AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Comment bien s'entre-tuer.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Lun 21 Déc - 23:12

Lazer Game


Il est 22h00. Vous vaquez à vos occupations diverses, telles que la musique, taper un mioche, scruter les horizons, se défoncer la gueule, fumer tout simplement une clope en bavardant, ou dormir paisiblement. Mais c'est pour une courte durée, en effet, sans prévenir, des gens cagoulées arrivent. Vous ne comprenez pas, vous vous demandez surtout d'où ils sortent. Mais ils vous embarquent sans que vous ayez quelque chose à redire. Genre à la méthode sac à patates. Ils vous couvrent les yeux. Ils marchent, marchent et marchent encore. Et ils s’arrêtent, vous entendez une porte grincer. Sans vergogne, ils vous munissent d'un gilet pare-balle, d'un micro (genre comme dans les concerts), d'un pistolet, d'une gourde d'alcool (alcools forts mélangés), ainsi qu’un genre de gâteau vert qui pue, mis dans une pochette "banane" entouré d'un film transparent quand même. Vous pouvez voir, que sur votre gilet pare-balle deux petits points sont illuminés. Par la suite, on vous chuchote à l'oreille avec une voix refaite, deux numéros, un concernant les actions et un autre les vérités. Et puis, on vous jette dans un endroit sombre, sans aucune lumière. Une voix retentit, une voix inconnue, une voix modifiée :

"Bienvenue mes chers !

Si vous êtes ici, c'est pour jouer à vous entretuer à coups de laser. Et oui, c'est un laser game que je vous propose.
Qu'est-ce que c'est que ça, c'est quoi le but ? Je vais vous expliquer. C'est simplement un jeu de tir où plusieurs joueurs s'affrontent, en individuel, pour marquer un maximum de points. Lorsque vous arrivez à toucher votre cible, son gilet n'est plus lumineux, vous remportez un point, mais votre action n'est pas finie, non, ce ne serait pas drôle sinon. Vous devrez approcher la personne que vous avez "désactivée" et lui donner un gage. Par exemple, lacer ses chaussures ensemble, lui ôter un vêtement, l'embrasser pour le déstabiliser, lui ordonner de boire deux gorgées de sa gourde, vous êtes libres de faire ce que vous voulez ! En contrepartie, si vous ratez votre tir, je prendrai un malin plaisir à vous donner moi-même un gage ! C'est de là que viennent les numéros. Un numéro pour un gage d'action et un numéro pour dévoiler des vérités. Votre voix est modifiée lorsque vous répondez à une vérité, le suspense jusqu'au bout mes chers.

Les règles maintenant, non ?

Corps à corps interdit
Si 2 adversaires se touchent ou se retrouvent face à face et que les pistolets peuvent se toucher, les 2 joueurs se tournent le dos et partent en direction opposée sans se tirer dessus bien sûr !

Il est formellement interdit de prendre le pistolet adverse !

La chasse est interdite :
Si un joueur désactive un adversaire, le tireur ne doit pas continuer à suivre sa cible première intentionnellement pour la shooter de nouveau ! Idem pour le joueur qui a été touché.

On ne cache pas sa cible :
Cette règle inclut le fait qu’il est interdit de cacher sa cible soit par une partie du corps, soit avec le pistolet ou pire encore, en se penchant de manière à cacher ses cibles.

Voilà, alors maintenant vous êtes prêt ? Que le jeu commence."


Il n'y a plus de voix maintenant, vous vous retrouvez face à vous-même, vous êtes dans l'inconnu, dans le noir.
______________________________________________________


HRP : Pas plus de 10 lignes bien évidemment, si vous voulez en faire plus et bien faite, tant que vous restez actif, ça me va. Ah et aussi, mettez en gras vos actions, du style "Je tire" Vous pouvez à chaque post tirer. Je désignerais par la suite, si oui ou non, vous avez réussi votre tir et si c'est le cas, je nommerai la personne via son numéro d'action donnée. Elle devra alors répondre en disant qu'elle s'est fait tirer dessus et s'immobilisera pour attendre que la personne l'ayant visée lui donne un gage. Et ainsi de suite.

En revanche si vous ratez votre cible, je vous donnerai un gage, soit d'action, soit de répondre à une question. C'est pour cela que vous avez deux numéros, un numéro action, et un numéro vérité. (Si j'ai fait ça, c'est parce qu’au pire, vous verrez bien, mais c'est pour garder un certain anonymat au niveau de vos personnage inrp.)

Du coup, il n'y a pas d'ordre RP. Mais veillez à ne pas monopoliser le jeu non plus hein !

CET ÉVÉNEMENT SE PASSE DANS LA NUIT DU 31 décembre 2015

Sur ce, bon jeu !
Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du jeu
Date d'inscription : 16/03/2015
Mar 22 Déc - 0:11
Allongée dans l’herbe de la grande cour, je dors sereine, rêvant d’une vie qui ne se fera jamais. Je me réveille en sursaut sans comprendre ce qui m’arrive, je me débats comme je peux mais rien à faire, les poignes sont bien trop puissantes. Je ne vois rien et c’est plutôt flippant, mais palpitant à la fois. J’entends un bruit de porte, je sens des poids nouveaux sur mon corps mais plus aucune emprise sur moi. What ? Je commence toucher le nouvel équipement qui m’enveloppe, me demandant à quoi rime tout ce cirque lorsqu’une voix retentie de là-haut, et je suis persuadée que ce n’est pas dieu qui se cache derrière… Un laser game ? Des points ? Des gages ? Un large sourire s’empare de mes lèvres alors que je commence à m’enfoncer dans un labyrinthe où aucune lumière n’a lieu d’être. Putain, faut que je fasse attention à ne pas me manger un mur ! Deux petites lumières au loin attirent mon attention. Un autre joueur ? Mon sourire s’élargie davantage. Je sens que je ne vais pas m’ennuyer là-dedans ! Courant vers ces lumières, évitant de me fracasser la gueule, je tire sur la cible se trouvant à un peu moins de deux mètres. Tant que j’y pense, la salle est-elle piégée par des trompes l’œil ou truc du genre ? L’adrénaline ne me fait pas penser correctement putain, je devrais réfléchir davantage avant d’avancer tête baissée… Attendons de voir si je décroche mon premier point ou pas avant d’hâter les conclusions.


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Mar 22 Déc - 1:08


Lazer Game


31 décembre, cycle 1

J'étais tranquille en train de fumer un oinj, pour changer dehors. Éclairée par la lune, je regardais l'horizon. Bordel, que c'est beau. Je kiffe vraiment la nature. Et puis là, je comprend rien, des gens cagoulés m'embarquent sans que je puisse rien dire, rien faire. Ils sont trop fort pour moi. J'ai les yeux bandés, du coup, je ne sais pas où je suis. Et puis on s'arrêtent. Et je sens petit à petit un poids sur moi. On me chuchote à l'oreille des numéros. Ok, je vais retenir.

Et il me balance dans un endroit inconnu, un endroit sans aucune lumière. Une voix retentit alors. Un lazer game c'est ça ? Mais pas un lazer game comme les autres. Bordel, je suis dans de beaux draps, je sais pas viser.
Mais le concept m'enchante, j'aime jouer. Oh que oui. C'est mon passe temps favori, je vais faire quelque connerie pour animer le jeu. Bah quoi ? Je suis comme ça. J'aime bien foutre la merde.

M'enfin, bref je m'aventure dans ce labyrinthe sans lumière. Et je tire partout. Voyons voir si j'ai réussi à tirer sur quelqu'un. Ou pas. Dans tout les cas, ça va être amusant, mais je pourrais vite me faire repérer avec mes cheveux blancs. La merde.

Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/08/2015
Mar 22 Déc - 1:27


Lazer Game


31 décembre, cycle 1

T'étais tranquille dehors, à observer les gens qui passent, pour mieux les comprendre, pour mieux savoir à qui tu as à faire. Ouais, toujours dans le contrôle Cassie. Tu réfléchis à ton avenir, mais rien, rien ne vient. Ça te mine le moral, mais tu ne fais rien ressentir, tu fais des tours de parcs et là bim on te choppe. T'essayes de te débattre, voulant savoir ce qu'ils te voulaient, mais ils ne disent rien. Ils t'emmènent dans un endroit sombre. Comme toi en soit. Tu pètes un plombs intérieurement, t'avais pas prévu ça, merde. C'est quoi ce bordel ! Tu ne dis rien pour autant, les laissant faire, lorsqu'ils te mettent un gilet pare balle et un t'as d'autre truc. Mais putain, tu fous quoi là ? Putain, c'est quoi ce truc. Où t'as mis les pieds. Et une voix résonne, vous expliquant, que vous participez à un Lazer Game modifié. Comme si tu avais que ça à foutre sérieusement ! Bordel, t'as rien vu venir, et tu peux pas prévoir ce qu'il va arriver et ça, ça te fout en rogne. Bien évidemment fidèle à toi-même, tu ne fais rien ressentir, et t'en va gambader dans le labyrinthe, en aucun cas tête baissée. Faut que t'essayes de visualiser où tu es. Faut que tu te trouves une planque pour pouvoir tirer sans être vue. Mais tu te prends un truc en pleine face. Ça commence bien. Mais en touchant les parois, tu peux comprendre qu'il y a un petit coin tranquille où tu pourrais te cacher jusqu'à trouver quelqu'un. T'es joueuse Cassiopée, mais là, t'es pas vraiment d'humeur, peut-être que ça va te faire du bien après tout.

Et puis au loin, tu crois apercevoir une lumière, tu tires. Voyons voir, si tu as réussi à désactiver la personne. Oh d'ailleurs t'y repense, c'est plutôt pas mal. Tu vas pouvoir donner un gage si tu as réussi. Tu penses déjà à ce que tu vas lui faire !

Codage fait par Corpse²




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice fantomatique
Date d'inscription : 24/08/2014
Mer 23 Déc - 0:20
Encore une journée à afficher sur le tableau des journées de merde. On avait beau être le 31 décembre, rien de tranquille à l'horizon. Pas possible ça ! Bref, je rentrais tranquillement à l'appartement quand me venait soudain une envie d'aller me balader en extérieur pour respirer après cette journée horrible. Je sort donc dans la cour intérieure et m'assoit sur un banc avant de m'assoupir quelque peu.
C'est ainsi qu'un peu plus tard, un bruit me réveille doucement tandis que l'on m'emmanche un grand coup dans la tête. Je perd connaissance et me réveille un peu plus tard, tout sonné de ce qu'il venait de se passer. Un voix rentre alors dans mon oreille, les règles d'un jeu visiblement. J'avais déjà joué au lasergame mais jamais après un grand coup dans la tronche. Je respirais un grand coup avant d'observer mon équipement et de sourire. Ça pouvait pas être si mal au final, enfin quelque chose pour me défouler après une journée chiante, avec un peu d'enjeu qui plus est.

J'étais donc à l'affût d'une quelconque lumière émanant de quelque part et je voyais enfin quelque chose se profiler à l'horizon, une jolie lumière vive. Je m'approchais discrètement de celle-ci mais c'était impossible ans se manger des murs à cause du coup dans la tête et du noir complet. Je tirais donc sur la lumière au loin avant de me prendre un coin de mur ne sachant pas si j'avais touché ma cible.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/05/2015
Mer 23 Déc - 1:28
Foutue journée. T'étais réveillée depuis à peine quelques heures que t'avais déjà envie de te tirer dans ton lit. Tu avais toujours des bleu dû à ton retour de l'infirmerie. Depuis, impossible de remercier Galaad, il était introuvable. Bref.
Tu préféras sortir dehors plutôt que faire tes corvées. Toujours dans la rébellion mi corazon?

Bref. Tu te sorti une clope, et tu fixas le ciel avec délectation, heureuse d'avoir un instant de pause. Sauf que ça ne dura pas. Tu entendis des pas. Puis, ce fût le noir complet.

Tu te réveillas avec du matos sur le dos, au milieu d'un environnement bien trop sombre à ton goût. Tu soupiras. Dans quelle galère t'étais-tu encore fourrée?
Tu tentas d'y voir mieux, mais même les loupiotes indiquant ta position ne pouvaient pas te rassurer sur les lieux. Des consignes sorties de nulles parts te parviennent et tu soupiras de plus belle. Honnêtement?
Tu détestes toujours autant ta journée, mais au moins, tu vas pouvoir apprendre à viser. Pas si mal comme constat.
Tu finis par voir une lumière cavaler dans ta direction. Tu cours alors vers elle aussi, et tu tires.... Avant de t'exploser contre un mur et de tomber, étourdie. Aïe?



Merci à Road pour le kit ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/03/2015
Mer 23 Déc - 1:44

LASER GAME ! EVENEMENT
Je m’étais endormi sur le matelas superposé depuis maintenant une bonne heure, la tête pendante dans le vide, quand quelqu’un m’a enfoncé un sac sur la tête avant de me tirer hors de mon lit. J’ai à peine eu le temps d’avaler ma salive de travers avant de me fracasser le crâne contre le sol qu’on m’a donné un gros coup de batte dans le ventre. Merci du réveil, franchement j’adore. En plus la veille du nouvel an, ouais, c’est ça, bonne année et puis bonne santé surtout. J’vais avoir une bosse de cinq mètres carré et si je vomis pas mon repas je serai chanceux, mais sinon tout va bien. Ils étaient deux à me relever puis il m’ont trainé dans un bâtiment extérieur avant de m’équiper d’un gilet pare – balles, d’un pistolet avec une forme bizarre relié à ce même gilet et d’autres machins dont un truc qui pue.

Quelqu’un a rapidement pris la parole et j’ai fini par enfin comprendre ce qu’il se passait même si mes oreilles bourdonnaient encore. Franchement, si vous vouliez m’inviter au laser game, suffisait de demander, j’aurais accepté, c’était pas la peine de m’exploser l’estomac et de m’éclater la tête pour ça. J’étais encore un peu dans les vapes, du coup, quand le départ a été lancé j’ai pas réagi tout de suite puis j’me suis mis à courir en veillant à pas m’éclater la tronche contre un mur. Manquerait plus que j’y laisse mes dents. La chance m’a vite sourie puisqu’une petite lumière s’est mise à bouger devant moi, m’indiquant la position d’un joueur. Je me suis dépêché de viser comme je pouvais vu qu’on voyait que dalle et de tirer. Autant dire que si j’ai eu cet enfoiré, ben c’est un sacré coup de bol. Bon, faudrait peut – être que j’évite de rester statique, moi.
Pride pour Epicode
Invité
Invité
Mer 23 Déc - 2:33

Je marchais tranquillement dans les couloirs de la prison en sifflotant cette fameuse comptine anglaise pour petit enfant, et alors que je m’apprêtais à tourner vers la gauche pour changer de direction, on me tire violemment en arrière et on m’immobilise, puis on me cache la vue. Hein ?!

« Eh ! Mais qu’est-ce que vous foutez ?! Lâchez-moi ! »

On ne m’écoute pas, ceux qui m'ont attrapé n’ont que faire de ce que je leur dis : ils se contentent de me porter comme un vieux sac de farine sans le moindre ménagement. Je continue de protester en gigotant comme un asticot et en les insultants de tous les noms d'oiseaux qui me passent par la tête, mais ça ne change rien. Je commence alors à m’énerver intérieurement et à voir rouge. Je vais les tuer. Et pile quand je pense à ça, on me dépose par terre en m’enlevant brutalement ce qui me cache la vue, on me balance un gilet par-balle sur les épaules, un casque-micro sur la tête, et tout un tas d’autres équipements. Des instructions sont alors envoyées à travers le casque-micro. Mon agacement s’envole d’un coup, et je me retrouve toute guillerette. Ok, très bien. Un jeu. C’est intéressant, ça, je commençais à m’ennuyer ! Un sourire carnassier s’affiche sur mon visage, bien qu’il ne soit pas visible dans l’obscurité ambiante ; et je tends mon pistolet devant moi, avec les deux mains, afin de le stabiliser. C’est partie, ça commence. Je marche à pas feutrés, essayant de faire le moins de bruit possible tout en repérant des points lumineux ou autres obstacles du type mur sauvage ou même ennemi agressif. J’évite de justesse la perte d'équilibre et le cassage de gueule en me prenant les pieds dans une marche quasi invisible, et quand je relève la tête, j’aperçois deux petits points rouges, là-bas, dans le fond. Je vise ma proie et je tire, en espérant avoir réussi mon coup, puis je me glisse dans un couloir présent juste à côté en espérant avoir touché ma cible. Je veux gagner !


Je parle en « palevioletred »


La vengeance est un plat qui se mange froid.

Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/12/2015
Mer 23 Déc - 3:49

Lazer Game


Une voix retentit.

"Tout le monde s’arrêtent ! Place aux gages des gens qui ont mal visés"

Alors numéro 2 tu te rates déjà ? Ton égo-surdimensionné doit en prendre un coup. Du coup, je t'enlève encore un peu de dignité, tu vas gentiment enlever ton haut. De toute façon, le gilet parre-balle te protège, sauf des murs à ce que je vois!"

"Numéro 3 alors là, ma petiote, t'es dans un imprévu total. ça te gène pas trop, j'espère. Vu que je sais que t'aimes pas perdre le contrôle, bois deux gorgées de cet délicieux alcool !"

"Numéro 9 tu t'es ratée, oh que ça doit te faire rager, tes voix te mutiles pas trop j'espère ? Réponds à une de mes questions, est-ce que tu es folle ?"


Réponse de sa part et actions des joueurs qui ont mal tiré.

"Maintenant place à ceux qui ont bien visé et aux gages qu'ils vont donner à leurs adorables nullissimes victimes."

Lexy Sanders a tiré sur Keysha Fuentes
Lottie Yami a tiré sur Logan Kartis
Galaad Harter à tiré sur Cassiopée Reed  
Lukas Roys  a tiré sur Roxanne Eberhardt

Que le jeu continue!"


HRP :
Pour les gages que je vous donne, vous pouvez répondre quand vous voulez. Il n'y a pas d'ordre. Mais c'est vous qui devez répondre en premier, de préférence. Sinon, vous faites votre réponse si vous avez bien tiré et vous donnez directement le gage avant de repartir à la chasse. La personne que vous avez visé répond par la suite et repars elle aussi à la chasse !

J'ai fait deux lancés de dés, un qui détermine si oui ou non, vous avez bien réussi votre tir. Et un autre qui si c'est une action que vous devez faire ou répondre à une question. Il y a un détecteur de mensonge. Lorsque ce que vous dites est faux, un crie "FAUX" retentit. Donc, il faut que vous le faite retentir.
Et enfin, j'ai fait des petits papiers avec vos prénoms (je n'ai gardé que ceux qui ont mal tiré ou pas tiré) et j'ai pioché au hasard. Et ça sera ça, à chaque fois.

Voilà, voilà, si vous avez des questions n'hésitez pas à MP le maître du jeu !

Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du jeu
Date d'inscription : 16/03/2015
Mer 23 Déc - 15:07
Juste après m’être cachée dans le couloir, une voix retentit dans le micro-casque en nous ordonnant de ne plus bouger. Je me stoppe net, à l’affût, regardant devant moi, tendue comme un arc. Tandis que la voix énonce les numéros de ceux qui ont mal visé et leurs gages, je me rappelle soudainement que je me suis planquée dans un couloir, et qu’il pourrait y avoir quelqu’un derrière-moi. Je me fige et prie pour que ce ne soit pas le cas. Merde, j’ai été conne, sur ce coup-ci ! Alors que je m’apprête à me retourner pour vérifier qu’il n’y ai personne dans mon dos, mon numéro retentit dans l’oreillette. Hein ? Je n’ai pas réussi à toucher ma cible ? C’est pas vrai ! J’avais visé avant de tirer, pourtant ! Oh non, c’est pas vrai !

« Numéro 9 tu t'es ratée, oh que ça doit te faire rager, tes voix te mutiles pas trop j'espère ? Réponds à une de mes questions, est-ce que tu es folle ? »


Je reste d’abord perplexe face à cette petite remarque et cette question. J’expire lentement en réalisant ce que la voix vient de dire, et mes sourcils se froncent de mécontentement, légèrement énervée et vexée par cette remarque. J’essaie de ne pas m’énerver. Si je sors de mes gonds, je n’arriverais plus à contrôler ce que je veux faire. Et je ne pourrais pas gagner ! Je ne dois pas entrer dans son jeu. Cette voix me cherche, c’est tout, elle veut justement me faire passer pour cette fille soit – disant folle devant tous les autres détenus, mais je ne suis pas folle.

D’une voix tremblante de colère et plus puissante que je ne le voudrais, je déclare au micro :

« Je ne suis pas folle. Je ne suis pas folle ! Qu’est-ce que vous avez à tous dire ça ?! Déjà l’inspecteur de police d’il y a 15 jours ne faisait que répéter que j’étais tarée. Mais c’est faux ! Je ne suis PAS folle. »

Ma voix est devenue plus forte au fur et à mesure que je m’adresse à la personne dans le micro. Elle m’énerve. Je ne suis pas folle. Ce n’est pas ma faute si vous n’avez pas la même perception des choses que moi. Je soupire lentement en essayant de me calmer. Il ne faut pas que je m’énerve. Il ne faut pas. Calme-toi, Roxanne, calme-toi.

J'essaie de me détendre en attendant le type qui doit me donner mon gage, un certain Lukas j'sais pas quoi. Qu'il se bouge le cul et qu'on en finisse, pour que j'puisse repartir tirer sur les gens. Je vais montrer à cette voix de quoi je suis capable, mais je vais surtout lui montrer que je ne suis pas folle.


Je parle en « palevioletred »


La vengeance est un plat qui se mange froid.

Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/12/2015
Mer 23 Déc - 17:01

Lazer Game


Une voix retentit.

"Numéro 9, et bien tu t'emballes vite ! Ce n'était qu'une simple question. Et ta réponse est fausse. Tu te mens à toi- même Numéro 9."

Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du jeu
Date d'inscription : 16/03/2015
Mer 23 Déc - 17:07

Événement

Le réveil du monstre

Je me dirigeais vers la sortie lorsque je me suis fait surprendre par ses types en cagoule. Je n'ai pas essayé de résister, espérant ne pas me prendre de coup et rester consciente. Cela marcha mais on me recouvrit la tête avec une sorte de sac. J'avais les sens alertes, le cœur qui battait à 100 à l'heure. Reste calme et concentres-toi.
Il me traîne sans traitement de faveur, bon sang que ce passe-t-il.
Soudain tout s'éclair. Soudain je fais un bon en arrière dans le temps, je revenais dans mes cours d'entrainement au tir lors de mes études pour devenir policière. L'adrénaline me monte à la tête, je frissonne d'impatiente à l'idée de les exploser. Personne n'est aussi doué que moi au tir. Une seule lueur éclaire mon regard, tire ou meure. Je le prenais un peu trop à cœur ce jeu, mais c'est comme ça qu'on m'a appris à jouer. Seul la victoire compte désormais. Je me transforme en véritable machine, je check tout mon équipement, puis je longe les murs alertes, pour ne pas me cogner.

Les autres n'ont pas tarder on entend déjà le résultat des premiers tirs. Il ne faut pas qu'ils prennent de l'avance, peut-être que je me suis trop éloigné. Je me stop un instant, attentive à mon oreillette, peut-être allons nous découvrir quelque chose d’intéressant.
Une fois la remise en jeu je garde les informations dans un coin de ma tête et reprends la chasse.
Un bruite de pas, je me retournes. Soudain mon regard s'éclaire, je mets mon arme en joue, vise, et tire. Rien ne m'arrêtera; je vais le gagner ce jeu.





   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Mer 23 Déc - 17:30


Lazer Game


31 décembre, cycle 1

Bordel, déjà, t'as mal visé, t'es qu'une merde Cassiopée, ouais vraiment. De toute façon, tu sais déjà que tu es une pauvre minable. Tu pensais que ta cachette serait bien, vraiment, à l'abris des autres. Comme tout les jours en soit. Ouais, tout les jours tu te camoufles, tu veux juste être invisible, mais au fond ce n'est pas ce que tu veux. Contradictoire ? Oh que oui tu l'es. Mais tu ne veux pas t'avouer que t'as besoin des autres, hors de question.

Une voix alors retentit :

"Numéro 3 alors là, ma petiote, t'es dans un imprévu total. ça te gène pas trop, j'espère. Vu que je sais que t'aimes pas perdre le contrôle, bois deux gorgées de cet délicieux alcool !"

Tu soupires, il sait bien enfoncer les gens lui. Mais ça ne t’atteins pas plus que ça. Enfin, un peu. Ce qui te fout les nerfs en pelotes c'est que c'est imprévus, c'est que ce qu'il te demande, c'est de perdre le contrôle et ce dernier c'est ta principale caractéristique. Sans le contrôle, tu n'es plus en sécurité. Mais tu es joueuse, alors avec un petit sourire malicieux, genre je t'encule bien profondément petit inconnu, tu bois tes deux gorgées d'alcool. C'est dégueulasse, ça pique la gorge. Et bordel ton estomac digère pas. Tu comptes jusqu'à 10 avant de reprendre tes esprits. Je crois, que tu vas être pompette lors de ce jeu, si ça commence comme ça ! Génial ! Tu préfères largement fumer que de te bourrer la gueule. Avec le joint, à force tu restes normales, tu divagues un peu parfois ce qui est normal. Mais c'est ta petite carapace pour être toujours calme. Heureusement que tu en as fumé un avant d'être embarquée.

Tu as bien entendu la réponse du numéro 9. Et la réponse du mdj, putain. Elle doit avoir un problème psychologique sévère. Tu cherches qui ça pourrait être. Roxanne, oui c'est elle, tu as lu son dossier. ça ne t'étonnes guère en fin de compte.

Et là, le type annonce que tu t'es fait tirée dessus. Par un certain Galaad Harter. Oh oui, tu le connais, enfin, tu connais son dossier, comme tu connais parcoeur tout les autres dossiers. C'est un collègue à Road. Voyons voir ce qu'il te donne comme gage ! ça peut-être drôle, mais c'est de l'imprévu et ça, ça te plait pas énormément. Du coup, tu te poses un tas de question, qu'est ce qu'il pourrait bien te faire ou te faire faire ?

Codage fait par Corpse²




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice fantomatique
Date d'inscription : 24/08/2014
Mer 23 Déc - 17:35


Lazer Game


31 décembre, cycle 1

Putain, je jubiles. "Yes j'ai réussi!" dis-je comme si y'avait personne, enfin, si y'a Logan qui doit m'entendre. C'est qui lui déjà ? Je ne le connais pas. On verra bien, comment il est. Je réfléchis à quel gage je pourrais lui donner. Du coup, je m'avance vers lui à pas feutrés. Genre pour essayer de lui faire, je dis "bouh" derrière son oreille. Et je me met par la suite face à lui avec grand sourire. Oh il a un style hyper original.

"Enchantée Logan, bordel, t'es hyper original ! J'aurais jamais cru pouvoir réussir à atteindre quelqu'un, je tirais partout et tout" Lui dis-je. Avant de me stopper. "Excusi, je raconte ma life, passons aux choses sérieuses Logan !"  Je fais des cercles autour de lui. Oui, j'aime bien faire chier, faire patienter les gens.

"Tu sais ce que tu vas faire, tu vas courir en criant "Chocolat amour et paix putain de merde, de bordel, de mes couille", ça te va ? Au pire je m'en balec c'est le jeu. Mais évites de te faire trop de mal, ça me ferait chier!"

Par la suite, je lui fais un petit sourire, parce que voilà je suis sociable et j'aime bien rencontrer ce type de personne. Il est décalé, c'est énorme. Et je me retourne, pour retourner à la chasse comme le dit si bien, le maître du jeu. D'ailleurs il a énervé une joueuse. Numéro 9 est folle à ce qu'il parait. M'enfin, je m'en fous, moi je veux jouer.

Du coup, je pars dans tout les sens, je cours et je me prends un mur, je me rétames bien évidemment la gueule comme une merde. Je grogne, "Putain de mur de mes couilles !" Ouais ouais, je lui parle au mur, je m'en fou, je suis encore défoncée. Et bordel, j'aime bien ce jeu ! Après m'être remise de mes émotions, je scrute l'horizon, oh une petite lumière, fin je crois, ça se trouve je suis encore sous l'effet du LCD. Mais je tire quand même.
Codage fait par Corpse²




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/08/2015
Mer 23 Déc - 18:23

Lazer Game


 31 dec. 2015

Il semblerait que je suis touché. Par une gamine en plus, ça me fait bien chier mais je saurais bien tirer en retour. Je la connais pas, je connais personne dans cette prison en fait.

« Enchantée Logan, bordel, t'es hyper original ! J'aurais jamais cru pouvoir réussir à atteindre quelqu'un, je tirais partout et tout. Excusi, je raconte ma life, passons aux choses sérieuses Logan !
- Salut toi, fais gaffe à tes fesses, je t'ai en chasse maintenant, dis-je sur le ton de la rigolade, Aller, balance ton gage. »

Elle tourne autours de moi comme si j’étais sa proie, histoire de bien m’énerver. Si le corps à corps n’était pas interdit, je lui aurais bien flanqué une raclée. Enfin, elle a pas l’air si méchante. J'espère juste que je vais pas devoir me foutre à poils ou un truc du genre.

«Tu sais ce que tu vas faire, tu vas courir en criant "Chocolat amour et paix putain de merde, de bordel, de mes couille", ça te va ? Au pire je m'en balec c'est le jeu. »

Non mais qu’est-ce que c’est que ce gage ? Je ris un instant avant de la regarder –enfin, plutôt les lumières de son gilet- partir en courant. Sympa, je m’attendais à pire. Je cours donc dans la direction opposé en hurlant mon gage. Au final ça me fait rire et me met plutôt bien dans l'ambiance. A ma gauche je vois des lumières bouger : je tire en espérant avoir touché.
Codé par Utauko
Invité
Invité
Mer 23 Déc - 19:12
Une voix retentie annonçant tout d’abord ceux qui ont foiré leur tir. OMG J’AI REUSSI MON COUP !!!! MOUHAHA !!! Je vais pouvoir balancer un gage et en plus à cette Mexicaine bien trop violente à mon goût. Je l’ai déjà bien fait chier sur son tel et maintenant, je vais pouvoir la harceler dans ce drôle de jeu. Je m’avance près de la brune, sachant qu’elle ne me connait pas encore ou du moins, elle ignore qui lui a envoyé des messages douteux. Un grand sourire aux lèvres, je commence par une légère présentation d’un ton amical.

-Lexy Sanders, enchantée petite victime.

Le ton est amical mais les propos le sont peut-être moins… J’aime bien énervée cette fille, c’est tellement plaisant de voir ses réactions. Je me racle la gorge avant de reprendre calmement.

-Du coup, enlève ton pantalon, déchire le et tape toi sur la fesse gauche.

Je t’avais bien dit de faire gaffe à ton p’tit cul de mexicaine. Je rigole intérieurement, attendant qu’elle exécute son gage. Heureusement que le corps à corps n’est pas autorisé, sinon elle m’aurait décapité. J'entends une personne crié dans le couloir des choses assez étrange. Alala, il y en a qui se lâche ! Après le petit spectacle plaisant, je recommence à déambuler dans les couloirs noirs du laser game. M'arrêtant nette devant une silhouette, je tire, l'excitation aux lèvres.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Mer 23 Déc - 23:57
Je me suis pas trop mal débrouillé au final pour quelqu'un qui s'est pris un coup dans la tronche peu de temps avant. J'avais réussi à toucher quelqu'un, c'était bien jour de fête. Je me relevais donc après m'être mangé le mur et je m'approchais de la cible que j'avais touché. Le truc c'est que j'avais pas vraiment de gage à lui donner, je suis pas trop dans ce genre de délire moi. Mais bon, il fallait bien que je lui en donne un au final. J'arrivais à son niveau et soupirais légèrement.

- Bon... Cassiopée c'est ça ? Bon alors je vais t'avouer que je te connais pas et on va dire que niveau gage je suis pas très créatif donc, tu vas me boire deux grosses gorgées de ce délicieux nectar qui se trouve dans ta gourde. Allez, ciao !

Sur ces bonnes paroles, je me retournais et m'en allais donc de mon côté afin de retourner chasser du monde mais je ne voyais personne pour l'instant. Ça devenait assez dur de regarder où je marchais, de rester sur ses gardes et de regarder où il y a des lumières en même temps mais bon.. Pas le temps de se plaindre, il fallait rester concentré ! Et d'ailleurs, en pensant à ça, je voyais au loin une faible lumière briller. Je m'approchais doucement en esquivant les coins de murs ce coup-ci et je tirais à vue au loin puis en entendant des bruits pas loin je me retournais afin d'observer d'où ceux-ci pouvaient venir, sans succès. Je ne voyais personne. Et ceci dit j'avais perdu ma cible de vue dans le noir, soit elle était partie sans que je l'ai touchée, soit je ne pouvais simplement pas la voir.. J'attendais donc le résultat de ce tir..


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/05/2015
Jeu 24 Déc - 1:33

LASER GAME ! EVENEMENT
Le jeu s’arrête quand la voix retentit de nouveau. Je me fige pour écouter les résultats, pas convaincu de mon tir, mais je croise les doigts. Quelques secondes plus tard, la distribution des gages est faite. Premièrement, je suis pas dedans. Deuxièmement, c’est que des filles. Et après elles se demandent pourquoi on les prend pas au sérieux. Bon, j’me ferai probablement démonter la tête par les féministes si elles m’entendaient, mais faut admettre que c’est assez drôle. Enfin j’vais moins rigoler quand l’une d’elles m’aura touché. Prions pour que ça arrive pas. La voix reprend la parole pour annoncer qui a touché qui et là j’ai failli sauter de joie.

Devinez qui a tiré pile sur quelqu’un.. C’est Lukas ! BOOYAH ! Franchement, parfois j’me demande comment j’peux être aussi fort. Bon, trêve de plaisanterie, faut que je trouve cette prénommée Roxanne. Quand j’entends son nom, c’est plus fort que moi, j’me mets à fredonner l’air de la chanson de Police. Roxaaanne, you don’t have to put on the red light.. En fait j’ai chanté que jusque là parce que c’est assez ironique quand même, pour le coup, t’es un peu obligée de la garder ta red light, ma chère Roxanne, et en plus j’l’ai eue en plein dans le mille. J’avance vers l’endroit où j’ai vu sa lumière flotter dans l’air quelques secondes plus tôt pour arriver dans un couloir et j’aperçois enfin ses cheveux blonds dans l’obscurité.

Ah, bah la voi.. oh, bordel de merde, c’est la folle. J’avais entendu la numéro neuf crier comme une tarée qu’elle était pas atteinte mais je savais pas que c’était elle, Roxanne. Bon, ben, ça risque d’être drôle au moins. Je sais pas si elle m’a vu tout de suite donc je me suis approché d’elle en veillant à pas faire trop de bruit. Elle était toujours de dos donc j’en ai profité pour passer mon bras autour de ses épaules.

_ Voyez – vous doooonc.

Je l’ai lâché quand elle m’a vu parce que j’suis pas sûr qu’elle ait apprécié et je pense m’être pris assez de coups pour la soirée. Maintenant qu’on était face à face, je pouvais réfléchir à son gage. Parce que c’est vrai que j’avais aucune idée de ce que j’allais bien pouvoir lui faire. Puis je me suis souvenu qu’on nous avait donné un truc vert dégueulasse au début du jeu et comme on m’a déjà retourné l’estomac une fois, je préfère pas prendre de risque. Je sors le sachet du sac qu’on nous a attaché autour de la taille et en extirpe le gâteau avant de le tendre à Roxanne.

_ Tiens ! C’est cadeau. Et j’veux te voir le manger !

Manquerait plus qu’elle me le refile si jamais, par miracle, elle arrive à me viser. Ce qui m’étonnerait de toute façon. Elle a pas l’air d’avoir les idées claires cette fille. Comme je voulais pimenter un peu le truc j’ai fais la chose la plus conne qui aurait pu me passer par la tête à ce moment là. J’ai voulu lécher le gâteau avant de lui donner pour la faire encore plus chier et autant vous dire que je me suis tout de suite souvenu de mon but premier : me débarrasser de ce machin dégueulasse sans avoir à y goûter ! Bordel, j’suis vraiment con. J’ai pas pu cacher mon dégoût même en essayant de rire comme un gogole, mais c’était plus nerveux qu’autre chose. Je me suis remis à courir dans la direction opposée avant de m’écraser la tronche contre un mur. Taaaain. Je sais pas si c’est mon cerveau qui me joue des tours suite au choc, mais j’suis quasiment sûr d’avoir entendu un gars crier « Chocolat amour et paix putain de merde, de bordel, de mes couilles ».  En quelques secondes j’étais de nouveau sur pied et j’me suis même surpris à tirer sur la première lumière que j’ai vu passer sans vraiment faire gaffe à viser. Pas sûr que la chance me sourit deux fois d’affilée.

Pride pour Epicode
Invité
Invité
Jeu 24 Déc - 3:14
Alors que je patiente pour attendre le gage que doit me donner le fameux Lukas, la voix retentit une nouvelle fois dans l’oreillette.

« Numéro 9, et bien tu t'emballes vite ! Ce n'était qu'une simple question. Et ta réponse est fausse. Tu te mens à toi- même Numéro 9. »

Je ne moufte pas un mot, mais je m’énerve et bouillonne presque intérieurement suite à ses paroles. Par contre, je décide de l’ignorer : elle ne me fera pas dire une chose qui n’est pas vraie. En plus, ce n’est qu’une voix. Hormis dans ce jeu, elle n’a aucun pouvoir sur moi. Je n’ai qu’à l’ignorer lorsqu’elle me fait des remarques comme ça, après tout ! Si elle est aussi têtue que le policier qui m’interrogeait et que moi, elle continuera à dire que je suis folle, et je continuerais de la contredire. Et ça durera éternellement. Si je l’ignore, elle ne le dira plus ! Un petit sourire malicieux se dessine sur mes lèvres. Je vais ignorer les remarques de la voix, c’est ça. Et dès qu’elle parlera, à part si c’est pour annoncer les résultats, je modifierais sa voix dans ma tête en me chantant intérieurement une comptine pour enfant. Oui, je n’ai qu’à faire ça, et la voix ne m’embêtera plus !

A peine ai-je terminé de penser à ce plan par rapport à la voix,  qu’on me passe un bras autour des épaules et qu’une voix masculine, grave, et avec un léger accent des pays de l’Est s’adresse à moi.

« Voyez – vous doooonc. »

Son bras ne me gêne pas tellement, j’ai besoin de contact et de chaleur humaine. Je suis d’ailleurs un peu déçue quand il l’enlève pour se mettre face à moi. Il semble réfléchir, certainement à l’autre gage qu’il doit me donner. Je le regarde en penchant légèrement la tête et sans ciller, j'attends les directives de la part du jeune homme. Il n’a pas l’air de se décider tout de suite, et en attendant, je le détaille rapidement. Il n’est pas très grand, il fait seulement quelques centimètres de plus que moi. Ses cheveux sont en bataille et semblent bruns dans l’obscurité, presque noirs, je ne peux pas vraiment trancher comme ça. Des drôles de lunettes aux verres teintés sont remontées sur son front, et ses yeux ont une couleur sombre, certainement bruns.

Il est trapu malgré sa petite taille et semble avoir une musculature plutôt bien développée. Hm, intéressant…

D’un coup, il semble avoir une idée car son visage s’illumine et il s’agite en fouillant sur lui. Il finit par brandir le bout de gâteau qu'on nous a donné un peu plus tôt, l'air triomphant, et le sort de son emballage plastique.


« Tiens ! C’est cadeau. Et j’veux te voir le manger ! »

Et directement après avoir dit ça, il lèche rapidement le gâteau. Je dis bien rapidement, car il semble tellement dégoûté par l’odeur que cette chose dégage qu'il se met à rire nerveusement en me tendant la part verdâtre. Je hausse un sourcil, l’air las. S’il pense que la salive d’inconnus me dégoûte, il se trompe totalement. Et puis, vu que le bout de cake a l’air vachement horrible à manger, j’applique la technique anti-goût-pas-bon-du-médicament de quand j’étais petite : je bloque ma respiration avec le nez (comme à la piscine, quand on a la tête sous l’eau), j’enfourne le bout de gâteau dans ma bouche, je le mâche deux fois et j’avale rapidement la chose, puis je continue à ne pas inspirer d’air par le nez, mais à respirer doucement par la bouche. Je ne sais pas si vous pigez la chose, mais en tous cas, le goût en est quand même diminué, bien que je sens dans ma gorge un arrière-goût assez dégueulasse, qui me donne envie de vomir. Pense à autre chose, Roro. Des Snickers, tiens ! Ça fait tellement longtemps que t'en as plus manger ! C'est tellement bon, ces choses-là.

A peine ai-je terminé de gober le bout de gâteau que Lukas a disparu de mon champ de vision. Je l’aurais bien suivi, mais c’est contre les règles données au début du jeu. J’espère le recroiser, réussir à lui tirer dessus, et pouvoir lui faire goûter ce fameux gâteau, moi aussi. J’ai déjà une petite idée du gage à lui donner, si j’arrive à l'avoir.

Bon, il faut que je bouge. Je fais cinq tours rapides sur moi-même pour me désorienter, et je marche droit devant moi, n’ayant aucune idée de la direction que je prends. A trois secondes près, j’entends un gros « BOUM ». Quelqu’un a dû se manger un mur ou tomber sur une marche, pas loin d'ici. Et à ça s’ajoute un magnifique cri d’une personne décrétant une superbe consigne de vie qu’on devrait tous suivre tous les jours : « Chocolat amour et paix putain de merde, de bordel, de mes couilles ».  Oui, pourquoi pas.

Un petit sourire s’affiche sur mon visage tandis que je pointe mon arme devant moi, comme avant. Je fais plusieurs mètres en tournant à gauche ou à droite, me perdant totalement dans ce labyrinthe de parois sombres, et quand je vois deux points rouges en face de moi, je n’hésite pas à viser et à tirer rapidement plusieurs fois sur ma proie. Faites que cette-fois ci, ce soit la bonne !


Je parle en « palevioletred »


La vengeance est un plat qui se mange froid.

Cadeaux:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/12/2015
Jeu 24 Déc - 19:08


Lazer Game


31 décembre, cycle 1

Bordel, tu sais vraiment pas où tu es. T'entends une personne crier, il s'enjaille lui à balancer "PAIX AMOUR CHOCOLAT BORDEL DE MES COUILLES" ou un truc du genre, peu importe. Toi, tu restes stoïque. T'es dans le jeu, mais tu ne montre rien, en même temps t'es dans le noir Cassiopée, donc personne peut te voir.

Mais, déjà, t'as pris deux gorgées d'alcool mélangé, dégueulasse, tu préfères de loin les trucs simples. Genre Rhum, Vodka. Non, là c'est un mélange de tout et n'importe quoi. ça te fout les boules en plus de pas savoir exactement ce qu'il y a dedans. Où tu es exactement. Quelle sont les personnes qui sont là. Bien que le maître du jeu dit les prénoms quand ils ont bien visé, il donne des numéros pour les gages à faire, ou les vérités. Tu espères tout sauf tomber sur des vérités. Mais c'est pas l'heure de penser à ça. Y'a Galaad, qui te donne ton gage. Tu souris donc amusée.

"Bon... Cassiopée c'est ça ? Bon alors je vais t'avouer que je te connais pas et on va dire que niveau gage je suis pas très créatif donc, tu vas me boire deux grosses gorgées de ce délicieux nectar qui se trouve dans ta gourde. Allez, ciao !" Tu fulmines intérieurement. Putain, encore ? Ils veulent que je tombe dans le coma ou quoi putain.
Ce qui te fait doucement sourire, c'est que lui ne te connait pas, mais toi tu le connais à travers son dossier.

Tu réponds donc brièvement. "Oui, c'est ça. C'est ce que je vois." puis tu reprends plus vaguement, plus mystérieuse, une fois que tu as pris tes grosses gorgées d'alcool. "ça ne m'étonne pas en fait, peut-être à plus tard. J'essaierais d'être plus créative que vous!" Finis-tu par dire amusée.

Putain, l'alcool te tourne la gueule. T'as gourde est déjà entamé d'un quart. C'est énorme bordel, en si peu de temps en plus. Tes joues sont rosies par l'alcool. Non Cassiopée, tu ne vas pas perdre le contrôle. Faut que tu restes calme, les idées bien placés comme toujours. Mais ton corps lui fait pas trop ça. Non, il chaloupe un peu de temps en temps, ouais, tu cherches une petite victime! Et tu vois, des petits néons. Du coup, tu tires. Bordel, t'as intérêt d'avoir réussi. Faut que tu contrôles quelque chose. Au moins une, et ça sera le gage que tu pourras donner si tu vises bien...
Codage fait par Corpse²




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice fantomatique
Date d'inscription : 24/08/2014
Jeu 24 Déc - 19:30

Lazer Game


Une voix retentit.

"Tout le monde s’arrêtent ! Les gages sont intéressants pour certain d'entre vous. Un règlement de compte après le jeu va surement s'imposer non ? Enfin, bref. Je donne les actions de ceux qui ont pas été foutu de bien viser."

Numéro 4 étant donné que t'es pas créatif, la prochaine personne que tu viseras, tu devras effleurer son corps et l'embrasser dans le cou. Genre, bien sensuel. En plus ça va te décoincer. Et tu le fais même si c'est un mec! C'est ton gage.

Numéro 6 Bon, qu'est ce que je pourrais bien te faire faire, histoire que ça te fasse chier, parce que à ce que je vois, t'aimes bien faire ça aux autres. Oh mais oui, va gueuler au monde entier à tel point que tu aimes ta mère. ça va peut-être te permettre de te défouler aussi au passage.

Bon, maintenant place aux vérités.

Numéro 3 Bordel, t'as fumé trop de join ma grande. Tu viens de te prendre un mur et t'as même pas été capable de bien tirer. Bien joué, alors, bon, t'aimes faire rire les gens, alors raconte nous une de tes pires hontes ou vdm je m'en fous, ça va me divertir aussi.

Numéro 4 Toi tu t'es faite discrète, et le seul coup que tu as tiré tu t'es plantée, vive la qualité! Mais bon, à ce qu'il parait t'es bonne en musique. Pourquoi tu n'en fais plus déjà ? Raconte-nous.

Numéro 6 je suis désespéré par ton cas ! Vraiment. Du coup, vu que t'aimes bien faire les chier les gens, c'est quoi la pire crasse que tu as faite à quelqu'un ?

Numéro 8 Et ouais tu t'es raté! J'espère que tu vas pas trop t'énerver, vu le mauvais perdant que tu es. Je voudrais pas que tu pètes un câble comme la dernière fois, tu t'en souviens ? C'était pour quoi déjà ?

Bon, passons aux choses un peu plus sérieuse, il a des gagnantes qui elles ont réussi à bien viser.

Roxanne Eberharts tu as tiré sur Logan Kartis
Cassiopée Reed tu as tiré sur Lukas roys

Que le jeu continue mesdames, messieurs."


VOUS RÉPONDEZ QUAND VOUS VOULEZ. Y'a aucun souci, il faut juste bien penser, que le MDJ, interviendra que quand les vérités et les gages (sauf celui du numéro 4) seront fait et que bien évidemment vous aurez tiré.

Je précise que vous ne pouvez pas savoir qui a dit quoi ou qui a fait quoi, au niveau des gages que le mdj donne.

Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du jeu
Date d'inscription : 16/03/2015
Jeu 24 Déc - 19:55


Lazer Game


31 décembre, cycle 1

Pouah, Logan est un ouf. Je l'entends encore gueuler. C'était dément. Il a pas l'air méchant, juste mauvais perdant. Juste mauvais perdant. Bon en même temps, y'a très peu de gens que j'aime pas. Je suis pas naïve, je pars juste du principe que chacun a du bon en lui, genre tout ça, tout ça quoi. Bref, on s'en balec.

J'ai tiré comme une merde, fin je sais pas trop ce qu'il s'est passé dans ma tête, genre, j'ai cru voir des lumières et j'ai tiré. Mais à ce que j'entend, c'est pas le cas du tout en fait. Je me suis plantée en beauté. Je remercie la drogue, je la check, je l'embrasse, je lui fais l'amour, bref tout ce que vous voulez.

M'enfin bref, y'a le mdj de merde, qui me demande une de mes pires hontes. Mais j'en ai trop en fait. Je me met à rire m'allumant un oinj, rien que pour le faire chier. Je m'en fou d'être détectée, ça me donnera encore plus de risque, plus de jeu et les autres doivent m'entendre rire, en m'énumérant brièvement les affiches que je me suis tapée "Le mur, la vitre, le fossé, le vélo, le lit, la chaise de cour, mes habits, putain, la voiture ! Ouais, alors, je vais vous compter l'histoire d'une personne qui a un peu trop bu en soirée et qui dors chez une de ses potes. Sa mère vient les chercher, il y a pleins pleins de monde dehors, et cette jeune personne qui a trop bu, elle essaye vraiment de rester digne, droite. Et elle entre dans la voiture, elle n'entend pas ses potes, elle est dans son délire, elle s'installe correctement saluant la dame. Ses potes la jarte de la voiture. En fait, c'était pas la bonne voiture, c'était celle de derrière. Oui la mère a vu tout le spectacle. Voilà, voilà" Finis-je par dire avant de pouffer encore, ouais, les putains de barres quand même. J'étais totalement morte. "ça vous convient mdj ? Désolée pour le oinj, vous en voulez un peut-être ? LOOOOL" terminais-je par dire, provocatrice. Je suis une inconsciente. C'est le mot.

Du coup, je continue de déambuler dans le labyrinthe tout où il -va faire- fait noir. -TAGUEULE- Je suis penaude, mon oinj en bouche, tout le monde doit le sentir, mais je m'en bas les ovaires. Je suis posée quoi. Je regarde à droite à gauche, pour voir si y'a pas des lumières, mais avec moi, y'en aurait tout le temps. je vois plus trop bien. Mais je tire quand même avant de m’asseoir tranquillement. OUI JE SUIS DANS MON MONDE LALALALA.
Codage fait par Corpse²




avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/08/2015
Ven 25 Déc - 1:01
C'était quoi franchement ce gage de mes noix ? Je rigolais un instant avant de continuer de marcher devant moi afin de chercher ma prochaine victime. J'étais en train de me dire que ça commençait à devenir intéressant tout ça. Plus ça allait, plus je me demandais qui était ce fameux MdJ qui savait tout de tout le monde visiblement. Il semblait connaître les moindres problèmes mentaux de chaque personne et les traits de caractères les concernant.
Bref, je me résignais donc à arrêter de penser et à me concentrer sur mon objectif qui était de toucher mon adversaire quoi qu'il en coûte. Et puis le MdJ pense vraiment que je suis coincé, il me connait mal alors. Dès qu'il s'agit de compétition c'est assez différent. Mais nom de dieu qu'il n'y a personne dans ce foutu labyrinthe ! Ça va faire 5 minutes que je tourne en rond et personne à l'horizon, pas une petite loupiote, rien...
Je commençais un peu à perdre patience tandis que j'entendais des gens gueuler au loin donc je me dépêchais d'y aller afin de voir si je pouvais enfin toucher quelqu'un. J'arrivais à peu près à l'endroit où j'avais entendu un cri mais personne.. Je me retournais afin de continuer les recherches et soudain, je voyais quelqu'un au loin. Jackpot ! Je m'approchais directement et visais doucement avant de tirer. Il fallait que j'ai touché ce coup-là, que ce gage disparaisse..


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/05/2015
Ven 25 Déc - 3:15

LASER GAME ! EVENEMENT
Pas de gage pour moi. Je réajuste mes lunettes sur ma tête en espérant pas les avoir pétées en m’éclatant la tronche contre le mur puis je souris en coin en attendant ma sentence. Oui, j’en fais peut – être un peu trop, mais j’l’a sens pas c’te foutue voix. Elle a l’air d’en savoir un paquet sur les personnes présentes. Et comme j’suis plutôt sûr d’avoir loupé mon dernier tir, j’suis pas vraiment détendu, si vous voyez c’que j’veux dire. Les quelques personnes qui me connaissent savent très bien que je suis plus du genre à agir que parler, j’aurais limite préféré un gage.

Mon numéro résonne enfin dans mes oreilles. Ca me fait rire parce que j’ai beau être au milieu de tarés, c’est à moi qu’on attribue le numéro du diable. Quelle ironie. Apparemment je dois raconter la pire crasse que j’ai jamais faite à quelqu’un. Dit donc, faut détendre ton slip, maitre du jeu, je suis au courant de ma réputation de chieur, mais la plupart du temps, c’est que des blagues, rien de méchant. Bref, si je fais abstraction de toutes les fois où j’ai essayé de reproduire ce que je voyais dans les vidéos – gag (parce que je considère pas ça comme des vrais crasses bien crades, bien fourbes), y a qu’un truc qui me vient à l’esprit.

_ Bon, ducon, si tu veux tout savoir, la pire crasse que j’ai jamais faite à quelqu’un, ça devait être la fois où j’me suis tapé la meuf d’un pote. Pas très original, je l’admets, mais j’crois pas avoir fais pire. J’te passe l’avant et l’après de l’histoire, on s’en fout.

Après tout, il avait pas demandé les détails. Et puis j’allais pas étaler ma vie non plus. Bref, la seule chose que je peux faire pour l’instant, c’est attendre que Cassiopée me rejoigne pour qu’elle me donne son gage. Parce que oui, j’en prends un coup dans ma fierté, j’me suis fais touché par une fille, bordel. J’espère qu’elle est créative, j’suis de bonne humeur, je commence même à oublier qu’on m’a explosé le ventre et le crâne pour me trainer jusqu’ici.
Pride pour Epicode
Invité
Invité
Ven 25 Déc - 4:12

Événement

Souvenir douloureux

Je soupire. J'ai mis trop de temps à viser et la personne à dû tourner avant que je la touche. Je ne referais pas deux fois cette erreur. Etre dans le noir est plus handicapant que ce que je pensais. Je me stop sur place pour écouter la voix. Oh, cette histoire là ?

-"J'ai arrêtée la musique parce-que ... j'ai peur de la foule et ... je m'évanouis sur scène face à des gens."

J'avais dit tout ça en grinçant des dents de dégoût et de colère. Hum, j'avais eu du mal à sortir le morceau mais bon, c'était toujours moins dégradant que tous les gages qui auraient pu m'être donnés. Enfin, vu les cries que j'ai entendu, il y en a qui s'amusent au moins. Je n'apprécie pas la manière dont on a fouillé dans ma vie, toutes ces infos doivent pouvoir être retrouvées sur mon dossier mais pourtant comment ont-ils devinés que c'était un point sensible ? Surement du hasard. Peut-être que tout ça n'ait qu'une immense téléréalité ? Bon difficile à croire. On a donc affaire à une organisation criminelle et ça ne me plaît pas du tout, malheureusement dans ce noir, impossible de recueillir des infos ou d'essayer de s'enfuir, pour l'instant autant obéir aux règles et advienne que pourra.

Ton temps de répit est terminé, on reprend la danse. Toujours avec autant d’efficacité, je me faufile avec aisance à travers les couloirs, suivant les bruits de pas et de voix que je pouvais percevoir. Je ne tardai pas à retomber sur quelqu'un, l'arme déjà en joue je ne manque pas une seconde pour tirer efficacement 3 coups. Avant de relâché mon arme.





   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Contenu sponsorisé
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: