observant, et ses derniers mots me stoppent un instant dans ma descente d’alcool. « Ne te perds pas derrière tes masques ». Pourquoi me dit-elle ces mots d’une voix si sérieuse ? Un conseil ? Tsss, je n’ai pas de conseil à recevoir de toi madame je sais tout. Nous ne sommes pas complétement l’opposé de l’autre, non, au contraire. Tu n’es pas la seule à détenir des informations sur les gens qui t’entourent ma p’tite Cassiopée. Je me contente de sourire face à sa réplique, contemplant son corps dénudé jusqu’à ne plus l’apercevoir. Qui sera le prochain à franchir ces portes ? Bonne question, mais le temps commence à se faire long, heureusement que c’est de la bonne musique qui passe. Le cadavre ambulant a même eu le temps de finir sa douche et de s’installer au buffet histoire de se remplir la panse.

-Lexy la bouffe m'appelle là.

Lottie. Toujours aussi excitée cette petite ! Elle commence à faire un mix dans une assiette de tout ce qui mangeable sur le buffet. Mais OMG, c’est un ogre cette fille aux cheveux blancs ! Je rigole dans mon coin avant qu’elle me rejoigne l’assiette pleine et la bouteille à la main.

-T'as presque pas bu ! J'ai ramené de quoi. T'en as besoin je crois là.

-Euh….merci mais il faudrait un diluant avec ça p’tite tête !

Je lui fous une pichenette sur le front mais la voilà déjà repartie en criant. Mais comment fait-elle pour péter la forme h24 ?!

-EEEEET, J’AI GAGNÉ ! Merci, merc…

C’est au tour de Lukas de faire son entrée. Toujours autant à la ramasse celui-là. Il croyait peut-être que le mdj lui réservait une putain de surprise après sa victoire ? Manque de bol, le mdj est un putain de connard qui n’a fait que de s’amuser avec nous. SURPRISE ! Non, franchement, je me suis bien amusée dans ce laser game, malgré quelque question casse-couilles. Je sens une étreinte sur mes épaules, la façon habituelle de se parler avec Lukas.

-Alors, t’es fière de moi, LEXY ?

Ah oui, j’avais zappé ce détail. J’avais réussi à lui faire croire que mon nom était Max mais à cause de ce jeu, il connait mon vraiment prénom. Tant pis, ça aura été court.

-Bravo, bravo, t’as bien géré. Cette fois c’est toi qui as gagné.

Je faisais référence à notre petit jeu d’il y a quelques jours maintenant. Enfin bref, je rigole en le voyant se dandiner en criant son nom. Ce mec est complétement barge ! Je me relève, la bouteille en main, passant mon bras autour de ses épaules.

-Allez pour fêter ta victoire, je t’offre une bouteille !

Je suis au courant que ce n’est pas moi qui a payé tout cet alcool, mais bon, on s’en fout. J’attrape son verre, le remplaçant par la bouteille. Bon okay, en vérité j’avais la flemme d’aller jusqu’au comptoir pour aller me chercher un autre redbull. Je souris intérieurement en voyant Galaad collé à Lottie sur la piste de danse. Je vais pouvoir taquiner ma coloc’ avec ça, je le sens. D’ailleurs, ça me fait penser que je n’ai jamais fait chier ce gardien encore… Chaque chose en son temps, ça finira bien par arriver un jour ou l’autre. Terminant mon verre (ou plutôt celui de Lukas) d’une traite, je me décide enfin à aller jusqu’au buffet pour prendre un redbull, lâchant alors mon camarade. Passant près de la brunette cadavérique je lui chuchote à l’oreille d’une voix totalement neutre.

-Et toi alors ? Où sont tes masques ? Ils ont disparu en même temps que tes émotions ?

Je me redresse en entendant un boum n’appartenant pas à la musique actuelle. Une petite silhouette « dort » sur le sol. C’est ça de vouloir finir sa gourde remplie d’alcool suspect… Je soupire, déposant ma canette sur le buffet avant de prendre une bouteille d’eau et d’aller à la rencontre d’Ina. Je ramasse la naine au sol, la tenant par la taille et passant un de ses bras autour de mon épaule. J’allais pas la laisser embrasser le sol toute la soirée quand même ! Non, je ne suis pas une connasse à plein temps, ça vous étonne ? Je m’assois dans un fauteuil, la faisant s’assoir sur mes cuisses. Passant mes bras autour d’elle pour éviter qu’elle ne tombe la tête en avant, vu son état, je viens appuyer ma tête sur l’une de ses épaules pour lui susurrer à l’oreille d’un ton moqueur.

-Quand on ne sait pas boire, on ne boit pas.

Je rigole légèrement à ma connerie, la serrant un peu plus contre moi, je reprends.

-T’as l’air d’avoir froid… Je t’aurai bien passé mon haut mais je n’en ai plus…

Bon okay, là je la cherche, c’est carrément ça ! Mais vu son état, je n’attends pas vraiment de réaction de sa part.


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Dim 24 Jan - 13:39
T'étais tranquille dans ton monde, les musiques qui passaient n'étaient pas dans ton top, mais tu les aimais quand même, de toute façon t'étais déchirée donc bon, tout passe quand t'as bu. T'étais en train de manger un petit toast. Bordel, Cassiopée, là tu abuses! C'est qui qui va devoir allez faire du sport demain ? Toi, parce que t'es pas capable de contrôler, oh bordel, t'es vraiment conne, une maniaque du contrôle qui n'arrive plus à se contrôler, c'est le comble. Fin, bref, t'étais dans ton monde et à, Lexy Sanders qui te chuchotes à l'oreille "Et toi alors ? Où sont tes masques ? Ils ont disparu en même temps que tes émotions ?" Tu souris brièvement. Si elle savait. Et tu la suis du regard. Intéressante cette meuf. Elle sait beaucoup de choses sur toi à ce que tu vois. ça te dérange sans trop te déranger, un jeu pourrait se créer entre vous, et ça c'est plutôt pas mal. Tu te fais chier dans ta putain de vie. T'as aucune relation avec les autres. Sauf Road Et Bryan, voir Zak. Mais jamais avec des meufs, surement trop traumatisé par ta mère quand t'étais plus jeune, parfois tu te demandes si t'es pas misogyne.

Quand t'observes la blonde, tu vois qu'elle va vers cette gardienne. Ouais, celle qui t'a demandé de te jeter dans un mur tête baissée. Un sourire carnassier s'affiche sur ton visage. Elle va payer. Tu regardes un peu partout si il y a pas une bouteille d'eau fraîche qui traîne. Bingo, tu trouves. Tu t'en vas donc les rejoindre, bon tu marches pas du tout droit, mais ça va ça se tient comparée à cette Ina qui vient se peter la gueule et dors par terre. Tu ne fais pas attention à ce que dit Lexy à la petit brunette. Tout ce que tu fais c'est lui déverser la bouteille d'eau sur la gueule. Ouais à Ina. "Pour te remettre les idées aux clairs" tu lui souris. Un prêter pour un rendu ma cocotte.

Après avoir fait ta garce, tu te rapproches de Lexy en lui chuchotant. "Bingo, mais on sait toutes les deux pourquoi on fait ça." Et tu t'en vas, observer les gens, elle est où cette putain de sortie ? Tu vois rien putain. ça t'énerve intérieurement comme toujours. Mais bon, ton verre à la main et un joint dans ta bouche, tu te remets doucement de cette éprouvante soirée. Là, t'as vraiment envie de ton lit. Du coup tu t'appuies contre un mur, dans la pénombre, parce que t'aimes toujours autant rester discrète.




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice fantomatique
Date d'inscription : 24/08/2014
Dim 24 Jan - 14:04
Y'a Lexy qui m'a fait la remarque que j'ai oublié le diluant, bah tant pis, je m'en bas les couilles, elle peut se bouger les fesses, cette feignasse. Moi je danse, je suis transportée dans les vagues de la musique. Je m'éclate. J'attends Galaad, e le vois toujours pas. Je crie à Lexy. "BAH VA TE LE CHERCHER TON DILUANT" Oui, tout en délicatesse, comme d'habitude, mais elle est partie voir ces deux femmes cadavériques là. La gardienne sadique et le fantôme, je sais même pas son prénom. Elle est vachement discrète. Trop discrète d'ailleurs, faudrait peut-être qu'un jour j'essaie de la décoincer comme là Ina. J'ai toujours aimé les défis. Mais bon, déjà je dois décoincer Galaad et ça c'est déjà pas une mince à faire.

Fin bref, je danse comme une folle, mon joint en bouche, et ouais je suis toute seule sur la piste je m'en bas les couilles. J'ai jamais eu aucune gêne de toute façon. Et putain, je sens des mains se poser sur mes hanches, mais je peux pas bouger en fait, et je sais déjà qui sait en plus, un petit sourire se dessine sur mes lèvres. Mais il a quand même réussi à me faire sursauter. "Mais putain, t'es un malade ! Tu m'as fait peur." fis-je du tacotac tout en riant. Il sait très bien comment je réagis de toute façon. Au quart de tour. Ouais, je suis une putain d'impulsive et je m'en fous. " Tu sais que c'est pas bien de voler les t-shirts des gens. " me dit-il à l'oreille ce qui m'arrache un frisson. assez agréable en soit. Il remet ses mains dans ses poches, je peux donc me retourner et lui faire face.

Je le regarde un petit air penseur, tellement pas crédible. "Je te préfère sans t-shirt, t'es sexy" fis-je en m'approchant de lui, et tracer des cercles sur son torse. Je ris un peu, prise d’adrénaline ou de je ne sais quoi. Je lui chuchote à l'oreille "Tu as qu'à m'attraper et me l'enlever si tu le veux vraiment." je lui fais un petit bisous dans le cou, toujours sensuel comme d'habitude et je commence à partir en courant. Je suis une folle, je sais vraiment plus ce que je fais. Ni où je vais en fait.
Invité
Invité
Lun 25 Jan - 15:28
Je lui ai fait peur, c'est bien. C'est ce que je voulais mais, plus que tout, je voudrais retrouver mes habits. Là j'ai plus l'air d'un pervers que d'un gardien quand on y pense. Mais bon, vu l'état dans lequel tout le monde se trouve dans cette soirée ça risque de gêner personne et il n'y en a pas beaucoup qui vont s'en souvenir non plus je pense. Je regarde Lottie, je sourie, attendant qu'elle se décide à me rendre mes habits mais ce serait très mal la connaître que de penser qu'elle allait me le rendre..

"Je te préfère sans t-shirt, t'es sexy"

Mais c'est qu'elle me cherche en plus. Elle a vraiment pas l'air de vouloir me le rendre. Je vais tellement lui en faire voir de toutes les couleurs si elle veut pas me le rendre. Elle va voir à quel point, quand je suis bourré, je peux me montrer sadique héhé. Je l'attend au quart de tour si elle me lance un défi quelconque pour le récupérer, ce qui ne m'étonnerait pas d'elle..

"Tu as qu'à m'attraper et me l'enlever si tu le veux vraiment."

Oula oula, elle aurait vraiment pas dû me dire ça. J'esquisse un léger sourire et me prépare à la choper. Il va falloir qu'elle court très, mais alors très vite. Elle commence à s'en aller en courant et je commence à lui courir après. C'est qu'elle court vite en plus !
Elle part dans des couloirs que je reconnais même plus, je vois flou, je tangue et c'est pareil pour elle.
On arrive à des escaliers et c'est à ce moment que je me dis que c'est la merde. Descendre des escaliers dans cet état n'est vraiment pas une bonne chose mais elle avait l'air de vouloir y tenir alors c'est parti pour une descente d'escalier et... je réussis à choper le bout de son t-shirt mais j'ai glissé sur une marche et me suis vautré lamentablement en bas. Mais Lottie tomba aussi avec moi du fait que j'avais réussi à l'attraper. Et elle tomba.. sur moi, évidemment. Je ne sentis rien puisque j'avais perdu connaissance en me frappant la tête contre le mur en tombant. Je me demandais comment tout ça allait finir...


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/05/2015
Sam 6 Fév - 0:30

Événement

La calme après la tempête

Je suis soulagé d'entendre sa voix. Je suis soulagé de voir que les choses vont assez bien pour qu'elle trouve encore le moyen de blaguer. Je dramatise tout comme d'habitude. De l'eau se déverse sur ma tête, wut ? C'était assez soudain tout de même, surement espérait-elle me rafraîchir un peu, ça ne marche pas le moins du monde. Je ne toucherais pas à de l'alcool avant un petit moment. Finalement, elle me transporte, plutôt facilement d'ailleurs, sur un fauteuil. J'ai le droit au retour en enfance en m’assaillent sur ses cuisses, même si là tout de suite je n'avais pas vraiment envie de pensé à mes parents. Ils seraient fiers de moi c'est sûr ...

Elle passe ses bras autour de ma taille. Je me sens en sécurité, pour la première fois depuis mon arrivée, j'ai l'impression d'avoir une épaule sur qui me reposé. J'ai lutté intérieurement pour l'ignorer mais au final ça me fait du bien. J'ai envie de croire qu'elle ne me veut pas de mal, j'ai besoin de croire en quelqu'un. Elle s'est présentée à point nommer, surement qu'une semaine plus tôt je l'aurais envoyée bouler, mais la solitude ne me va vraiment pas.

Elle essaie de m’aguicher, je sens bien qu'elle n'a plus rien sur les épaules. Je me laisse basculer en arrière, déposant ma tête sur une épaule. Je ferme les yeux et je souris, juste contente d'être ici. Premier jour de relaxation.






   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Dim 7 Fév - 11:50
"Mes chèèèères amiiis je cours !" fis-je tout en exécutant ces paroles. Oui, oui je courais n'importe où, n'importe comment. Je suis partie de la soirée même, pour un foutu t-shirt. Je ne sais même pas où je suis, je sais juste Galaad me suit. Il a attrapé un bout de son t-shirt, mais y'avait des escaliers et je les avais vu tout ça, c'est pas ça le problème, Galaad s'est vautré et m'a emmené dans sa chute. Du coup, je me retrouve en bas des escaliers sur lui. Encore son t-shirt sur moi. "Oh Galaad ça va ?" Je lui donne une petite caresse sur la joue. Pas de réponse. "Putain". Et je souris au pire, je vais le réveiller en le mordant et le chatouillant. Je lui mordille doucement le cou et le chatouille un peu. Histoire qu'il se réveille. Et ça marche et je souris.

Je fais pas attention à ce que je touche ah ouais ses abdos. Il est bien foutu, je l'avoue. Mais bref, on doit je ne sais faire quoi. "ON EST OU LA ?" Fis-je tout en regardant partout, on est plus à la fête ça c'est sur. Mais où ça ne je ne sais pas. On est tout les deux morts, alors bon, la suite au prochain épisode ?
Invité
Invité
Dim 7 Fév - 11:52
Mon masque de malsaine sur le visage, je provoque la petite alcoolique sur mes genoux jusqu’à quelques gouttes d’eau ruisseler le long de mon corps à moitié découvert. Il a dû se passer pas mal de chose dans le labyrinthe entre ces deux-là… Observant le cadavre droit dans les yeux, la voilà qui se rapproche de mon oreille.

-Bingo, mais on sait toutes les deux pourquoi on fait ça.

Je souris, un large sourire. Tu m’intrigues de plus en plus Cassiopée. Je n’en resterai pas là, tu es beaucoup trop intéressante pour que je te laisse faire ce que tu veux, je compte bien m’amuser avec toi…

Malgré la douche que vient de prendre la jeune gardienne, elle semble totalement apaisée, l’alcool n’est pas si mauvais au final. Elle ferme les yeux, elle va sûrement s’endormir, mais ici n’est pas le lieu adéquat pour faire un somme. Je dépose un baiser sur sa joue observant par la suite les environs avant de bailler. Bon, fini de jouer, je rentre et je ramène Ina avec moi, pas question de la laisser ici dans un état pareil. Je la porte en position mariée, avant de me diriger vers la sortie sans faire attention aux autres. Je la ramène dans mon lit ou dans le sien ? On verra bien sur le tas.


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Dim 7 Fév - 11:59
Lorsque tu répondis à la provocation de Lexy elle te gratifia d'un large sourire. Oh oui, tu penses que vous allez bien vous amuser toutes les deux. C'est un très bon divertissement, cette fille là, pour toi. Une genre d'énigme, elle ne laisse pas beaucoup d'indices en plus, ce qui la rend encore plus redoutable. Et ça tu aimes, ouais les défis, ça amène du piquant à ta vie. Parce que bon, là, t'es posée contre un mur à regarder les gens courir pour un t-shirt. Et les autres bah tu sais pas trop, fin en gros tu te fais chier. Du coup, tu te lèves et tu te casses yolo, ton joint en bouche par la même occasion.




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice fantomatique
Date d'inscription : 24/08/2014
Lun 8 Fév - 11:24

Lazer Game


Tard dans la nuit, une voix résonne.
.
"La soirée est terminée, je trouve que ça devient ennuyant. Donc maintenant, vous pouvez tous partir, pas mal de gens sont partis déjà. Je ou nous laissons, qui sait, les gardes du corps vous ramener vers la sortie. En espérant que vous ayez apprécié ce petit jeu, en tout cas, c'était bien divertissant, faites attention à vous dans les prochains jours qui suivent."

Des hommes cagoulés viennent vers vous, sans vous laisser encore le temps de les démasquer ou encore de dire quoi que ce soit. Ils vous ramènent à vos dortoirs. Et le jeu est fini. Enfin, en quelques sortes, les prochains jours risquent d'être mouvementés.
Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du jeu
Date d'inscription : 16/03/2015
Contenu sponsorisé
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: