AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une journée de merde ne se finit jamais bien [PV Lexy]

Lun 21 Déc - 16:29
INA SWATCH & LEXY SANDERS... mots ▬ dialogue en rouge
Titre

La journée de merde, interminable, que tu as envie de finir et que tu prolonges toi-même par obligation. J'aurais perdu la notion du temps si le crépuscule n'était pas venue me rappeler qu'une journée ne dur que 24h. Il faut dire que c'est compliqué de s'occuper de papiers administratifs, surtout quand on commence à 23h et que même à 4h du matin on n'a pas fini, qu'on arrive au travail avec seulement 4h heures de sommeil derrière soi et qu'on doit en plus boucler les papiers pour aujourd'hui. J'ai assommé ma fatigue à coup de café et je me suis installé dans un bureau pour finir mes dossiers administratifs.

C'est le genre de jour où tu es de mauvaise foi, le jour où tu es désagréable avec tout le monde et où la moindre petite chose peu te contrarié. En réalité tu commences la journée avec un gros problème mais se qui te met vraiment à bout de nerfs ce sont les choses connes comme un coin de table, le fait que tu cours pour attraper un bus que tu n'auras jamais, les cris d'un gamin, ou même juste un gamin tout cour d'excède. Ce que j'aimerais maintenant c'est que quelqu'un comme ça spontanément me fasse un gros câlin sans rien ajouter, histoire de réparer un peu ma bulle de confort.

Je me réveille deux heures plus tard sous la voix hurlante d'un de mes supérieurs. Endormie face aux travail je n'ai même pas complété une ligne de plus. Excédé par ce connard et par le travail qui m’accable, je décide de prendre une pause, logique. En ignorant ses menaces, je glisse dans ma sacoche mes affaires. Je me lève fasse à lui, le regard que je lui fixai dans les yeux le fit taire, tout en soutenant ce regard je sors mon casque le dépose sur mes oreilles et quitte la salle. Je tapote quelque peu sur mon écran tout en démarrant une musique relax.


C'était l'une des rares musiques non-rock dont je disposais dans mon téléphone. Je regarde le sol machinalement en montant les marches, doucement, j'étais trop fatigué pour les monter deux par deux comme à mon habitude. Je pousse faiblement la porte du toit puis balance mon sac sur le coter. C'était seulement la deuxième fois que je venais ici et pourtant j'avais l'impression que c'était chez moi. Je sentais bien que j'allais venir souvent ici, comme un refuge. Un endroit tranquille où personne ne viendrait m'embêter.
Je pose mes deux bras sur la rambarde et place mon menton sur mes mains. Dans cette position j'observais le soleil se coucher doucement, sa course est loin d'être terminé, cette image paisible me revigore un peu, m'apaise. Changement de musique, Lemon Tree de Fools Garden, comme si cette machine lisait dans mes pensées.


J'avais enfin une minute à moi, je repensais à quel point ma vie c'est vite enchaîner ces derniers, je change de travail, je déménage, je quitte tout ce que je connaissais avant pour cet endroit glauque. Si je ne rencontre pas quelqu'un avec qui je m'entends bien rapidement je vais finir par craquer. En fait, actuellement, n'importe quel contact humain me conviendrait tant que j'ai une discussion avec quelqu'un. Il faut que je rencontre des gens et vite, je n'ai pas vraiment eu le temps de rencontrer les autres gardiens. Je me demande  quelle mentalité ont les gens ici prisonniers comme gardiens. Enfin, je ne compte pas faire amie-ami avec un de ces prisonnier pour le savoir.

Pensive, j'étais pensive.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Lun 21 Déc - 20:31
Le vent caresse lentement mes cheveux qui viennent obstruer ma vue à chaque nouveau courant d’air. Putain ça me gave, je vois que dal avec cette merde ! Moi vulgaire ? Vous n’avez rien vu encore… En même temps c’est chiant, à cause d’eux je n’arrive pas à voir correctement l’écran de ma console. Oui, je geek encore, et ça ne risque pas de s’arrêter de ci-tôt. Je n’ai rien d’autre à faire et l’ennui est une chose inimaginable pour moi. Pourquoi je ne vais pas avec les autres prisonniers ? Parce que j’ai la flemme de bouger, je suis bien calée sur le toit.

Ma console en pause, je porte une clope entre mes lèvres avant de l’allumer et recracher doucement la fumée en direction du ciel. C’est calme ici, j’aime bien venir me poser là de temps en temps, je suis sûre que personne ne viendra me déranger pour quoi que ce soit. Mes yeux se perdent sur la voûte censée être bleue au-dessus de moi. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie ? Vais-je rester croupir ici jusqu’à la fin de ma vie ? Je soupire après ces interrogations, reprenant une bouffée de nicotine. De toute façon, je n’ai jamais été utile à ma famille donc finir ma vie ici, ce n’est pas plus mal. Et puis, la vie peut s’arrêter à tout moment, non ? Le temps passé ici peut être de courte durée.

Mes bras sont gelés, le bout de mon nez l’est également. Mes yeux se rouvrent difficilement et lentement. Me suis-je endormie ? Alala, ne trouves-tu pas ça inconscient de t’endormir n’importe où alors que tu te trouves au beau milieu d’une prison, Lexy ?! J’essaye tant bien que mal à me souvenir de mon rêve mais rien ne me revient. Ah si, il y avait une histoire de bretzel ou un truc du genre, non ? Bref, je sors de nouveau mon paquet de clope, en prenant une du paquet et hop, c’est reparti pour la fumette. Il faudrait que je songe à arrêter cette merde un jour, non ? Il faut bien mourir de quelque chose après tout, un jour je me lasserai peut-être de cette chose cancérigène…ou pas.

Soufflant la dernière fumée de cigarette, mon regard fixe la silhouette qui entre sur mon territoire. De courts cheveux bruns, une taille moyenne ou même petite, des habits parfaitement repassés, aucun doute, c’est Ina Benedict Swatch ! Qu’est-ce qu’une gardienne vient faire sur le toit à cette heure ? N’est-elle pas censée surveiller les prisonniers ? Je regarde vite fait de droite à gauche, constatent qu’il n’y a que nous deux présentes dans ces lieux. Très bien, je vais pouvoir changer d’activité ! Fini la console, bonjour le nouveau divertissement. Je me lève sans plus tarder de ma place, me dirigeant vers celle qui m’évitera l’ennui. A quelques centimètres derrière elle, je retire son casque pour le mettre autour de mon cou, puis je viens lui chuchoter calmement à l’oreille, le sourire aux lèvres.

-Bonjour Ina, ce n’est pas très prudent pour une jeune femme de se balader seule dans ce lieu…

J’esquisse un léger rire, revêtant mon masque de chieuse en écoutant la musique s’échapper du casque. Je me retourne, m’adossant contre la rambarde, plongeant mon regard émeraude dans le sien.

-Je pensais que les nains n’étaient pas autorisés à être gardien…

Oui j’insinue que mademoiselle est petite, en même temps, comparée à moi… Je laisse échapper le même rire que le précédent. Lexy, provoquer un gardien n’est sûrement pas la meilleure solution pour combler l’ennui…


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Lun 21 Déc - 23:58
INA SWATCH & LEXY SANDERS... mots ▬ dialogue en rouge
Titre

Oh bordel, dès que mon casque décolla de mes oreilles je sentis la merde arriver. Comme pour repousser le moment fatidique où il allait falloir que je regarde mon interlocuteur je ferme les yeux trois secondes histoires de profiter d'un dernier moment de répit. J'inspire profondément et me retourne activant ma "logique". Une femme qui juge intelligent de me provoquer, donc soit elle est un peu pétée, soit elle me pense impuissante. C'est probablement un mélange des deux.

Roh bon sang des blagues sur ta taille tu en avais eu toute ta vie et franchement tu n'étais pas complexé par celle-ci, la victoire n'était que plus savoureuse quand les gens se rendaient compte de leur erreur, il tombait de plus haut. Bon elle compte commencer une conversation sur une blague de primaire, ok.

-"N'essaie pas de me provoquer parce que tu n'auras pas affaire à passe-partout mais plutôt à Tyrion Lannister."

Maintenant je n'avais plus qu'à prier pour qu'elle comprenne la référence. Avec cette phrase, je lui montre que ses atteintes à ma taille ne m'affecte pas. Tsss ses satanés prisonnier, celle-ci à plutôt l'air de vouloir s'amuser avec moi plutôt que de m'attaquer. Dommage, je ne pourrais pas foncer dans le tas. Enfin, je ne vais pas la laisser faire non plus.

-"Tu ferais mieux de rejoindre ta jolie petite cellule si tu veux que personne ne sache que tu es venue ici."

C'est faux dans tous les cas ça allait lui retomber dessus. J'ai horreur que ses criminels enfreignent la loi sans conséquence.Cet endroit n'est pas censé être une partie de plaisir pour eux. Comme pour l'invité à partir un peu plus, j'approche doucement ma main vers mon casque, qu'elle a gardée autour du cou. Doucement, parce que j'attendais qu'elle anticipe mon geste et me le rende de sa propre main, parce que levaient les mains comme un enfant qui essaie d'attraper son jouet dans les rayons du magasin n'est pas images les plus plaisantes à imaginer, surtout quand on vient de se moquer de ma taille.
Tout en effectuant cette action je plante mes yeux dans les siens, lançant un regard qui veut dire : c'est ta dernière chance avant que je te saute dessus.

Malgré la tension qui c'était soudainement levée la douce brise venant caresser mes joues et soulever mes cheveux me rappela le calme de l'endroit.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Mar 22 Déc - 23:43
-N'essaie pas de me provoquer parce que tu n'auras pas affaire à passe-partout mais plutôt à Tyrion Lannister.

Sa réplique me fait immédiatement intérieurement. Elle était bien sortie, je dois l’avouer. Avec une simple réponse de sa part, j’en apprends déjà « pas mal » sur mademoiselle. Elle regarde donc Game of Throne et Fort Boyard…très bien.

-Un nain reste un nain, quoi qu’il arrive tu peux te noyer dans un lavabo.

Oui, je suis comme ça, fermer ma gueule est difficile lorsque je commence à prendre mon pied. Cette femme m’amuse, elle a du répondant et c’est ce que j’aime.

-Tu ferais mieux de rejoindre ta jolie petite cellule si tu veux que personne ne sache que tu es venue ici.

Attention tous abris, le nain sort ses crocs ! Tsss, ça y est, à peine le jeu commencé qu’elle emploie les menaces ? C’est tellement petit de faire ça. Profiter de son statut de gardien pour m’intimider et me renvoyer la queue (même si je n’en ai pas, sisi je vous l’assure) dans ma cellule ? Désolée fillette mais c’est beaucoup trop facile. Je la regarde du coin de l’œil, voyant son membre approcher mon visage. C’est triste d’être aussi petite, surtout lorsque je suis la personne en face. La question est donc : Est-ce que je fais ma conne ou je lui redonne son casque bien gentiment ? Hmm…

-Rejoindre ma cellule ? J’ai dormi toute cette fucking journée alors retourner dans ma cellule maintenant c’est un peu ridicule.

Je lui tapote la tête gentiment juste pour lui rappeler son manque de centimètres. Puis attrapant le casque autour de mon cou, je lui fais une petite feinte en tentant de lui redonner avant de le mettre sur mes oreilles. La musique est vraiment pas mal, j’aime bien.

-C’est qui qui chante ?

En mode normal. Elle va s’énerver la p’tite Ina, je le sens. Je suis prête à anticiper le moindre coup de sa part. Faut quand même que je fasse gaffe à cette femme, si elle est gardienne, elle sait sûrement se battre et se défendre. Son regard ne me dit rien de bon… Je lance un regard vers le ciel, prenant la parole d’un ton calme par la suite.

-Même si tu me dénonces pour être venue ici, ça ne m’empêchera pas de revenir. Après tout, cet endroit est le seul peu fréquenté.

Je ferme les yeux, laissant la brise frôler mon corps entier, la musique me relaxant lentement.

-Pourquoi vouloir bosser dans une prison Ina ?

Elle a beau représenter l’autorité de Ciguèstraz, elle a un prénom et il est fait pour être utiliser non ?


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Mer 23 Déc - 0:24
INA SWATCH & LEXY SANDERS... mots ▬ dialogue en rouge
Titre

Pfffff, je n'aurais aucun mal à te noyer dans un lavabo dis-je ne grommelant, juste assez fort pour qu'elle ne l'entende pas. Ma réplique avait eu l'air de l'amuser, amusement qui retomba très vite après mes menaces. Et nan, je ne suis pas d'humeur à jouer encore moins avec quelqu'un qui se croit aussi maligne. Pourtant, je ne pense pas qu'elle est aussi simplette qu'elle veut bien s'en donner l'air. Son comportement inconsidéré devrait m'indiquer le contraire mais je voyais autre chose dans son regard, de la perfidie ?  Intriguant.

De toute évidence elle refuse d'abdiquer à mes recommandations, très bien tu le payeras cher plus tard. Elle refuse aussi de me rendre m'a dû, se moquant une nouvelle fois de ma taille d'un simple geste, très bien si c'est son seul moyen d'imposer sa supériorité alors c'est parfait pour moi. Les gens ont toujours fait ça, me regarder de haut, ils me prennent et le regrettent plus tard. Cette fille est en train de lui donner un avantage, l'avantage de la surprise quand elle se rendra compte de sa douleur.
Enfin n'allons pas trop vite en besogne même si j'avais envie de saisir cette main indélicate poser sur ma tête et de lui déboîter quelques doigts. Il fallait rester calme et civilisée.

Refusant de lui indiquer de vive voix la chanson qui ne me parvenait même plus aux oreilles je sors l'écran de mon téléphone, assez près pour qu'elle puisse le lire assez loin pour qu'elle n'est pas le temps de le saisir. Le téléphone était depuis peu entrain d'enchaîner des morceaux du groupe "Blood Red Shoes", un groupe de rock anglais, ce morceau-là tout particulièrement se nomme "I Wish I Was Someone Better", ironique pour un criminel.

Alors toi aussi tu recherches la tranquillité ici . Je sens que je vais la trouver moins souvent si on se croise souvent ici. Je ne lui répondis pas ayant trop peur de lui faire plaisir parce que nous partageons le même avis. Pourtant elle tend vers le coter des familiarités. Où est-ce qu'elle a appris mon nom ?

-"Ah tu me connais déjà alors . J'imagine que tu devais préparer ces blagues depuis quelques jours tant elles sont élaborées."

Oui encore une petite pique, elle le méritait bien mais cette fois dit sur un ton peu plus doux plus sarcastique. J'avais adouci le ton, pourquoi lutter contre un dialogue dont j'ai manifestement besoin même si je ne me l'avouerais jamais.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Jeu 24 Déc - 14:00
I Wish I Was Someone Better ? J’aime une chanson se nommant comme ça ? S’en est risible, tellement. Le truc le plus drôle, c’est de la voir éloigner son téléphone de moi par peur de se le faire piquer. J’en ai déjà un alors lui voler le sien ne sera qu’une perte d’énergie inutile. Les yeux toujours fermés, j’attends patiemment une réponse de sa part. Elle ne semble plus vouloir me parler ce qui est plutôt embêtant. Avec qui je vais m’amuser moi après ? Où est partie ton sens de la répartie jeune femme ?

-Ah tu me connais déjà alors . J'imagine que tu devais préparer ces blagues depuis quelques jours tant elles sont élaborées.

Aaaah ! La voilà ! Elle ranime mon sourire et me fait rouvrir les yeux.

-Il n’y a pas beaucoup de nain dans cette prison, du coup tu ne passes vraiment inaperçue.

Je lui tire la langue à la suite de ma réplique toujours en faveur de sa taille. Il va falloir innover un peu quand même. Sentant mon corps s’engourdir, je m’étire, plongeant à nouveau mon regard dans celui de la brune. Fini de jouer avec le gabarit de madame, passons à autre chose. Retirant le casque de mes oreilles, je m’approche doucement de la gardienne, entourant sa nuque de son bien tout en lui embrassant le front.

-J’aurai pu embrasser tes lèvres si tu avais été un peu plus grande…

Oui, je n’ai pas pu m’en empêcher, c’est sorti tout seul. Je m’écarte rapidement avant de m’en manger une. J’esquisse un léger rire avant de reprendre ma place sur la rambarde.

-Alors Ina, parle-moi un peu de toi et de ton obsession pour le métier de gardienne. Et qui sait, tu pourrais m’accompagner jusque dans ma cellule après…

Le masque connasse était tombé pour laisser place à celui de perverse. Elle va me rembarrer, je le sens gros comme une maison mais bon, l’important c’est que je m’amuse comme une dingue. Et puis, je veux en apprendre plus sur elle, ça peut toujours servir pour la suite.


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Ven 25 Déc - 19:24
INA SWATCH & LEXY SANDERS... mots ▬ dialogue en rouge
Titre

Eh ben elle n'a pas l'air de vouloir lâcher le morceau. OUI JE SUIS PETITE ET JE TE LATTE LA GUEULE EN FAISANT UN MOONWALK SI J'EN AI ENVIE. Je grogne un peu. Je la vois doucement m'approcher pour me rendre mon bien, instinctivement, je déforme ma bouche pour laisser apparaître mes canines comme un fauve. Pour m'enfoncer encore plus elle dépose un baiser sur mon front. Cela a pour effet de faire tomber une barrière. Hum, je remballe mon arsenal. Grrr, je n'aime pas qu'on me remballe ainsi et pourtant je n'arrive pas à lui en vouloir. Sa phrase pour clore son action n'arrangeant rien à la situation.
Elle finit par s'écarter rapidement de la bête. Elle n'est pas idiote elle a très bien compris que j'allais exploser à un moment ou un autre. Pourtant elle continue de se jouer de moi, est-ce de l'inconscience ou du courage ?

Bon, elle relance la discussion, j'espère que cette fois elle ne va pas dériver de nouveau pour me mettre encore plus mal à l'aise. J'attends quelques secondes avant de me tourner vers le crépuscule, il a bien avancé mine de rien. Je pose mes deux mains sur la rambarde froide, mes mains sont brûlantes, de colère, de fatigue ... de désir ? Je ferme les yeux un instant pour chasser cette idée. Elle me propose un deal, on se tape la discute et elle disparaît, parfait. Je lui réponds sans défaillir :

-"Une obsession, tu parles un peu vite. Si j'aimais tellement mon boulot je n'essayerais pas de fuir mes responsabilités en venant ici."

J'avais du mal à supporter l'ambiance glauque de la prison, je n'avais pas rencontré une seule personne agréable et cela me manquait terriblement.

-"J'ai tellement besoin de contact humain que je me retrouve à parler avec toi."

Je lui lance un petit regard malicieux.

-"Ne te fais pas d'illusion, en temps normale cela ferais longtemps que je t'aurais plaquer au sol ... Remarque je pourrais le faire, c'est clair qu'il y aura du contact et en plus je ne serais pas obliger de supporter tes jérémiades."

Je lui fais un petit clin d’œil. Voilà, je reprends un peu le contrôle ! Moi aussi je peux jouer sur ce terrain-là. Raaaah ça me met de bonne humeur tout ça, j'aspire une grande bouffée d'air . Pleine d'énergie je fais un bon pour me tourner vers elle les jambes un peu plus écarter et les poings poser sur les hanches. Finalement je l'aime vraiment bien cette petite. D'une voix puissante je lui dis :

-"C'est bien beau de parler de moi mais tu ne t'es toujours pas présenter ma chère."

Le sourire aux lèvres. Oui, je change soudainement d’attitude mais je suis comme ça, je n'aime pas broyer du noir. Je n'en pouvais plus de cette discussion arrogante.  





   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Sam 26 Déc - 17:07
-Une obsession, tu parles un peu vite. Si j'aimais tellement mon boulot je n'essayerais pas de fuir mes responsabilités en venant ici.

Madame ne se plait donc pas dans ce lieu où les délinquants se réunissent ? Hmm, pourquoi faire ce métier si elle ne l’aime pas plus que ça ? Après tout, il faut être sacrément costaud mentalement pour prendre un job dans cette prison ! Entre les psychopathes, les fous, les meurtriers et les p’tits cons, ça ne doit vraiment pas être facile de faire régner l’ordre.

-J'ai tellement besoin de contact humain que je me retrouve à parler avec toi.

Son regard me fait sourire. Elle commence à se lâcher ma p’tite brune.

-Ne te fais pas d'illusion, en temps normale cela ferais longtemps que je t'aurais plaquer au sol ... Remarque je pourrais le faire, c'est clair qu'il y aura du contact et en plus je ne serais pas obliger de supporter tes jérémiades.

Me plaquer au sol ? Du contact ? Est-elle au courant que ça phrase est complétement perverse ? Ou peut-être est-ce simplement mon esprit qui est tordu ? En tout cas son petit clin enclenche un petit rire. Cette jeune femme est très intéressante. Elle semblait totalement blasée au début de notre rencontre et la voilà qui semble joyeuse. Drôle de personnage. Je la regarde dans le blanc des yeux alors qu’elle me parle avec entrain.

-C'est bien beau de parler de moi mais tu ne t'es toujours pas présenter ma chère.

Son sourire accentue le mien. Comme ça elle veut en apprendre plus sur moi ? Pourtant, il y a quelques minutes, elle voulait me ramener direct dans ma cellule sans que je l’ouvre plus.

-C’est mon baiser qui t’as mise de bonne humeur ma p’tite Ina ? Je n’imagine même pas dans quelle humeur tu serais si je l’avais déposé sur tes lèvres…

Mes yeux viennent scruter ses lèvres à la suite de mes mots. Avant de replonger dans son regard marron, je passe ma langue sur la lèvre supérieure. Ça faisait un bail que je n’avais pas revêtu mon masque de perverse. Et si je poussais la provocation un peu plus loin ? Décollant mon dos de la rambarde, je me rapproche encore une fois de la gardienne, plaçant ma main doucement sous son menton, mon pouce appuyant légèrement sur celui-ci, je remonte un peu sa tête pour l’obliger à me regarder.

-Tu voulais me plaquer au sol ? Désolée pour toi mais au lit c’est moi qui domine.

Mes lèvres se rapprochent des siennes, de plus en plus près mais dévient de leur trajectoire pour venir chuchoter à son oreille gauche. Mon sourire ne veut disparaitre.

-J’m’appelle Lexy et ma vie n’est pas vraiment intéressante.

Je prends une courte pause, laissant mon souffle chaud caresser son oreille. Elle va finir par me buter OMG ! Je joue avec le feu, j’en suis consciente mais c’est ce qui est palpitant dans la vie, prendre des risques ! Collant désormais mon front contre le sien, je lui dis d’un ton amusé.

-Ah si, j’ai peut-être une info qui peut t’intéresser, je suis lesbienne.

Je lui tire la langue après cette révélation.


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Dim 27 Déc - 22:46
INA SWATCH & LEXY SANDERS... mots ▬ dialogue en rouge
Titre

Sa première remarque me fais sourire, elle blague bien entendue pourtant cette perspective m'a effleuré aussi. Pour rajouter du piquant dans sa déclaration elle passe sa langue sur ses lèvres d'une manière terriblement sensuelle. Le sentiment de devenir une proie me met un peu mal à l'aise. J'ai vite déchanté lorsque je l'ai vue s'approcher de mon visage. Incapable de réagir les yeux écarquiller planter dans les siens. Doux Jésus qu'est-il entrain de se passer ? Alors que les secondes passèrent comme des minutes et après le petit temps de réalisation, j'enregistra enfin son nom : Lexy :

-"Bah putain on trouve des x partouts chez toi."

Un peu sous le choc je le murmurai, je ne savais pas si elle avait entendu et cela n'importait pas. J'avais les joues en feu et le cœur qui était emballé et qui avait du mal à revenir à au normal.
Toujours beaucoup trop proche, elle me balance :

-"Ah si, j’ai peut-être une info qui peut t’intéresser, je suis lesbienne."

J'avais reçu cette info comme une gifle, j'étais tellement à fleur du pot qu'elle aurait pu me dire qu'elle kiffe les raviolis je l'aurais ressenti de la même manière. Je déglutis. Les joues de plus en plus écarlates. Je fais un pas en arrière, mes mains tremblent, je serre les poings pour que cela ne se remarque pas. Des trucs froids, il me faut des trucs froids. Je regarde les barreaux du toit. J'évite à tout prix son regard et me baisse en plaçant mon visage entre deux barreaux gelés.

Je n'étais jamais sorti avec une fille et je l'avais encore moins fait. Il m'était arrivé de tomber amoureuse une deux fois d'une personne détentrice de vagin lors de mes années au lycée mais depuis plus rien, plus rien en général, néant niveau sexe ou sur le plan amoureux. C'est peut-être pour ça que je suis toute émoustiller, je dois être complètement en chien ou quelque chose comme ça. Il faut que je me sorte de ce plan foireux.

Aller dit quelque chose !

-"Ggg .. geuh"

Oh putain t'es ridicule, tous se que j'avais réussie à sortir était des vieux bruits de bébé, mes lèvres refusant de se séparer.

"T'as pas honte de profiter de ma faiblesse."

J'avais dit tout ça comme si j'étais complètement bourré, j'avais hésité sur tous les mots mais bons au moins j'ai dit quelque chose de censer mais si ça reste complètement con. Bon sang je déteste perdre le contrôle comme ça. Je me mettrais bien une bonne claque mais je me suis asse ridiculiser comme ça.





   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Lun 28 Déc - 22:10
Mon sourire s’élargit en voyant les joues de la gardienne prendre une couleur s’approchant du ketchup. Ma réplique l’a complétement déstabilisée apparemment. Oups ? Mes yeux fixent toujours les siens alors que je la vois s’écarter peu à peu de moi, les mains tremblantes. Soit elle est super timide, soit je ne la laisse pas indifférente ou soit, ça fait un bail qu’elle n’a pas eu de contact humain. Huum…quel est la vrai dans tout ça ? En à peine quelques secondes, la voilà accroupie, le dos tourné et la tête entre deux barreaux de la rambarde. What ?

-Ggg .. geuh

Je me retiens de rire pour éviter de la mettre encore plus mal à l’aise. Oui, j’ai un cœur, ça vous étonne ?

T'as pas honte de profiter de ma faiblesse.

Sa faiblesse ? Je reste légèrement surprise face à ses mots. Qui aurait cru qu’elle me dévoilerait de but en blanc sa faiblesse ? Oui, je l’aurai sûrement deviné après la réaction qu’elle a eue face à mes mots, mais je ne pensais pas qu’elle me dirait ça de cette manière. J’ai vraiment dû la pousser à bout… Faut-il que je m’excuse ou que je continue sur cette lancée ? Aïe, c’est dur de choisir ! Je lâche un léger soupir, m’accroupissant à côté d’elle, passant moi aussi ma tête entre deux barreaux pour observer son visage encore rouge.

-Tes réactions sont vraiment intéressantes Ina… T’es toute gênée, c’est trop mignon !

Je laisse échapper un petit rire, tout en plongeant de nouveau mon regard dans le sien. Je n’imaginais pas la brunette être dans un état comme celui-ci. Allez, c’est reparti !

-T’es déjà sortie avec une fille ?

Ah mais plus cash que moi vous ne trouverez pas, c’est clair. En plus ce genre de question peut prêter à plein d’interprétations, c’est ce qui est drôle dans l’histoire. Reprenons un peu de sérieux dans cette conversation qui va dériver, si ça continu, dans l’indécence.

-Je te vois souvent seule à trainer dans la prison, t’es le genre de personne qui n’aime pas la compagnie d’autrui ?

Je prends une courte pause, mon regard toujours dans le sien.

-Ou est-ce de la peur face au contact humain ?

Je ferme les yeux, réfléchissant à la réponse de mes questions précédentes. La meilleure façon de connaitre la vérité est de la trouver soi-même. M’extirpant d’entre les barreaux, je viens me coller contre le dos de la jeune femme, entourant sa taille de mes bras, lentement, et posant ma tête en bas de sa nuque. D’une petite vox, je sors, le sourire encore et toujours présent.

-Arrête de jouer à cache-cache maintenant I-N-A.

J’ai bien accentué son prénom pour le fun. Comment vas-tu réagir à ça ma p’tite brune ?


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Lun 28 Déc - 22:41
INA SWATCH & LEXY SANDERS... mots ▬ dialogue en rouge
Titre

Oh non, et voilà que je deviens mignonne, c'est vraiment embarrassant. Pourquoi je me suis embarquée là-dedans, pourquoi je ne lui ai pas crachée à la gueule comme tous les autres ? Elle m'observe maintenant, et je suis intéressante en plus. Je panique, intérieurement c'est le bordel, j'ai l'impression de sentir le sang circuler dans mes yeux mais what the fuck ? Et cette question là, t'es déjà sortir avec une fille, je m'étais répété cette question avec une voix niaise pour essayer de me calmer un peu, BAH NON :

-" ... boh non ..."

Je l'avais crier si fort dans mon esprit que j'avais perdue toute mon énergie pour le dire en vraie, j'avais une voix badaud en disais ça. Bon elle essaye juste de me déstabiliser encore plus ou elle veut me faire passer un message ? Dans l'état dans lequel je suis, elle pourrait écrire sur une pancarte "BAIZE MOI" que je ne serais pas sûr de comprendre. Je crois que je commence à comprendre les mecs avec qui je suis sortie.

Elle me trouve seule ? Je suis pas là depuis très longtemps :

-" Je trouve beaucoup trop de fou ici. Même chez les gardiens et il est hors de question que je tisse un lien avec un prisonnier. En fait il y a soit des fous, soit des chieurs dans cette putain de prison. "

J'avais cette impression depuis un moment et partager un peu ce fardeau avec quelqu'un me faisait du bien, ça me détendait un peu. Est-ce qu'elle va prendre ma deuxième phrase pour elle ? Oh non, je veux pas la faire fuir pas trop vite, même si je suis terriblement mal à l'aise je me sens au moins en vie. Je lui adresse un petit sourire forcé pour essayer de la rassurer. Je reprends le contrôle sur ma respiration et rajoute :

-" Mais j'accomplie mon devoir en quelque sorte, alors je reste."

Je ne peux pas partir d'ici et laisser un endroit avec autant d'injustice. C'est la raison de ma venue et c'est pour ça que je reste. Elle vient se poser contre moi. Elle n'est pas brûlante contrairement à moi il y a quelques minutes. C'est agréable d'avoir quelqu'un qui vous sert, que s’intéresse à vous. Une fille en plus, je me suis toujours senti plus proche des filles que des mecs. Un homme ne pourra jamais me comprendre comme une fille le fait.
En signe d'acceptation je pose mes mains sur les siennes. Je souris, sincèrement cette fois.

-"Et qu'est-ce que tu voudrais savoir de plus ?"

J'avais enfin une voix calme, poser et réfléchie comme à notre premier dialogue mais avec un peu plus de douceur cette fois-ci. Le soleil, il est tellement bas que je peux le regarder sans me brûler la rétine, les nuages orangés ou violets sont magnifiques.

-" Le crépuscule est magnifique, nan ?"

C'était peut-être un peu cucu ou quoi mais je me demande quand même ce qu'elle pense de ça.







   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Lun 28 Déc - 23:35
Elle n’est sortie avec aucune fille, je peux donc enlever l’hypothèse que je lui plaise ? En tout cas, je suis d’accord sur la composition de cette prison, la plupart des gens sont complétement tarés… En ce qui concerne les chieurs, je pense faire partie de cette catégorie même si elle veut me faire comprendre qu’elle ne me considère pas comme telle. « Accomplir son devoir » ? Quel est mon devoir à moi ? Quelle est ma place sur cette Terre ? Je ne l’ai jamais su, je ne sais même pas pourquoi je suis née. Je n’ai jamais été utile pour qui que ce soit et… le contact de ses mains sur les miennes me sort de mes pensées.

-Et qu'est-ce que tu voudrais savoir de plus ?

Elle est redevenue si calme et ne semble plus être sur la défensive. Changer d’expression aussi facilement, j’y arrive mais c’est seulement des maques derrière lesquels je me cache. Pourtant elle, elle a l’air sincère. Je laisse ma tête posée sur son dos, retrouver un peu de calme ça fait du bien. Je ferme les yeux, écoutant les battements de son cœur.

-Le crépuscule est magnifique, nan ?

Je suis bien comme ça, je n’ai pas envie de relever la tête et de rouvrir les yeux mais je le fais quand même. Je me perds dans toutes ces couleurs, des mots sortent sans prévenir.

-Je regardais souvent le soleil se coucher pour échapper à ma mère. J’allais sur le toit et j’attendais qu’il fasse noir pour passer inaperçu.

Pourquoi je raconte ça ? J’aime pas parler de mon passé alors pourquoi en parler maintenant ? Tsss, il est sûrement temps pour moi de rentrer dans ma cellule. Mais avant ça…

-Pourquoi t’as rougi tout à l’heure ?

Ouai, ça m’intrigue alors je veux connaitre la raison du pourquoi. Et oui, je vais comme si je n’avais rien dit juste avant ma question. Parfois faut faire genre de rien pour ne pas avoir de question en retour. Restant coller contre son dos, je repose ma tête contre ce dernier, attendant patiemment une réponse.


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Ven 1 Jan - 17:22
INA SWATCH & LEXY SANDERS... mots ▬ dialogue en rouge
Titre

Je n'arrivais pas à décoller mes yeux du ciel. Elle répondit à ma question par un souvenir. Je ne savais pas si cela était heureux comme souvenir. Probablement un moment de calme dans une vie tumultueuse. Est-ce qu'elle cherchait à se confier ou pensait-elle à haute voix ? Elle ne me laissa pas rajouter quelque chose qu'elle changea de sujet. Je pense qu'elle ne voulait rien entendre de ce que je pouvais en penser.

Bonne question, pourquoi j'ai rougie. Cela me paraissait en même temps évident et très compliquer. Qu'est-ce que je pouvais bien répondre à ça ? Est-ce que j'allais la décevoir ? Est-ce qu'elle aimerait plus une réponse qu'une autre.

-"J'étais surprise .. Je suppose."

J'en savais moi-même rien. J'imagine que c'est parce que j'ai cru que je l'attirais mais ça m'aurait autant intimidée . Les sentiments sont compliqués ... Je reste évasive pour ne pas trop m'engager. Malgré ce long moment, je ne sais pratiquement rien de ce qu'elle pense ou ce qu'elle est. D'un coup j'ai envie d'aller fouiller son dossier ? C'est tout de même une criminelle ne l'oublie pas. c'est vrai ça, je n'ai rien à faire ici.

Je soupire.
Je sais que je vais mettre un terme à un moment sympa mais qui n'aurait jamais dû exister. Je me relève doucement pour ne pas la faire chuter. Mes jambes sont légèrement engourdies à force de rester à genoux, je m'étire rapidement. Je jette un coup d’œil à l'heure. On est restée là moins d'une heure, ça me paraissait plus long. J'ai encore du mal à comprendre comment j'ai sympathisé avec elle. Ça me ressemble pas, en y repensant cette proximité me dégoutte un peu. Je veux dire un prisonnier quoi ! Bon je réfléchirais à tout ça après le boulot. Je lance un froid :

-"Et que je ne te revois par traîner ici."

Le vent faisant soulever le bas de mon manteau et mes cheveux. Je ne sourie pas, j'ai l'impression d'avoir été tellement faible. Ouais, j'ai vraiment un gout amer là. Peut-être que je me fais du mal pour rien. Je dévale les escaliers. La tête lourde. Je me vêtis de mon masque de Gardien.





   
« This jungle make me crazy »

   

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2015
Ven 1 Jan - 19:12
-J'étais surprise .. Je suppose.

La surprise ? Rougir par surprise ? Rougir autant par surprise ? Je ne sais pas, j’ai un doute face à sa réponse, mais cette fois, exceptionnellement, je ne dirai rien. Je l’entends soupirer, pour quelle raison ? Je n’avais pourtant rien dit de méchant cette fois-ci… Peut-être en a-t-elle marre de ma compagnie ? Elle s’échappe de mon étreinte chaleureuse, se redressant de sa petite hauteur et regardant le cadran de sa montre. Son expression change, son sourire a complétement disparu. Qu’est-ce qu’elle a ?

-Et que je ne te revois pas traîner ici.

C’est quoi cette atmosphère ? Cette réaction ? Malgré le vent qui pourrait me laisser entrevoir les courbes de madame, je reste fixée sur son regard, sur son expression qui exprime une sorte de dégoût ? Suis-je si dégueulasse que ça ? Je soupire à mon tour, me relevant aussitôt, ne la lâchant pas du regard une seule seconde.

-Je te l’ai dit, je reviendrai ici quoiqu’il arrive. Tu sais où me trouver du coup.

Malgré la froideur dont elle fait preuve, je lui souris avant qu’elle me tourne le dos. Dire que je pensais être malpolie, en voilà une qui l’est autant ! Je ne comprends pas ce changement d’humeur soudain. De nouveau seule, je m’appuie contre la rambarde, observant les dernières lueurs du soleil disparaitre. M’allumant une clope, je recrache le premier nuage de fumée en balançant d’un ton moqueur.

-Je suis vraiment qu’une p’tite merde.

Les souvenirs de ma mère me reviennent en tête. Je suis vénère, tellement, mais sur mon visage, un sourire amusé. Quand arrêteras-tu cette mascarade Lexy ?


Vive le savon Dove ♥ (Merci Ina et Chad xD):
 

Vava ♥:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/12/2015
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: